RB Leipzig-Paris SG : les compositions probables

Vingt-cinq ans après, le Paris SG dispute une demi-finale de Ligue des Champions, ce mardi, face au RB Leipzig. Thomas Tuchel et Julian Nagelsmann, deux entraîneurs qui se connaissent sur le bout des doigts, préparent leur onze de départ.

Leipzig et le PSG s'affrontent ce soir
Leipzig et le PSG s'affrontent ce soir ©Maxppp
La suite après cette publicité

Le Paris SG a rendez-vous avec son histoire. Absent des demi-finales de Ligue des Champions depuis vingt-cinq ans, le club de la capitale a une occasion en or d'atteindre la finale de la plus prestigieuse des compétitions européennes, ce mardi soir, face au RB Leipzig. Pour ce faire, Thomas Tuchel sera privé de son n° 1 Keylor Navas. C'est donc sa doublure, Sergio Rico, qui aura la lourde tâche de garder les buts parisiens au Estadio da Luz.

Devant lui, on devrait retrouver la même défense que face à l'Atalanta en quart de finale (1-2), avec de droite à gauche, Thilo Kehrer (sa blessure va mieux et lui permet de faire des têtes plus librement), Thiago Silva, Presnel Kimpembe et Juan Bernat. Le retour de suspension d'Angel Di Maria changerait en revanche beaucoup de choses à l'animation. Dans l'entrejeu, c'est ainsi la paire Marquinhos (buteur contre les Italiens au tour précédent)-Leandro Paredes qui tient la corde pour démarrer derrière les quatre fantastiques. Marco Verratti, touché au mollet il y a plusieurs jours, a de grandes chances d'être sur le banc de touche.

Les 4 fantastiques en plan A mais...

Kylian Mbappé, pleinement remis de ses soucis de cheville, occuperait le flanc gauche, Di Maria serait son pendant à droite, tandis que Neymar évoluerait en soutien de Mauro Icardi. Un doute subsisterait toutefois dans l'esprit du coach allemand, qui a multiplié les séances vidéos et imaginé un plan sans Icardi et avec un milieu renforcé par Ander Herrera. Réponse au coup d'envoi. Côté Leipzig, moins de doutes. Tout semble plutôt clair dans l'esprit de Julian Nagelsmann, ancien disciple de TT, qui est parti pour reconduire le même onze de départ que face à l'Atlético de Madrid en quart de finale (2-1).

Peter Gulasci fera ainsi bonne garde dans les buts allemands. Devant lui, Lukas Klostermann et Marcel Halstenberg épauleront le jeune Français Dayot Upamecano. Angeliño à gauche et Konrad Laimer à droite joueront les rôles de pistons. Kevin Kampl tient la corde pour démarrer dans l'entrejeu, aidé par Dani Olmo, derrière le trident Marcel Sabitzer, Youssouf Poulsen et Christopher Nkunku. On attend ce grand rendez-vous avec impatience !

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires