OM : Arek Milik, c’est quoi le problème ?

Arek Milik a commencé les deux matches de l’OM cette saison. Il n’a pas trouvé le chemin des filets et son apport est vraiment très mince.

Arek Milik lors d'un entraînement de l'OM
Arek Milik lors d'un entraînement de l'OM ©Maxppp
La suite après cette publicité

L’année passée, on avait quitté un Arkadiusz Milik pas franchement heureux. Il avait manqué la préparation de Jorge Sampaoli et, pire encore, il ne semblait pas franchement entrer dans les plans de l’Argentin. Malgré quelques statistiques flatteuses, notamment dues aux matches en Coupe de France, on pouvait imaginer qu’il allait revenir plus fort.

On l’a surtout imaginé se réjouir du départ d’El Pelado cet été. Les relations entre les deux hommes n’étaient pas excellentes et l’arrivée d’Igor Tudor, qui connaît bien l’Italie, ne pouvait qu’être bénéfique. Enfin, on le croyait. Ajoutez à cela un style direct dans lequel avec sa taille et son jeu de tête il part numéro un et des centres à tout va des pistons, on se disait que ça pouvait être son année.

Seulement quatre duels gagnés en deux matches

Mais justement les années passent et se ressemblent un peu pour le Polonais. Emprunté, beaucoup plus lent, il a peiné, sur les deux premières rencontres où il a été titulaire à peser et à se créer des occasions. Contre Reims (4-1), il n’a frappé aucune fois au but. Il n’a gagné que deux petits duels sur les six qu’il a eu à jouer et a perdu cinq fois la balle. Une première pas franchement réussie devant un public qui le soutient toujours.

On attendait donc la seconde rencontre, face à Brest (1-1) pour savoir si c’était juste passager. Même topo ou presque. Un tir arrêté, un dribble tenté et raté. 27 ballons touchés, deux duels gagnés sur onze joués et sept pertes de balle. Alors, certes, il a fait une passe clé, qui aurait dû devenir décisive pour Guendouzi. Des statistiques bien loin de son standing. Pourtant, il pourrait à nouveau débuter contre Nantes ce samedi. Espérons pour lui, et pour l’OM, qu’il trouve le chemin des filets. Histoire de ne pas laisser s’installer le doute.

L’OM pas opposé à son départ

L’ennui ? C’est que nous ne sommes pas du tout sûrs qu’il sera encore là en septembre. Si le joueur, comme on vous le disait, veut rester à Marseille où il jouit d’une excellente qualité de vie, il n’est pas impossible qu’il soit à l’écoute de certaines offres qui arriveraient jusqu’à lui. La Juventus qui cherchait encore jusqu’à récemment à faire venir Alvaro Morate, risque de tomber sur un os.

Le Polonais, qui a été proposé à quelques clubs européens, serait bien évidemment à l’écoute des Turinois. L’OM, qui a fixé la barre à 20 M€ pour son joueur, n’est pas du tout opposé à son départ, malgré le fait qu’il a été défendu par son président l’année passée. Ça risque encore de bouger encore beaucoup sur la Canebière en cette fin de mercato.

Plus d'infos

Commentaires