Hongrie-France : Nike gagne la bataille des équipementiers

Chaussures
Paul Pogba, Kylian Mbappé et Antoine Griezmann à l'échauffement
Paul Pogba, Kylian Mbappé et Antoine Griezmann à l'échauffement ©Maxppp

Après une entame d'Euro plus que réussie face à l'Allemagne à l'Allianz Arena, l'équipe de France jouera une nouvelle fois en terre hostile ce samedi 19 juin. Face à la Hongrie, les Bleus auront l'occasion de valider leur ticket pour les huitièmes de finale et alors qu'il pourrait y avoir beaucoup de spectacle à Budapest, les équipementiers se frottent les mains à l'idée de voir Kylian Mbappé, Karim Benzema ou encore Antoine Griezmann briller avec leurs dernières paires de crampons que nous vous présentons.

La suite après cette publicité

Nike et adidas, qui équipent respectivement la France et la Hongrie, seront évidemment bien représentés aux pieds des 22 titulaires probables alors que trois joueurs devraient arborer des crampons Puma. Comme souvent, c'est Nike qui sort vainqueur de ce match puisqu'au coup d'envoi, 12 joueurs devraient mettre en avant la marque à la virgule. Pour rappel, l'équipementier américain est déjà présent aux pieds de 51% des joueurs des 5 grands championnats européens selon une étude de FootballBoostDB. Si Nike est aussi populaire, c'est en grande partie grâce à la Mercurial qui sera notamment mise en avant par Kylian Mbappé au stade Ferenc Puskás.

Ambassadeur phare de la marque américaine depuis son éclosion avec Monaco, Kylian Mbappé arbore évidemment la Mercurial qui met en avant la vitesse. Comme Andreas Schafer ou Roland Sallai du côté hongrois, le natif de Bondy arbore une paire au coloris vert-bleu turquoise issue du pack Impulse alors qu'Attila Fiola préfère lui le coloris rose du pack Spectrum et qu'Attila Szalai a lui personnalisé sa paire. Peu importe le coloris, sur ces Mercurial dernière génération, on retrouve la technologie Vaporposite qui est une tige en mesh qui améliorerait le toucher de balle et donnerait la sensation d'avoir une seconde peau grâce à sa finesse. De son côté, Presnel Kimpembe se la joue old school et opte pour la Mercurial Vapor 13 et son Flyknit.

Ces derniers mois, le silo Phantom est en vogue et il lui arrive même de voler la vedette à la Mercurial, comme ce fut le cas lors du match entre la France et l'Allemagne. Face à la Hongrie, la Phantom sera présente aux pieds d'Adrien Rabiot et d'Ádám Szalai dans son coloris citron issu du pack Impulse où l'on retrouve du Flyknit sur l'empeigne combiné à la technologie ACC qui offrirait un contrôle du ballon optimal dans toutes les conditions de jeu. Comme Presnel Kimpembe, Willi Orban est resté sur l'ancienne génération de son silo favori et arbore ainsi la Phantom Venom dans son coloris rose et noir.

Enfin, le dernier silo Nike sera arboré par Hugo Lloris, Lucas Hernandez et le milieu hongrois Ádám Nagy dans un coloris bleu turquoise très flashy. Cette Tiempo Legend 8 met en avant le légendaire cuir de kangourou que l'on retrouvait sur toutes les chaussures de football avant la démocratisation des matières synthétiques. En partie abandonné à cause de son poids, ce cuir est ici combiné à la semelle extérieure Hyperstability qui est très légère.

Il n'y a pas que Nike qui utilise encore le cuir de kangourou puisqu'adidas a relancé son silo légendaire en début d'année avec la sortie de la Copa Sense. Aucun des titulaires probables ne mettra en avant cette paire mais Gergő Lovrencsics et Péter Gulácsi ne manqueront pas de le faire avec leur coloris rose et blanc. Au niveau des caractéristiques techniques, on retrouve le cuir de kangourou qui se trouvait sur les premières Copa Mundial portées par Franz Beckenbauer et de nombreuses autres légendes du football. Ce cuir est combiné aux nouvelles technologies SensePods, TouchPods et SoftStuds.

Pour son grand retour avec les Bleus, Karim Benzema arbore le dernier coloris gris métal de la X Ghosted. Issue du pack Showpiece, cette paire met en avant la vitesse, tout comme les chaussures roses portées par N'Golo Kanté et Benjamin Pavard où l'on retrouve la semelle extérieure SpeedFrame chromée et son insert Carbitex en fibre de carbone qui apportent de la légèreté.

Comme Karim Benzema, Paul Pogba met en avant le dernier coloris du silo dont il est ambassadeur. Le numéro 6 des Bleus devrait d'ailleurs être le seul titulaire à chausser la Predator Freak où on l'on distingue les petites écailles en caoutchouc placées sur l'empeigne. Baptisés Demonskin, ces petits pics optimiseraient le toucher le toucher de balle, en plus d'apporter un look aussi original que celui de Paul Pogba.

La grande surprise de ce match du groupe F, c'est la présence d'une paire d'adidas F50 Adizéro alors que la Nemeziz sera absente. Le milieu de terrain hongrois László Kleinheisler ne suit pas la mode et se la joue vieille école en arborant l'ancien silo de Lionel Messi, qui concurrençait la Mercurial dans les années 2010. Conçue avec le matériau synthétique le plus innovant de l'époque, cette paire superbe paire orange se voulait révolutionnaire, ne pesant que 165 grammes.

Enfin, la marque au félin bondissant bénéficiera également de la visibilité de ce match tant attendu par les Français puisqu'Antoine Griezmann, ambassadeur principal du silo, Raphaël Varane et le défenseur hongrois Endre Botka arboreront la Puma Ultra 1.2 issue du pack Spectra. Dévoilée juste avant l'Euro, cette paire se présente dans un coloris blanc assez flashy avec sa tige synthétique MatryxEVO multicolore conçue avec des filaments de carbone et des fibres d'aramide (Kevlar®) pour plus de légèreté, de souplesse et de résistance. Il est aussi important de noter que Kingsley Coman, Olivier Giroud, Wissam Ben Yedder et Jules Kounde qui devraient être sur le banc des remplaçants, sont tous équipés par Puma.

Nous retiendrons donc que les équipementiers officiels de l'équipe de France et de la sélection hongroise seront bien représentés au coup d'envoi mais que Puma pourrait bien leur voler la vedette en cours de match grâce à ses ambassadeurs qui pourraient changer la physionomie de la rencontre.