Équipe de France : le retour étincelant du duo Tchouameni-Fofana !

Tombeurs d'une faible équipe d'Autriche (2-0), ce jeudi soir, les Bleus de Didier Deschamps se sont notamment appuyés sur un milieu de terrain très efficace. Alignés dans l'entrejeu, Aurélien Tchouaméni et Youssouf Fofana, ex-coéquipiers du côté de l'AS Monaco, se sont ainsi retrouvés le temps d'un soir. Et peut-être plus au regard de leurs performances XXL...

Youssouf Fofana en action avec les Bleus.
Youssouf Fofana en action avec les Bleus. ©Maxppp
La suite après cette publicité

Tout proche de la relégation en Ligue des Nations B, l'équipe de France n'avait pas le droit à l'erreur, ce jeudi soir, face à l'Autriche. Mission réussie pour les Bleus qui se sont logiquement imposés (2-0) face à une sélection autrichienne, certes rugueuse mais particulièrement décevante. Portés par les réalisations de Kylian Mbappé, auteur d'un superbe rush solitaire, et d'Olivier Giroud, passeur décisif et fort de son 49ème but sous le maillot tricolore, les hommes de Didier Deschamps ont ainsi assuré l'essentiel et se sont, au passage, rassurés à deux mois du prochain Mondial. Alignés dans le 3-4-1-2 de Didier Deschamps, Aurélien Tchouameni, qui a récolté la note de 7 par notre rédaction, et Youssouf Fofana, qui honorait pour l’occasion sa première sélection avec les Bleus, ont, quant à eux, particulièrement marqué les esprits.

Un duo complice et efficient !

Au grand souvenir de leur complémentarité affichée du côté de l’AS Monaco, les deux milieux de terrain tricolore ont, en effet, totalement anéanti l’entrejeu autrichien. Solide dans le duel, Tchouameni (75% de duels remportés), nouveau joueur du Real Madrid, s’est rapidement vu imiter par son ancien coéquipier sur le Rocher (12 duels remportés sur 14 disputés pour Youssouf Fofana). Intelligent dans l’orientation du jeu, précis dans la transmission et inspiré dans les phases de transition, le duo du milieu a ainsi régné en maître face à la bande de Ralf Rangnick. «Je pense que ça s'est très bien passé. Vous avez pu voir la complémentarité qu'on a sur le terrain. Cela faisait quelques semaines, quelques mois qu'on avait pas joué ensemble mais je pense qu'il n'y a rien qui a changé. Et je suis content pour lui», a d'ailleurs reconnu, au micro de M6, le milieu madrilène au sujet de son association avec son ancien partenaire en Principauté.

Présent en zone mixte, à l'issue de la rencontre, le numéro 19 de l'ASM, qui a récolté la note de 6 par notre rédaction, s'est, lui aussi, montré comblé par sa prestation et son entente avec son ex-coéquipier. «C'était top, ça fait plaisir de s'amuser avec son ex-coéquipier, on s'est tout de suite retrouvé, dès la veille, on a retrouvé nos repères comme si rien n'avait changé et on l'a vu ce soir je pense qu'on s'est très bien amusé (...). Il (Didier Deschamps, ndlr) nous a dit à moi et Aurélien de faire comme avant, il cherchait ce double pivot, il nous a dit d'être naturel et de faire comme on a toujours fait. Du coup, je pense qu'on a bien fait (rires)». Toujours disponibles pour leurs coéquipiers, Tchouameni et Fofana ont, en effet, parfaitement assuré ce rôle de double pivot.

Un milieu fiable pour le Qatar ?

Lien parfait entre la défense à trois de Didier Deschamps et Antoine Griezmann, au soutien de Kylian Mbappé et Olivier Giroud, le milieu tricolore a ainsi donné le bon tempo aux Bleus, tout en assurant l'équilibre du bloc. Grands artisans de la solidité collective affichée, ce jeudi soir, par les champions du monde 2018, Tchouameni, qui s’impose progressivement comme un patron avec les Bleus, et Fofana, auteur d’une très grande première, ont de ce fait logiquement fait oublier les absents. Blessés, Paul Pogba, N’Golo Kanté, Adrien Rabiot ou encore Boubacar Kamara ont ainsi pu observer, non sans admiration, la performance remarquable de leurs « suppléants ». Une assurance et une fluidité impressionnante qui auront même privé Mattéo Guendouzi et Jordan Veretout de quelques minutes en fin de rencontre. «On connaît tous la qualité d'Aurélien, elle n'est plus à présenter. Youssouf il a encore montré que c'était un très bon joueur donc forcément quand tu as des joueurs comme ça devant toi, c'est beaucoup plus facile», avouait d'ailleurs Benoît Badiashile en zone mixte.

De quoi rebattre les cartes pour le duo titulaire lors du prochain Mondial ? Si le nouveau Merengue, Aurélien Tchouameni, apparaît de plus en plus comme une évidence, la première sortie du Monégasque, Youssouf Fofana, n’aura, quant à elle, échappée à personne. Dès lors, la complicité de ce duo s’avère être une véritable option pour le sélectionneur des Bleus. «Penser au Mondial ? Ce n'est pas stupide du tout, je sais ce que vous voulez que je dise. Je vais jouer ma carte mais pour être appelé à la prochaine trêve. Si c'est une Coupe du monde, c'est une Coupe du monde, si ce sont des matches amicaux ou de qualification, ce seront des amicaux ou des matches de qualification, mais je vais jouer ma carte pour essayer de revenir en équipe de France», confiait, à ce titre, le milieu asémiste après la rencontre. Reste désormais à savoir si, en cas de nouvelle titularisation, les deux anciens Monégasques seront capables de confirmer une telle prestation face au Danemark, dimanche soir. Si tel est le cas, les absents, plus que jamais incertains quant à leur état de forme d’ici deux mois, ont du souci à se faire...

Plus d'infos

Commentaires