Le RC Lens est au point mort !

Par Josué Cassé
3 min.
La déception des joueurs lensois après la défaite à Metz. @Maxppp

Sur la pelouse du FC Metz, le RC Lens est une nouvelle tombé (1-2) et voit la Ligue des Champions s’éloigner. Un revers qui n’a pas manqué d’agacer le vestiaire lensois et de laisser son entraîneur, Franck Haise, dubitatif…

Si l’on s’autorise quelques familiarités, le RC Lens semble 'carbo’ et le duel Bölöni-Haise confirmera la tendance… En ouverture de la 29e journée de Ligue 1, vendredi soir, les Sang et Or ont déjoué sur la pelouse de Saint-Symphorien. Défait (1-2) par le FC Metz, malade depuis plusieurs semaines mais plus que jamais de retour dans la course au maintien après cette victoire ô combien précieuse, le club nordiste s’est sabordé. Parfaitement lancés par Florian Sotoca, buteur sur penalty avant la fin du premier quart d’heure (13e), les coéquipiers de Kevin Danso ont finalement subi les foudres de Georges Mikautadze, auteur d’un doublé renversant (34e, 45+3e).

La suite après cette publicité

Incapables de revenir dans ce match au retour des vestiaires, les Nordistes enchaînaient finalement une quatrième rencontre consécutive sans victoire en championnat. Tenu en échec face au HAC (1-1) après avoir été surpris par Nice (1-3) et Lille (1-2), le RCL se retrouve ainsi bloqué à la sixième place et voit ses espoirs de Ligue des Champions s’évaporer progressivement. Avec 43 unités, la formation lensoise compte, aujourd’hui, six longueurs de retard sur les Dogues, qui affronteront l’AS Monaco le 24 avril prochain (match en retard de la 29e journée). Un coup d’arrêt qui intervient donc au pire des moments. Interrogé en conférence de presse, Franck Haise ne pouvait d’ailleurs pas cacher sa frustration après ce nouveau revers.

À lire C’est le grand chambardement au RC Lens !

Franck Haise ne comprend pas !

«Je n’ai pas d’explication à ce match en dehors du fait qu’on perd un ballon en corner, on se met le doute tout seuls. Quand je vois les 25 premières minutes, je ne pense à aucun moment à ce scénario, on se met en difficulté seuls, je ne parle même pas du second but. La première mi-temps bascule en 15 minutes. Je n’ai pas d’explication rationnelle. En plus, ça faisait longtemps qu’on n’avait pas eu une semaine d’entraînement de cette qualité. Ces quatre matchs sans victoire, ce n’est pas anodin. Pour gagner, il faut plus que 25 bonnes minutes. Moi, j’ai envie de me battre sur les cinq derniers matchs pour montrer ce que j’attends de mon équipe». Questionné quelques minutes plus tôt au micro de Prime Vidéo, l’entraîneur artésien avait cependant pleinement assumé cette contre-performance.

La suite après cette publicité

«Cette défaite, je la prend pour moi enfin cette série, je la prend pour moi parce que c’est toujours le coach qui doit assumer les mauvais résultats. Je serai toujours solidaire de mon équipe même si quand j’ai une chose à leur dire, je leur dis à la mi-temps ou à la fin du match». Un revers qui a également eu le don d’agacer Angelo Fulgini. «On a fait de la m#rde, on arrive à mettre ce premier but, on maîtrise le match et puis on fait preuve de suffisance, a déploré l’ancien Angevin. On a joué à la ba-balle, commis des erreurs puis, on mérite cette défaite, c’est tout, on a déjoué. Les sous-estimer ? Non, on avait bien préparé ce match. Les premières minutes sont bonnes et après on a joué trop simplement puis on se fait punir. On a poussé mais ça n’a pas suffi, on a juste ce que l’on mérite et on a fait n’importe quoi.» Opposé à Clermont le week-end prochain, le RC Lens aura forcément à cœur de stopper cette spirale infernale…

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité