PSG - RB Leipzig : les notes du match

Après une rencontre très animée, où il aura été en difficulté durant plus d'une heure, le Paris Saint-Germain s'est finalement imposé grâce à une grande prestation de Kylian Mbappé et un doublé de Lionel Messi.

Le duo Mbappé-Messi donne la victoire au PSG face à Leipzig !
Le duo Mbappé-Messi donne la victoire au PSG face à Leipzig ! ©Maxppp
La suite après cette publicité

Après la belle victoire face à Manchester City lors de la deuxième journée, le PSG devait poursuivre son sans-faute au Parc des Princes face au RB Leipzig, qu'il avait l'occasion d'éliminer, ou presque, de la compétition. Et cela démarrait plutôt bien pour les hommes de Mauricio Pochettino qui trouvaient la faille grâce à l'inévitable Kylian Mbappé. Parfaitement lancé en profondeur par Draxler, titularisé en l'absence de Neymar, l'attaquant français fixait Orban et lâchait une frappe sèche qui trompait Gulacsi (1-0, 10e). Un début de match idéal qui ne refroidissait pas les Allemands, bien entrés dans la rencontre.

Au contraire, les joueurs de Jesse Marsch jouaient sans complexe et se procuraient plusieurs occasions, par l'intermédiaire d'André Silva notamment, qui trouvait le poteau (27e) et qui faisait passer des frissons dans la défense parisienne. Le titi Christopher Nkunku n'avait lui pas de pitié pour son ami Presnel Kimpembe, et le dominait fréquemment dans les duels. C'est donc logiquement que le RB Leipzig égalisait, après une action d'école, d'André Silva à Nkunku, jusqu'à Angeliño côté gauche qui retrouvait André Silva d'un centre tendu (1-1, 28e). Le PSG, de son côté, ne proposait plus grand-chose, ultra-dépendant des accélérations de Mbappé alors que Messi était transparent.

Messi concrétise le travail de Mbappé

Au retour des vestiaire, Leipzig reprenait le contrôle des opérations et il fallait attendre la 55e minute pour voir le PSG se rebeller et Messi s'activer. Mais c'est bien le club allemand qui allait prendre l'avantage, sur une nouvelle merveille de centre d'Angeliño, à destination de Mukiele cette fois. Le Français ne laissait aucune chance à Navas (1-2, 57e). Le PSG était au bord de la rupture, mais il pouvait compter sur un Mbappé aux jambes de feu ce mardi soir. Sur une mauvaise passe en retrait d'Adams, l'attaquant s'engouffrait et servait Messi, qui s'y reprenait à deux fois pour concrétiser l'offrande (2-2, 67e).

La Pulga, peu en vue jusque-là, allait plus que sauver son match, en donnant l'avantage au PSG. Encore grâce à une percussion de Mbappé, qui provoquait la faute, un peu bête, de Simakan. Messi ne tremblait pas sur le penalty, transformé d'une panenka (3-2, 74e). Et il pouvait laisser Mbappé tirer le penalty accordé en fin de rencontre, suite à une faute sur Hakimi. Mais le Français tirait au-dessus, seule faute de goût dans un match plein. Le PSG s'en sortait donc presque miraculeusement face à un adversaire bien plus au point collectivement, du moins sur cette confrontation. Avec 7 points en 3 rencontres, le club francilien a bien lancé sa campagne, et peut affronter les déplacements en Allemagne puis à Manchester City avec plus de sérénité.

Revivez le film du match.

  • L'homme du match : Mbappé (8) : quand il est comme ça, il est injouable. Une première accélération dangereuse d'entrée (1re), avant d'être à la finition d'une magnifique contre-attaque (9e). L'international français a fait parler sa technique et a souvent été juste dans ses dribbles (huit tentés). Moins en vue en seconde période, il a tout de même réalisé une percée décisive avant de servir parfaitement Messi pour le deuxième but. C'est également lui qui provoque le penalty transformé par l'Argentin. Sa copie est, malgré tout, entachée d'un penalty complétement raté en fin de rencontre, qui le prive d'un triplé (90e+4).

PSG

  • Navas (5,5) : deux arrêts à noter en début de rencontre (2e, 6e), avant d'encaisser l'égalisation à bout portant. Sur le but de Mukiele, il ne peut pas grand-chose non plus. En fin de rencontre, il réalise un dégagement décisif devant Silva (78e). Une copie propre, malgré les deux buts encaissés.

  • Hakimi (6) : une première période où il aura été en difficulté défensivement, et où il aura notamment mis en danger la défense parisienne après une grosse perte de balle (43e). Après la pause, il a été plus en vue sur le plan offensif, mais est absent sur le centre d'Angelino, amenant le but de Mukiele. Il a néanmoins mieux maitrisé son côté et les montées de Haidara que Mendes. Offensivement, il est à l'origine du but de Messi en lançant Mbappé en profondeur et obtient le deuxième penalty, manqué par Mbappé.

  • Marquinhos (6,5) : à l'origine du but de Mbappé sur une magnifique ouverture (11e), le Brésilien a réalisé une partie convaincante défensivement avec beaucoup de ballons gagnés de la tête et un alignement souvent juste. Un match où il ne peut faire grand-chose sur les deux buts encaissés.

  • Kimpembe (3) : un calvaire. Voilà comment résumer la préstation de l'international français, ce mardi soir. En plus d'un alignement incertain durant toute la rencontre, il commet une première erreur amenant la première frappe de Laimer (3e), avant une nouvelle erreur de marquage (8e). Il est également fautif sur le but de Silva (28e), où il est en retard, et se fait enrhumer par Nkunku, au moment de la frappe de l'ex-Parisien (42e). Il est également en retard sur Mukiele, qui inscrit le second but de Leipzig. Deux interceptions importantes à son crédit (13e, 67e).

  • Mendes (4,5) : de belles combinaisons avec Draxler sur son côté, un centre dangereux détourné en début de rencontre (20e) et quelques ballons dangereux vers Mbappé. Mais sur le plan défensif, le Portugais a vécu une soirée compliquée avec beaucoup d'absences sur son côté, notamment sur l'égalisation des Allemands. Cinq pertes de balles sur son couloir, dont une qui aurait pu terminer sur un but (70e). Il aura eu beaucoup de mal à défendre devant Silva et Mukiele.

  • Gueye (4) : un début de match plutôt intéressant où il aura beaucoup cherché Mbappé et Messi avant de s'éteindre complètement au fil de la partie. Un total de neuf ballons perdus, dont un dangereux qui a amené à une frappe de Leipzig (58e). Sa deuxième mi-temps aura été plus que décevante. Remplacé à l'heure de jeu par Danilo (61e)

  • Herrera (4) : un début de match assez intéressant avec quelques ballons gratés, dont une interception intéressante (16e). Mais à l'image de Gueye et du milieu de terrain parisien, on ne l'a plus vu par la suite. Souvent mal positionné et gêné par le plan de jeu de Leipzig, il a également raté beaucoup trop de passes vers l'avant. Remplacé par Wijnaldum à l'heure de jeu (61e)

  • Verratti (5) : une belle récupération de balle amenant la frappe de Draxler (6e) et quelques passes pour effacer la défense adverse et servir Mbappé, mais un trop grand nombre de ballons perdus à son actif (13e). Il est également à l'origine du deuxième de Leipzig en perdant un ballon au milieu de terrain. En fin de rencontre, il réalise un tacle décisif dans sa surface pour détourner le ballon (78e).

  • Messi (7) : voilà une partie compliquée à noter pour la Pulga. En difficulté sur le côté droit, il n'a pas réussi à faire la différence et a manqué beaucoup de dribbles en première période. L'Argentin a manqué trois frappes, des passes vers l'avant qu'il a pourtant l'habitude de réussir avec aisance. Mais finalement, Leo Messi s'est montré plus que décisif en reprenant parfaitement le centre de Mbappé, avec l'aide du poteau, avant de réussir une sublime panenka sur penalty pour permettre au PSG de repasser devant. Ce qu'on attend de lui.

  • Mbappé (8) : voir ci-dessus

  • Draxler (6) : une frappe légèrement au-dessus du cadre à signaler (7e), avant d'adresse une superbe passe décisive pour Mbappé. Par la suite et en raison de la domination de Leipzig, l'Allemand s'est beaucoup plus montré défensivement et a notamment aidé le milieu de terrain parisien, en grande difficulté ce mardi soir. Remplacé par Kehrer en toute fin de rencontre (90e).

Le classement des groupes de Ligue des Champions

Leipzig

Gulácsi (4) : le capitaine hongrois n'a pas eu beaucoup de travail, mais n'a pas été en réussite sur les tentatives parisiennes : il est d'abord couvert par Orban sur le but de Mbappé. Sa main n'est pas assez ferme pour stopper la tentative de Messi, qui a pu sort bien sur la passe contrée de Mbappé (21e), avant d'être pris à contrepied sur la panenka de la Pulga. Peu sollicité, mais peu décisif.

Orban (5,5) : le défenseur central n'a pas eu l'entame de rencontre rêvée, puisqu'il a laissé assez d'espace à Mbappé pour le premier but (9e). Néanmoins, il n'a laissé aucune chance aux différentes offensives rapides du PSG. Il a réussi également à être dominant dans sa surface, que ce soit au sol ou dans les airs (6 duels gagnés). Son sens du placement lui a permis de ne pas être pris de vitesse par le numéro 7 parisien, tout en étant parfois en retard sur les attaquants.

Angeliño (7) : le pied gauche du piston formé au Deportivo La Corogne a été très chaud ce soir (4 passes clés), malgré beaucoup de déchet (20 ballons perdus, 1er). Ses centres délivrés trouvent souvent les offensifs de Leipzig, que ce soit ses bons ballons pour André Silva (7e, 28e). L'ancien Cityzen s'est ensuite illustré d'une deuxième passe décisive avec un centre flottant superbe pour Mukiele à l'entrée de la surface de but (57e). Il n'a pu malheureusement rien sur le ballon perdu d'Adams, qui a lancé Mbappé, quasi-passeur sur le premier but de Messi en Ligue des Champions avec le Paris Saint-Germain. Remplacé par Henrichs (82e).

Klostermann (4,5) : dans une arrière-garde très haute sur le terrain, l'Allemand a semblé le plus en difficulté, devant s'occuper non seulement de Messi mais aussi d'un Mbappé qui n'a pas hésité à dézoner pour trouver des solutions. C'est d'ailleurs lui qui s'est fait avoir sur le superbe grand pont de Messi (6e). A la fin de sa course défensive, il s'est blessé avant le premier but de la Pulga et a dû sortir sur blessure, remplacé par Gvardiol (69e).

Simakan (4,5) : l'ex-Strasbourgeois a été le plus en difficulté ce soir dans cette défense à 3 allemande : s'il est resté au duel avec Draxler malgré son occasion (7e) et qu'il n'est pas pris de vitesse sur contre de Mbappé (20e), on l'a souvent vu en retard sur les transitions rapides parisiennes, grâce à la vitesse de Mbappé et Draxler (27e). Il a coupé illégalement le chemin de Mendes (37e), ce qui a valu un carton jaune, qui aurait pu le calmer. Malheureusement non, puisqu'il a provoqué derrière le pénalty sur le Bondynois (73e). Remplacé par Poulsen (82e).

Mukiele (6,5) : plus excentré sur son couloir droit, l'ancien Montpelliérain s'est vu parfois revenir en défense pour soulager un Simakan en difficulté. Offensivement, il a bien repris le coup-franc de Nkunku au second poteau mais Orban n'a pu que la toucher du ventre (26e). En seconde période, il a été bien plus présent dans la moitié de terrain adverse et s'est projeté plus souvent dans la zone de vérité. C'est lui qui est à l'origine du second but qu'il convertit lui-même sur le centre du piston espagnol (2-1, 57e).

Laimer (6) : sans ballon, son gros boulot dans l'entrejeu s'est fait remarquer par un travail de récupération (12 ballons récupérés) qui a neutralisé Gueye et Herrera, tous deux en dedans. Il a été tout aussi brillant dans ses tacles (5 réussis) tout comme Mukiele et Orban. Cependant, balle au pied, le numéro 27 n'a pas réussi à réellement peser dans le jeu de Jesse Marsch (seulement 71% de passes réussies).

Haidara (5,5) : l'international malien ne s'est pas fait avoir sur son côté gauche et a contenu comme il pouvait Messi et Hakimi, le pied sur l'entrée ballon de Messi (11e). Son bel appel dans l'axe a aspiré Herrera, ce qui a permis d'occuper les défenseurs adverses sur le but de Silva. C'est lui qui a récupéré un ballon très haut pour l'occasion de Nkunku (41e), sans succès. Remplacé par Moriba (62e).

Adams (4) : l'Américain n'a pas été très en vue sur toute la rencontre. Et lorsqu'il avait le ballon dans ses pieds, ses choix n'étaient pas les plus judicieux. Pourtant, il avait réalisé très bon retour sur la combinaison entre Mbappé et Gueye à l'entrée de la surface (33e). Bien pressé par Hakimi sur le couloir gauche, le joueur polyvalent a lancé Mbappé pour l'action du 2-2.

Nkunku (7,5) : l'ancien Parisien a fait beaucoup de mal à son club formateur : si sa première passe est mal dosée pour Laimer dans la surface de réparation (4e), le joueur de 23 ans a réalisé un énorme travail offensif (3 passes clés). Son beau travail avant de servir Angelino permet à son compère en attaque d'inscrire le but égalisateur. Il a failli trouver la mire après un crochet sur Kimpembe juste avant la mi-temps (42e). Il a également l'opportunité de s'illustrer sur coups de pied arrêtés à 20 mètres, mais sa tentative est passée bien au-dessus des buts parisiens (50e). Moins présent lors du second acte, il a réussi néanmoins à participer aux sorties de balle allemandes, permettant notamment le deuxième but du RBL.

A. Silva (6,5) : dans son rôle habituel de numéro 9 aux côtés de Nkunku, l'attaquant portugais a fait mal à la charnière centrale adverse, avec plusieurs occasions (7 tirs, 2 cadrés). Sa tête puissante sur le centre d'Angeliño a été bien enlevée par Navas (7e), avant de trouver le poteau sur un bel enchaînement dos au but (27e). Il est logiquement récompensé juste avant la demi-heure avec son appel au second poteau (1-0, 29e). Au retour des vestiaires, son coup de casque n'a pas été assez puissant pour déranger le Costaricien (47e). Remplacé par Forsberg (82e).

Plus d'infos

Commentaires