Bordeaux : Hatem Ben Arfa les agace tous...

Alors qu'il boucle sa première saison avec les Girondins, le milieu offensif n'a plus la cote. Et aujourd'hui, tout semble réuni pour que l'aventure s'arrête en juin prochain.

Ben Arfa à Bordeaux
Ben Arfa à Bordeaux ©Maxppp
La suite après cette publicité

Certains diront que l’histoire se répète à l’infini. Joueur pétri de talent et souvent considéré comme l’un des meilleurs techniciens du football français, Hatem Ben Arfa (34 ans) reste malheureusement un élément dont les passages en club se terminent le plus souvent par des brouilles. Ce fut le cas à Marseille, à Hull City, au Paris Saint-Germain, à Rennes et le scénario est en train de se répéter chez les Girondins de Bordeaux.

Arrivé gratuitement cette saison, HBA était censé apporter une touche technique à un effectif désireux de se renforcer à moindres coûts. Mais la greffe ne prend plus avec le natif de Clamart. Outre le rendement moyen (2 buts, 5 passes décisives) d’un joueur qui n’est plus décisif depuis le mois de décembre, ce sont les relations avec le vestiaire qui semblent condamner l’aventure du joueur en Gironde, malgré une option pour une deuxième année.

Au début du mois, L’Équipe indiquait déjà que les relations entre Ben Arfa et Laurent Koscielny étaient plus que fraîches depuis l’altercation entre les deux hommes à l’issue du match nul concédé à domicile face à l’OM (0-0). Même constat avec Benoît Costil et l’entraîneur Jean-Louis Gasset. Ce dernier avait porté aux nues son milieu offensif avant d’être déçu. Et aujourd’hui, HBA ne serait plus tenté de rester si son coach est maintenu la saison prochaine. Ce matin, le quotidien sportif en a remis une couche pour expliquer le désamour grandissant entre HBA et le reste du groupe.

Ben Arfa coupé du vestiaire

Avec Gasset, tout s’est donc cassé après le match contre l’OM. « Il a été déçu de lui. Il s'attendait à autre chose, à ce qu'il se comporte comme un leader. Il sait que le boulot défensif, ce n'est pas son dada mais il ne s'attendait pas à ce qu'il ch... à ce point-là sur les mecs », a fait savoir un proche du coach au journal. En froid avec son entraîneur, HBA s’est également coupé avec une partie du groupe.

Si les déclarations de Costil et de Koscielny ont été les faits les plus marquants, le quotidien rappelle que beaucoup de joueurs se sont sentis mieux sur le terrain quand Ben Arfa s’est blessé durant la trêve hivernale. « Quand il est revenu de blessure, les autres l'ont débiné. Il l'a senti après la défaite à Brest et même avant », a fait savoir un proche du joueur. Reste que si HBA s’est vu reprocher son côté individualiste, Bordeaux n’a pas pour autant démontré qu’il allait mieux sans lui.

Plus d'infos

Commentaires