PSG-ASSE : les notes du match

Par La Rédaction FM
10 min.
Kylian Mbappé buteur contre l'ASSE @Maxppp

Grâce à un grand Mbappé et un excellent Messi, le PSG domine Saint-Etienne et se relance après sa défaite lors de la dernière journée (3-1).

Paris retrouve la victoire. Après sa lourde défaite à Nantes lors de la dernière journée (3-1), le Paris Saint-Germain devait se rassurer contre Saint-Etienne, désireux de frapper un gros coup au Parc des Princes pour s'éloigner de la relégation. Mais comme la semaine dernière, le PSG débutait mal cette rencontre et se faisait une première frayeur après une triple-occasion stéphanoise, finalement contrée par la défense parisienne. Très actif depuis le début de la rencontre, Bouanga profitait ensuite d'une grossière perte de balle de Danilo pour se retrouver en duel devant Donnarumma et refroidir le public parisien d'une belle frappe du gauche à ras-de-terre (1-0, 16e). Mais après une première demi-heure compliquée, Paris a su réagir et trouver la solution.

La suite après cette publicité

Mieux que les dernières semaines, Messi envoyait une sublime passe en profondeur vers Mbappé pour casser la ligne du bloc stéphanois. En première intention, l'international français reprenait et profitait d'une bourde de Bernardoni pour égaliser (1-1, 42e). Et puis nous avons retrouvé la Pulga catalane en l'espace de quelques instants. Après un une-deux avec Mbappé, Messi se jouait de la défense verte avec deux superbes crochets pour ensuite resservir Mbappé, qui s'est offert un doublé d'une belle frappe croisée au sol (2-1, 47e). Dans la foulée, Mbappé, encore lui, adressait un sublime centre de l'extérieur du pied droit... catapulté par Danilo dans la cage de Bernardoni (3-1, 52e). En maîtrise durant la fin de match, Paris s'est logiquement imposé et reste largement leader de Ligue 1 avant une grosse semaine : un déplacement à Nice et à Madrid, pour le 8e de finale retour de C1. Saint-Etienne (16e) n'aura pas le droit à l'erreur contre Metz.

À lire Le PSG a enfin tranché pour le remplaçant de Kylian Mbappé
  • l'homme du match : Mbappé (8,5) : comme à son habitude, le jeune attaquant français est le seul offensif réellement dangereux. C'est lui qui fait les différences balle au pied, en prenant la profondeur ou en se plaçant bien. Sans lui, le PSG aura très certainement livré une nouvelle prestation insipide. C'est sur l'une de ses nombreuses courses dans le dos de la défense qu'il a égalisé d'une frappe puissante (40e) qui a poussé Bernardoni à la faute. KM7 ne perdait pas de temps au retour des vestiaires pour inscrire un doublé (47e). Et pour prouver qu'il sait tout faire, il a envoyé une merveille de centre extérieur du pied pour la tête de Danilo (52e).
La suite après cette publicité

Paris Saint-Germain

  • Donnarumma (5) : préféré à Keylor Navas ce week-end, le gardien italien a eu du travail ce samedi soir notamment en première période où il a dû intervenir plusieurs fois et pas toujours de manière très propre. Il aurait peut-être pu faire quelque chose sur le but de Bouanga même si le ballon arrive vite au sol. Tranquille en seconde période.

  • Kehrer (1,5) : on ne s'attend à quasiment rien de la part de l'Allemand dans ce rôle de latéral droit. Et encore une fois, ça n'a pas loupé. Kehrer est victime de l'absence totale de solution à droite et il est seul face à lui-même à ce poste. Il a passé toute la première période à souffrir face à Bouanga ou Nordin. Même sur son placement, il est totalement perdu. Remplacé à la pause par Di Maria (6). L'Argentin a été intéressant et a bien combiné avec Messi. Il a apporté plus de danger et de mouvement en attaque. Il aurait pu marquer sans un bel arrêt de Bernardoni (84e).

  • Marquinhos (6,5) : il a commencé son match en tant que défenseur central. Puis, il a compris qu'avec le milieu parisien aligné, il était le seul joueur capable de créer du jeu techniquement (en l'absence de Verratti). Après l'ouverture du score de Saint-Etienne, il est monté au milieu pour distiller les ballons. Il est à l'origine de l'égalisation de Mbappé. Le capitaine brésilien sait tout faire.

  • Kimpembe (5,5) : sa première période a été assez décevante puisqu'il s'est fait surprendre plus d'une fois par les attaquants stéphanois. Sur la perte de balle de Danilo, il ne réagit pas assez vite et laisse beaucoup trop d'espace à Bouanga pour frapper. Mais il est monté en puissance au fil du match et s'est bien rattrapé par la suite avec de belles interventions.

  • Nuno Mendes (5) : dans la continuité de ses récents match, le jeune latéral gauche portugais a montré de belles choses offensivement en plus de bien verrouiller son couloir gauche. En début de rencontre, il a laissé filer Nordin mais il a bien rectifié la chose par la suite. Il a été remplacé dans les dix dernières minutes par Bernat après avoir été touché au genou.

  • Gueye (4) : le milieu sénégalais, récent vainqueur de la CAN, n'a pas spécialement excellé ce soir. En début de rencontre, il a paru vaincu dans la bataille au milieu de terrain, tout comme ses compères. Mais sur ce genre de match, on l'attend surtout dans un rôle avec ballon. Et dans ce registre, il est passé à côté à tel point que Marquinhos a dû monter pour prendre le jeu à son compte.

  • Wijnaldum (3,5) : les matchs se suivent et se ressemblent pour l'international néerlandais qui est présent sans vraiment l'être. Méconnaissable, il traverse les rencontres sans rien montrer ni offensivement ni défensivement. Le problème est toujours le même et on a l'impression que celui qui performait à Liverpool avec Klopp ou en sélection avec les Pays-Bas n'est qu'un lointain souvenir. En seconde période, il a montré un meilleur visage avec sa frappe sur le poteau (90e) mais ça reste insuffisant.

  • Danilo (4) : très en forme depuis quelques semaines, le milieu portugais est légèrement passé à côté de son match ce samedi soir. C'est après une grossière perte de balle que Saint-Etienne a ouvert le score grâce à Denis Bouanga (16e). Il s'est rattrapé de son erreur en inscrivant le troisième but de son équipe. Mais sa prestation est assez décevante dans l'ensemble. Il a permuté avec Marquinhos quand ce dernier montait au milieu.

  • Messi (7,5) : le Messi d'il y a 2-3 ans n'existe plus et l'Argentin l'a probablement compris. Il fuit le duel physique et les courses à haute intensité et se concentre désormais sur son rôle de pur meneur de jeu. S'il peut rater plusieurs passes de suite, il lui en suffit d'une pour faire la différence. C'est ce qu'il a fait en mettant dans de très bonnes conditions Mbappé pour l'égalisation (40e). Et comme si cela ne suffisait pas, il récidivait pour offrir un caviar au Bondynois pour le doublé. Dans ce rôle-là, il est toujours excellent et c'est un plaisir pour les yeux.

  • Mbappé (8,5) : voir ci-dessous

  • Neymar (6,5) : des trois offensifs, le Brésilien a été le moins en réussite ce soir. Techniquement, il semble avoir retrouvé des sensations puisqu'il est toujours capable sur un geste de créer le décalage. Mais son manque de rythme a fait qu'il a parfois souffert dans le duel et donc il n'a pas pu se montrer réellement à son avantage. Il a aimanté les ballons et a distillé quelques bons ballons aussi. Il est malheureux sur sa frappe sur le poteau (79e). Pas un mauvais match pour l'ancien du Barça, mais pas de quoi s'enflammer. Disons un très bon match de reprise.

Saint-Etienne

  • Bernardoni (4) : le portier des Verts s'est montré plusieurs fois décisif comme lors de ses bonnes sorties face à Mbappé (26e et 42e) ou lors de ses arrêts sur le coup franc de Messi (32e) et sur la frappe de Mbappé (34e). Cependant il n'a pas fait assez sur les deux but de Mbappé (42e) qui ont permis aux Parisiens de passer devant au score. Il n'a rien pu faire sur la tête de Danilo après le centre de Mbappé mais a bien suivi face à Di maria (73e et 85e). Il a parfois quelques difficultés à bien repousser les tirs.

  • Nade (4) : le défenseur central débarqué de Quevilly n'a pas été le défenseur le moins eu vue de son équipe car il n'a pas disputé beaucoup de duels direct (seulement 3) mais il s'est fait dribbler plusieurs fois donc pas de quoi se rassurer. Sinon, il a réalisé une interception et un tacle dans ce match.

  • Mangala (5) : l'ancien défenseur central de Manchester City s'est mis en difficulté dès le début du match en recevant un carton jaune sur Wijnaldum (8e). Bien positionné en première mi-temps, il a alterné le bon et le moins bon comme lorsqu'il a bien couvert face à Messi (37e) mais qu'il s'est fait avoir par la vitesse de Mbappé sur l'égalisation (42e). Remplacé par Moukoudi (55e)

  • Camara (4,5) : aligné dans la défense à cinq par Pascal Dupraz, l'habituel milieu de terrain n'a pas passé un très bon samedi soir face aux attaquants parisiens. Il a perdu trop de duels comme lorsqu'il s'est fait passer facilement par Mbappé sur la ligne de sortie de but (26e) ou quand le numéro 7 du PSG s'est engouffré dans l'axe sur l'égalisation parisienne. Repositionné au milieu à l'heure de jeu, il a tenté d'apporter offensivement comme avec sa frappe cadrée (81e).

  • Sacko (6) : aligné face à Neymar sur le côté, le Malien a réalisé un match correct, gênant souvent par l'impact physique les joueurs parisien arrivant sur son côtés (3 fautes). Auteur de 4 tacles, il ne s'est jamais fait dribbler par les attaquants parisiens et a même contré la frappe puissante de Gueye qui était bien partie (32e). Sa vitesse a été très utile.

  • Kolodziejczak (5) : l'ancien joueur de Séville n'a pas toujours été en réussite face aux Parisiens, comme lorsqu'il s'est fait passer facilement par Messi sur le 2eme but parisien. En début de match, il a tenté sa chance mais sa frappe a été contrée par la tête de Danilo (11e). Il a remporté ses deux duels au sol et tenté d'aller vers l'avant par de longs ballons (3/7 en jeu long).

  • Gourna-Douath (4) : le jeune milieu stéphanois (18ans) a vécu un match compliqué même s'il a mit de l'engagement. Pas à l'aise dans les duels, il n'a également pas touché assez de ballon (29) pour pouvoir peser sur le jeu de son équipe. Remplacé par Moueffek (67e).

  • Youssouf (4) : pas un match facile pour le joueur formé à Bordeaux. Il n'a pas eu d'impact sur le jeu de son équipe même s'il a était plutôt bon dans les transmissions (93%). S'il a perdu la moitié de ses duels, il a tout de même été le premier a inquiéter Donnarumma (11e). Remplacé par Hamouma (57e).

  • Nordin (5,5) : l'ailier gauche de 23 ans a réalisé un match plutôt intéressant. Il proposait devant, notamment en première période, comme lors de son centre-frappe fort qui a gêné le portier parisien (24e) ou sa belle sortie du pressing pour enclencher une phase de possession (30e). Présent également dans le pressing, il a remporté 8 duels sur 12 et réussis 5 tacles. Remplacé par Thioub (66e).

  • Boudebouz (5) : l'ancien joueur de Sochaux a réalisé un match correct même s'il n'a pas assez pesé sur le jeu de son équipe. D'entrée de jeu, il a été bien repris pas Marquinhos (1e) tandis qu'il a totalement manqué son coup franc, envoyé bien au dessus du but parisien (56e). Il a cependant été le joueur de l'ASSE qui a touché le plus de ballons, et il a remporté 5 de ses 8 duels au sol. Quand il est descendu d'un cran, il a été plus à l'aise.

  • Bouanga (5,5) :auteur d'un beau travail face à Kehrer et Marquinhos puis d'un centre qui a mit en difficulté Donnarumma (11e), l'ancien nîmois a commencé fort son match. Il a ensuite enchainé avec une frappe croisée du gauche envoyée dans le petit filet pour tromper Donnarumma après avoir profité d'une erreur de Danilo (16e). Le Gabonais a ouvert le score comme lors du match aller et a d'ailleurs inscrit son premier but en Ligue 1 depuis cette réalisation. Moins en vue un fois que les Parisiens ont commencer à hausser le niveau, il a tout de même réalisé un match correct. Remplacé par Aouchiche (72e)

La suite après cette publicité
La suite après cette publicité