Saint-Etienne, Rennes : rebondissement imprévu dans le dossier M'baye Niang

Frustré de ne pas avoir pu changer d'air lors du mercato, l'attaquant sénégalais a toutefois trouvé une porte de sortie du côté du Forez. Mais alors que son prêt à l'ASSE devait être officialisé hier, les choses traînent à cause d'un événement imprévu.

Mbaye Niang célèbre un but avec le Stade Rennais
Mbaye Niang célèbre un but avec le Stade Rennais ©Maxppp

« Si M'Baye souhaite rester là et se remettre dans le projet, il est le bienvenu. Je l’accueille à bras grands ouverts. » Avant-hier, l’entraîneur du Stade Rennais, Julien Stéphan, laissait clairement la porte ouverte à un retour de M’baye Niang au SRFC. Mais après deux saisons et 21 buts inscrits en 56 matches de Ligue 1 en Bretagne, le Sénégalais a bien choisi de partir.

La suite après cette publicité

Désireux de plier bagage depuis plusieurs mois, l’ex-Caennais n’a cependant jamais trouvé un courtisan capable d’aligner les 15 M€ (au minimum) que réclamaient les Rouge-et-Noir. Le joueur rêvait bien d’un OM finalement capable d’investir une telle somme en fin de mercato, mais Niang n’avait pas les faveurs d’André Villas-Boas. Qu’importe, Niang devrait finalement profiter de la règle du joker pour quitter le Roazhon Park.

Les agents de Niang débarquent

Et c’est à Saint-Etienne que l’attaquant est attendu. Niang est déjà présent dans la cité forézienne et a déjà passé toute la batterie de tests médicaux. Rennes ayant déjà validé l’idée d’un prêt d’un an, l’officialisation de l’affaire était annoncée pour hier. Mais rien. Pourquoi ça traîne alors que tout est réglé entre les trois parties (Rennes a même accepté de payer à Niang une prime de 150 000€) ?

L’Equipe nous apprend que c’est à cause des deux agents du buteur. En clair, Niang était en brouille avec ses deux représentants, à qui il reproche son transfert raté à l’OM et leur incapacité à lui trouver plusieurs alternatives durant le mercato. Résultat : Niang a négocié tout seul son prêt à l’ASSE. Or ses agents ont débarqué hier au centre d’entraînement des Verts et réclament leur commission. Liés à Niang par contrat jusqu’en janvier, ces derniers ne veulent faire aucun cadeau à leur futur ex-protégé.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires