Qui est Marina Granovskaia, la puissante femme derrière le mercato cinq étoiles de Chelsea ?

A 45 ans, Marina Granovskaia est aujourd'hui considérée comme la femme la plus puissante de la planète football. Bras droit de Roman Abramovich depuis plusieurs années, cette Russe jongle à merveille entre la direction générale de Chelsea et la gestion du mercato, son domaine de prédilection. Portrait d'une personnalité de l'ombre à l'importance majeure.

Marina Granovskaia, la directrice générale de Chelsea
Marina Granovskaia, la directrice générale de Chelsea ©Maxppp

La vraie patronne, c'est elle. Femme de l'ombre et de pouvoir, Marina Granovksaia a su se hisser doucement, mais sûrement au sommet du football mondial. A 45 ans, celle qui possède la double nationalité russe et canadienne est devenue incontournable à Chelsea. Bras droit et femme de confiance de Roman Abramovich, cette lady est pour beaucoup la véritable boss des Blues. Du moins, elle l'est dans tout, sauf dans le titre, puisqu'elle elle occupe actuellement le poste de directrice générale. Pour en arriver là, le chemin a été long. Tout a commencé dans son pays natal, la Russie. Là-bas, elle a étudié à Moscou, au sein d'une école spécialisée dans la musique et la danse. Interrogé par le Daily Mail, l'un de ses anciens professeurs avait confié à son sujet : «je me souviens avoir été son enseignant, mais je ne me souviens de rien d'extraordinaire à propos de Marina. C'est intéressant de voir comment elle a fait une carrière aussi réussie dans le sport à Londres». Puis, elle a poursuivi ses études et a été diplômée de la faculté des langues étrangères de l'Université d'État de Moscou en 1997.

La suite après cette publicité

Une année qui a changé sa vie de bien des façons. En effet, c'est cette année-là qu'elle a rencontré Roman Abramovich puisqu'elle a commencé sa carrière chez Sibneft, la société pétrolière qui appartenait alors à l'homme d'affaires russe. Six ans plus tard, en 2003, elle n'a pas hésité à suivre le milliardaire quand il a acheté le Chelsea Football Club. Un club où elle a gravi les échelons tapie d'ans l'ombre, tout en étant de plus en plus influente. Présentée comme une personne charmante, respectueuse et polie, elle n'est pas qu'un joli visage. Ce serait très mal la connaître. Contacté par nos soins, un agent qui travaille régulièrement avec Chelsea nous en dit plus sur elle. «Marina Granovskaia est une personne rigoureuse et stricte. A la base, c'est une femme d'affaires plus qu'une femme de ballon. Mais au fil des années, elle a appris à mieux connaître le football. Elle en impose et elle a montré qu'elle avait les épaules pour gérer un club du niveau de Chelsea. Sa personnalité l'a aidé à réussir dans le foot. Depuis qu'elle est à Chelsea, elle a fait du bon boulot. Elle est présente depuis 17 ans au club».

Une main de fer dans un gant de velours

Un caractère bien trempé qui lui permet aujourd'hui d'être puissante et surtout de durer dans le milieu du football. Très professionnelle, elle est une vraie bosseuse réputée pour être impitoyable en affaires.«Quand elle a pris une décision, elle s'y tient et se montre ferme. Elle a d'ailleurs eu plusieurs accrochages avec des agents, avec lesquels on la voit d'ailleurs souvent échanger», nous a-t-on confié. Mais les joueurs ne sont pas épargnés. John Terry peut en témoigner. Alors que sa prolongation tardait, elle l'avait remis en place en lui disant : «prends-le (le contrat, ndlr) ou casse-toi». Intraitable, elle fait également preuve d'une extrême discrétion. Ce qu'apprécie d'ailleurs beaucoup Abramovich, auquel elle ressemble en ce sens. Un homme dont elle a la confiance et auquel elle a très facilement accès, puisqu'il prête une oreille attentive à tout ce qu'elle peut lui dire. L'inverse est également valable. Depuis 2010, elle le remplace et le représente régulièrement lors des réunions au sein du club et avec le board, où elle parle en son nom et fait passer ses messages. En plus d'être la voix de Roman Abramovich, Marina Granovskaia est une voix qui compte aujourd'hui chez les Blues et dans le football.

Proche conseillère du Russe et présente dans le Conseil d'Administration de Chelsea depuis 2013, elle a été promue directrice générale du club en 2014 et a encore étendu son influence depuis 2018, période depuis laquelle son président a connu des problèmes (il a notamment été privé de visa au Royaume-Uni). D'ailleurs, pour beaucoup, elle est la patronne des Blues. «C'est la n°1 de Chelsea aujourd'hui», nous confie l'agent que nous avons contacté. «C'est elle qui contrôle tout et qui dirige le club à 100% depuis 2014. Avant, il y avait d'autres personnes, comme Michael Emenalo, qui avaient leur mot à dire. Mais à présent, c'est elle la patronne». Une belle promotion pour une femme déterminée et active qui mène de front plusieurs missions très importantes. Parmi elles, le mercato. Marina Granovskaia est derrière plusieurs coups réalisés par les pensionnaires de Stamford Bridge. Pour de nombreux médias anglais, son meilleur coup est d'avoir fait revenir José Mourinho en 2013. En coulisses, elle avait proposé son nom et s'était démenée pour que le Portugais, avec lequel elle a gardé de bonnes relations après son départ en 2007, puisse revenir alors qu'il était parti en froid avec Abramovich. En coulisses, elle a aussi géré l'arrivée de Diego Costa en 2014 ou encore celle de N'Golo Kanté en 2016.

Marina Granovskaia, la vraie n°1 de Chelsea

En 2020, Marina Granovskaia a eu du pain sur la planche. Après avoir dû gérer un été 2019 où les Blues étaient interdits de recrutement, elle a pu se montrer très active un an plus tard. Ainsi, la femme née en 1975 a mis la main sur Hakim Ziyech, acheté 40 M€ à l'Ajax Amsterdam. Elle a aussi doublé la concurrence en parvenant à faire signer le très courtisé Timo Werner pour environ 60 millions d'euros. Et la dirigeante des Blues ne compte pas s'arrêter là, puisqu'elle est bien décidée à réussir un autre gros coup avec l'arrivée de Kai Havertz (Bayer Leverkusen). «Chelsea fait le meilleur mercato en Angleterre pour le moment. Mais je pense que le club fera le meilleur mercato cet été. Marina a ramené Ziyech et Werner, en attendant de peut-être faire signer Kai Havertz. Si le club arrive à faire venir ces trois joueurs, ils feront le meilleur mercato », avoue l'agent français qui a eu à faire à la Russe. Une dirigeante qui abat un travail de l'ombre conséquent. «Concernant les négociations, elle est une personne très discrète. Elle n'échange pas beaucoup par messages, elle préfère les échanges en direct. Si elle n'est pas intéressée, elle ne va pas tourner au tour du pot et vous le saurez très vite. En revanche, si elle l'est, elle va vous demander de venir et ensuite tout se passera en face».

En plus de devoir renforcer l'équipe, Marina Granovksaia doit également trouver des solutions pour les éléments qui n'entrent pas dans les plans de Frank Lampard la saison prochaine. C'est ainsi le cas de Michy Batshuayi, Tiémoué Bakayoko, Marcos Alonso ou encore Emerson. Il faudra aussi gérer les joueurs qui ont été prêtés. Mais cela n'est pas une mission qui incombe à cette grande amatrice d'art, qui possède plusieurs tableaux et œuvres. «Marina Granovskaia s'occupe des transferts en général. Donc cela concerne les arrivées mais aussi les départs, surtout les gros dossiers. En revanche, il y a une personne au club qui est en charge exclusivement de la gestion des joueurs prêtés. Mais elle garde un œil là-dessus, comme sur les jeunes. Il n'y a pas un joueur qui arrive ou qui quitte le club sans qu'elle n'ait son mot à dire, c'est une certitude». Devenue incontournable à Chelsea, la dame de fer Marina Granovksaia s'est imposée comme une référence dans un milieu du ballon rond réputé pour être masculin. Et ce n'est visiblement pas près de s'arrêter !

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires