Equipe de France : l'insubmersible Olivier Giroud a encore frappé !

Remis en cause régulièrement, Olivier Giroud a de nouveau justifié la confiance de son sélectionneur Didier Deschamps en inscrivant un joli doublé contre la Suède. Son cas particulier fait toujours autant jaser.

Olivier Giroud remercie Marcus Thuram pour sa passe décisive contre la Suède
Olivier Giroud remercie Marcus Thuram pour sa passe décisive contre la Suède ©Maxppp
La suite après cette publicité

Chaque année ou presque, c'est la même chose : Olivier Giroud est jugé trop rustre, trop lent, trop atypique par ses détracteurs, qui encensent chaque potentiel successeur. Le dernier se nomme Anthony Martial, intéressant face au Portugal mais finalement muet malgré trois occasions nettes. Face à la Suède mardi soir, Giroud a retrouvé une place de titulaire à la pointe de l'attaque française et il a planté un doublé. Une frappe limpide du gauche après un bon service en retrait de Thuram, une tête plongeante après un centre de Mbappé, emballé c'est pesé.

Giroud a inscrit ses 43e et 44e buts avec l'équipe de France, se rapprochant un peu plus du record de Thierry Henry en Bleu (51 buts). Et il a de nouveau donné matière au débat en attendant le prochain rassemblement en équipe de France, prévu pour mars prochain. Interrogé sur M6, il a évoqué les critiques qui ont, comme toujours, accompagné sa présence avec l'équipe nationale. « Il n'y a pas du tout de sentiment de revanche. Je suis habitué à être un peu chahuté, ça fait partie de mon expérience, de ma carrière, ça me donne encore plus de force, pas de soucis avec ça », a-t-il expliqué.

Didier Deschamps juge les critiques injustes

Les piques ne viennent en tout cas pas de Didier Deschamps, le sélectionneur national, qui n'a pas besoin de ça pour motiver son attaquant âgé de 34 ans. « Non, ça marche pas comme ça avec Olivier. Les piques, ça vient de l'extérieur, mais pas avec moi. Je discute avec lui, il est conscient de la situation. On ne peut pas remettre en cause ce qu'il a fait, ce qu'il est capable de faire ou ce qu'il sera capable de faire. Il l'a prouvé encore ce soir », a commencé par lâcher le technicien français. Avant de défendre son joueur avec plus de vigueur.

« On a l'impression qu'à chaque fois qu'il vient il doit faire ses preuves... Il est en déficit physique parce qu'il a eu très peu de temps de jeu et le premier match lui a servi. On ne parle pas d'un joueur qui n'a rien fait jusque-là. Mais je ne vais pas vous répéter ce que j'ai dit. On est souvent trop injuste avec lui », juge Deschamps, qui ne veut pas opposer Giroud à Martial. « Personne n'a perdu des points, les deux en ont gagné. Olivier a ce mental, il sait. Il a eu une situation qui ne lui convient pas dans son club et qui ne lui permet pas d'arriver dans de bonnes conditions. » Olivier Giroud n'est pas le seul à se retaper à chaque rassemblement des Bleus. Et la cure de remise en forme fonctionne toujours bien !

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires