Arsenal : l'épineuse gestion des jeunes formés au club

Arsenal et Mikel Arteta vont devoir se creuser les méninges cet été afin de régler la situation de plusieurs joueurs issus du centre de formation d'Arsenal.

Nketiah, Willock et Nelson, trois purs produits du centre de formation d'Arsenal
Nketiah, Willock et Nelson, trois purs produits du centre de formation d'Arsenal ©Maxppp

Des dossiers délicats. Peu actif sur ce mercato estival 2021, Arsenal a pour le moment enregistré trois nouvelles signatures : Nuno Tavares (21 ans, 8 M€ en provenance de Benfica) et Albert Sambi Lokonga (21 ans, 17,5 M€ en provenance d'Anderlecht), avant l'officialisation ce vendredi du recrutement onéreux de Ben White (23 ans, 58 M€ en provenance de Brighton. Mais les dirigeants anglais ont d'autres cas à gérer. Parmi eux se trouvent notamment ceux des jeunes pousses formées à l'Academy du club londonien.

La suite après cette publicité

Car si William Saliba ou encore Mattéo Guendouzi ont été envoyés en prêt du côté de l'OM, et qu'Alex Runasson, Hector Bellerin, Sead Kolasinac, Lucas Torreira ou encore Alexandre Lacazette pourraient eux aussi déménager cet été, plusieurs «baby Gunners» posent quelques casse-têtes à Arsenal dans le sens des départs. Bukayo Saka et Emile Smith Rowe ne font évidemment pas partie de cette liste, eux qui se sont imposés comme des éléments majeurs de l'effectif dirigé par Mikel Arteta.

Willock et Maitland-Niles ont la cote

Les deux cas les plus pressants concernent probablement Joseph Willock (21 ans) ainsi qu'Ainsley Maitland-Niles (23 ans), tous deux sous contrat jusqu'en 2023. Le premier nommé revient d'un prêt de 6 mois extrêmement concluant à Newcastle, au cours duquel il a joué un rôle prépondérant dans le maintien des Magpies. Ses performances ne sont évidemment pas passées inaperçues aux yeux du board des Canonniers, mais aussi d'autres écuries, comme l'AS Monaco.

Les Gunners vont-ils décider de vendre leur milieu de terrain, évalué à 16 M€ par Transfermarkt et qui pourrait rapporter une somme non négligeable à son club formateur ? Mikel Arteta lui fera-t-il une place dans son équipe, à l'entrejeu déjà bien fourni (Lokonga, Xhaka, Partey, Elneny, Smith Rowe) ? Telle est la question pour Willock. L'entraîneur d'Arsenal avait confié il y a quelques semaines qu'il comptait sur lui pour la saison 2021-2022. S'il le principal concerné semble assez mur pour défendre les couleurs de son équipe, The Athletic assure qu'aucune décision n'a encore été prise à son sujet en interne.

Une indécision également valable pour Maitland-Niles, prêté les 6 derniers mois de l'exercice écoulé à West Bromwich Albion et auteur de prestations satisfaisantes. Sa polyvalence demeure intéressante. Sa capacité à évoluer en tant que latéral droit pourrait être un argument convaincant Arsenal de le garder, alors qu'Hector Bellerin est annoncé sur le départ et que Cedric Soares resterait le seul spécialiste au poste. Mais là aussi, le moment paraît idoine pour se séparer d'AMN, également coté à 16 M€ par Transfermarkt.

Des interrogations en attaque

Aux avant-postes, ça coince pour Reiss Nelson (21 ans). Sous contrat jusqu'en juin 2023 avec Arsenal, l'ailier anglais n'a jamais su confirmer les promesses placées en lui. S'il est resté au club la saison passée, il n'a quasiment pas joué et n'entrait pas dans les plans de Mikel Arteta (9 matchs toutes compétitions confondues, 1 but et 1 assist). La solution la plus logique serait de le vendre, à deux ans de la fin de son bail, afin de récupérer un montant proche des 10 M€ pour lui. À moins qu'un départ de Willian ne lui libère une place dans la hiérarchie, où il figure derrière Aubameyang, Saka, Pépé ou encore Martinelli.

Concernant la pointe de l'attaque, deux jeunes Gunners n'y voient pas encore très clair pour leur saison 2021-2022 ou la suite. Eddie Nketiah (22 ans) est apprécié par Mikel Arteta, qui lui a donné sa chance à plusieurs reprises la saison dernière, n'hésitant pas parfois à le préférer à Alexandre Lacazette (30 matchs, 6 buts et 1 passe décisive au total). Un départ du Français cet été pourrait lui laisser l'occasion de s'imposer, même s'il peut paraître un peu frêle au haut niveau. Un problème persiste : son contrat expire en juin prochain et les négociations à ce sujet semblent au point mort. Ce qui pourrait inciter les Londoniens à le vendre cet été, afin de ne pas le voir partir librement dans un an.

Un prêt pour la pépite Balogun ?

De son côté, le très prometteur Folarin Balogun (20 ans) a paraphé un contrat longue durée avec Arsenal. S'il impressionne le staff des Gunners à l'entraînement et qu'il dispose d'un gros potentiel, l'intégrer à l'équipe première dès cette année semble prématuré. Il va donc falloir que la direction du club de la capitale anglaise lui trouve la juste destination lui permettant d'associer temps de jeu et compétitivité, afin qu'il glane l'expérience nécessaire pour revenir s'imposer avec son club de toujours.

Sans oublier le cas du jeune gardien Arthur Okonkwo (19 ans), qui vient de signer son premier contrat professionnel et semble se diriger vers le rôle de numéro 3 derrière Benrd Leno et un numéro 2 à venir (Ramsdale ?). Là aussi, il faudra trancher entre le garder cette saison ou l'envoyer en prêt pour continuer à le faire grandir, ses performances en préparation estivale n'ayant pas été irréprochables, à l'image de sa bourde ayant coûté le 2ème but à son équipe contre Hibernian (1-2). Vous l'aurez compris : les dirigeants d'Arsenal auront fort à faire cet été pour gérer au mieux les purs produits de leur centre de formation. À Mikel Arteta, Edu & co de prendre des décisions pour tous ces hommes qui rêvent probablement de ramener les Gunners au plus haut niveau et de briller sous leurs couleurs de toujours.

Plus d'infos

Commentaires