AC Milan : les dernières punchlines de Zlatan Ibrahimovic

Depuis son retour à Milan, le Suédois n'a pas perdu ses bonnes habitudes. Spécialiste des sorties médiatiques remarquées, l'attaquant a encore frappé.

Zlatan Ibrahimovic célèbre un but avec l'AC Milan
Zlatan Ibrahimovic célèbre un but avec l'AC Milan ©Maxppp

Revenu à l’AC Milan après deux saisons passées au Los Angeles Galaxy, Zlatan Ibrahimovic a rapidement répondu aux sceptiques concernant sa faculté à être décisif à 38 ans. Auteur de 5 buts en 11 matches, le Suédois en a encore sous la semelle. Et ce dernier en profite pour faire savoir qu’il est bien l’un des patrons du vestiaire rossonero. Il suffit d’ailleurs de réécouter ses déclarations après la victoire lombarde contre la Juventus (4-2). Mais Ibra ne s’est pas arrêté là.

La suite après cette publicité

La Gazzetta dello Sport publie ce matin des extraits d’une interview à paraître accordée par le Scandinave à Sportweek. Et encore une fois, l’attaquant a lâché quelques punchlines. « Ibra joue pour gagner quelque chose ou il reste à la maison. Ibra n’est pas un joueur de Ligue Europa et l’AC Milan n’est pas un club de Ligue Europa », a-t-il déclaré, avant d’évoquer celui dont le nom est évoqué comme le futur entraîneur du Milan, Ralf Rangnick. « C’est qui Rangnick ? Je ne sais pas qui est Rangnick. » L’intéressé appréciera.

«C'est qui Rangnick ?»

La suite ? « Je joue pour la passion, je suis en train de jouer gratuitement. On m’a dit que prendre sa retraite aux États-Unis, c’était trop facile. Donc je suis revenu à Milan. Après, ce covid a tout arrêté. Alors j’ai pensé : il y a quelque chose qui ne veut pas que je m’arrête. Heureusement, on a repris », a-t-il indiqué, avant d’évoquer son avenir. Et encore une fois, pas de langue de bois au programme.

« Ibra est né pour jouer au football et il est encore le meilleur. Mais on verra comment je serai dans deux mois. Si la situation reste comme ça, ce sera difficile de me voir rester à Milan la saison prochaine. Je suis honnête. Je ne sais pas s’il y aura un autre club après Milan, je ne ferme aucune porte. Mais je n’irai que dans un endroit où la parole compte. J’ai encore trop de passion pour ce que je fais. » La suite de l’interview demain dans Sportweek.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires