Olivier Giroud sous le maillot de l'AC Milan ©Maxppp

AC Milan : tout le monde se lève pour Olivier Giroud !

Auteur d'un doublé hier soir face à Sassuolo, Olivier Giroud a encore été précieux pour l'AC Milan, sacré champion d'Italie. Une belle récompense pour le Français de 35 ans arrivé il y a un an en Lombardie.

La suite après cette publicité

Un rendez-vous manqué. Il y a deux ans, Olivier Giroud, qui n'avait pratiquement pas joué sur la première partie de saison, était à deux doigts de quitter Chelsea pour rejoindre l'Inter au mercato d'hiver. Finalement, l'ancien joueur de Montpellier était resté à Londres, où il a prolongé d'une saison supplémentaire avant de remporter la Ligue des Champions 2021. Le devoir accompli, le Frenchy a quitté les Blues libre l'été dernier. Direction Milan donc. Mais c'est avec les Rossoneri qu'il s'est engagé avec l'envie de relever un nouveau challenge. Près d'un an plus tard, l'attaquant né en 86 a remporté son pari.

Des buts qui valent de l'or

Hier soir, il a remporté le Scudetto. Cela faisait onze ans que les Lombards n'avaient pas soulevé ce trophée. Et ils peuvent notamment dire merci au natif de Chambéry. Titulaire à la pointe de l'attaque, il a signé un doublé lors de la victoire 3 à 0 face à Sassuolo. Le champion du monde 2018 a marqué les deux premiers buts de la rencontre (17e, 32e) avant que Franck Kessié termine le travail. Ce matin, la presse italienne dresse un tapis rouge à l'AC Milan et à son buteur, devenu le joueur le plus âgé à atteindre la barre des 10 buts lors de sa première saison en Serie A, à 35 ans et 234 jours.

«Giroud, l'homme des buts qui pèsent, c'est toujours toi. Pas d'Ibra ? Olivier s'en occupe», titre la Gazzetta dello Sport qui a ajouté : «le Français a été décisif dans le match du Scudetto et a inscrit deux buts. Il a dépassé CR7, devenant le plus âgé à marquer plus de 10 buts lors de sa première saison en Serie A. (...) Si quelqu'un devait donner un sens au match du titre, il n'y avait personne d'autre que lui. Giroud, l'homme des buts qui comptent, importants, décisifs. Tout au long de la saison, il en a marqué plusieurs et donc oui, le fait qu'il ait terminé le match avec un doublé a une logique absolue».

La presse italienne s'incline

La publication au papier rose poursuit : «deux buts d'un pur avant-centre, qu'est Olivier, suivant les mouvements de Leão et sachant parfaitement où ces balles atterriraient. Rafa a fait le sale boulot, il a fait le reste. Giroud a marqué de son empreinte le match qui a offert le championnat de l'AC Milan, mais ce sont sans doute les buts qui ont amené le Milan jusqu'ici qui ont été les plus importants. Ceux contre la Roma, contre Naples, contre la Lazio et, surtout, ce doublé avec lequel il a renversé l'Inter en quelques minutes, changeant le parcours des deux équipes». En effet, il a marqué des buts décisifs dans la course au titre.

Arrivé comme un «alter ego» de Zlatan Ibrahimovic selon la Gazzetta, Giroud, auteur de 14 buts (11 en Serie A) et 3 assists, l'a éclipsé et convaincue l'Italie. Le Corriere dello Sport, qui lui a attribué la note de 8 pour son match, a aussi mis à l'honneur le Français. «Leão-Giroud, tandem scudetto», a titré le journal qui a rappelé l'importance de l'attaquant et de son coéquipier portugais, élu meilleur joueur du championnat, dans la conquête de ce titre. Un de plus dans l'escarcelle de l'avant-centre de 35 ans, champion de France il y a dix ans avec Montpellier et vainqueur de la Ligue des Champions de la Ligue Europa et de la Coupe du Monde avec les Bleus. Des Bleus qu'il suivra de loin durant le mois de juin, lui qui n'a pas été convoqué par Didier Deschamps. Mais il lui a répondu de la meilleure des manières : sur le terrain.

Plus d'infos

Commentaires

Plus de commentaires

Articles recommandés

Voir plus