L’équipe de France n’est plus un rêve pour eux, mais bel et bien une réalité. Appelés pour la première fois de leur carrière par Didier Deschamps, Benjamin Pavard et Steven N’Zonzi ont honoré leur première cape ce vendredi, en amical, contre le Pays de Galles (2-0). Les deux petits nouveaux sont entrés ensemble, après la mi-temps, pour découvrir le très haut niveau sur la pelouse du Stade de France. Des débuts qui se sont bien passés à en croire les sourires sur les visages des deux hommes en zone mixte.

« C’est juste énorme ! C’était très bien. La victoire est au rendez-vous, c’est le plus important. En plus, il y avait toute ma famille, tous mes proches », s’est félicité le jeune défenseur du VfB Stuttgart, en vue sur son aile droite tout au long de la seconde période. Le son de cloche est plus ou moins le même pour le milieu de terrain du FC Séville. « Les gars sont très contents d’avoir gagné et pour ma part, je suis très content aussi », a-t-il confié, heureux de relâcher la pression.

Une première rêvée, un accueil chaleureux

« Ça fait plaisir. C’est toujours beaucoup de pression. Ça s’est bien passé à partir du moment où l’équipe a gagné », s’est contenté d’ajouter l’ancien Amiénois, intéressant dans le cœur du jeu grâce à son impact physique et ses passes simples. Les deux hommes soulignent l’accueil reçu. « Le staff et tout le monde m’ont mis à l’aise, ça a été plus facile. Ils m’ont ensuite félicité pour ma première », a raconté l’ex-Lillois, repris par son partenaire. « Oui, c’est vraiment un très bon niveau. Il y a des joueurs de très grande qualité. Tous les matches sont différents et difficiles. Mais j’ai été très bien accueilli, tout s’est très bien passé, même à Clairefontaine cette semaine », a-t-il conclu.

Des débuts appréciés par le sélectionneur national. « Je les ai pris pour les voir, ils ont eu une mi-temps tous les deux. Ce sont deux joueurs qui ont beaucoup de qualité. Benjamin est plus jeune, il a été efficace, pas paralysé par l’enjeu. Steven a l’habitude, avec ses qualités techniques. C’est une bonne chose de les avoir vus », a-t-il confié en conférence de presse après la rencontre. Désormais, ils devront transformer l’essai contre l’Allemagne pour croire en leurs chances de disputer le Mondial 2018 en Russie.