Ligue des Champions : l'Allemagne porte Kingsley Coman en triomphe

Ce lundi matin, la presse européenne n'avait de yeux que pour la finale de la Ligue des Champions. En Allemagne, pas de PSG bashing mais on porte aux nues Manuel Neuer et Kingsley Coman.

Hansi Flick porté en triomphe par ses joueurs après la victoire en C1
Hansi Flick porté en triomphe par ses joueurs après la victoire en C1 ©Maxppp
La suite après cette publicité

Ce dimanche, le Bayern Munich a ajouté une sixième Ligue des Champions dans son armoire à trophées en l'emportant en finale contre le Paris Saint-Germain à Lisbonne (1-0). Par conséquent, ce lundi, toute la presse européenne parle de cela. Si on pleure en France sur la défaite parisienne, de l'autre côté du Rhin, en revanche, on fête les héros qui ont signé le triplé Championnat-Coupe d'Allemagne-Ligue des Champions.

« Bavière, les rois de l'Europe », écrit Bild quand le Süddeutsche Zeitung écrit la Bavière réalise son triple rêve. De son côté, FAZ évoque un brillant sacre pour le Bayern Munich. Le Paris Saint-Germain bashing n'a pas vraiment sa place en Allemagne ce lundi, en revanche les médias sont visiblement tombés amoureux de deux joueurs sur cette rencontre. Le portier, Manuel Neuer et le buteur Kingsley Coman.

Coman ressent un peu de pitié pour le PSG

« le roi Kingsley ! Le magicien Manu ! Triple triomphe ! » pour Sport Bild. Tout le reste des titres est pour Kingsley Coman, le Français, formé au Paris SG. « Triple parfait ! la tête de Coman place la Bavière sur le trône de l'Europe », pour Kicker et « Coman fait du Bayern le vainqueur de la Ligue des Champions » pour Die Welt. Dans les articles aussi le Parisien à la part belle.

« Le technicien ultra-rapide ressentait également un peu de pitié pour une équipe forte du PSG qui voulait remporter la catégorie reine pour la première fois de l'histoire du club après le championnat de Ligue 1 et les deux triomphes de coupe : "bien sûr, j'ai un peu pitié pour Paris. Je ressens de la compassion pour eux. Parce que je viens de la ville" », peut-on ainsi lire toujours sur Kicker. Visiblement, l'Allemagne est fière des siens.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires