Sur les bords du Rhône, la nouvelle n’a surpris personne. A 21 ans, et après seulement une saison sous le maillot de l’Olympique Lyonnais, Tanguy Ndombélé a bien rejoint Clairefontaine ce lundi, mais pas pour rallier les Espoirs. Pour la première fois de sa jeune carrière, l’ancien pensionnaire d’Amiens a en effet été appelé en équipe de France A suite à la grosse blessure au genou de Corentin Tolisso. Une nouvelle qui n’a pas surpris non plus le sélectionneur des Bleuets, Sylvain Ripoll.

« Surpris, non parce qu’il fait un gros début de saison avec Lyon. Il a démontré toute l’étendue de ses qualités avec les Espoirs. Je ne suis pas surpris plus que ça de le voir rejoindre les A. Didier a appelé Tanguy parce que lui et son staff estiment qu’il a les qualités pour apporter quelque chose d’important à l’équipe de France A. Le temps donnera des indicateurs. On a aussi un réservoir large pour trouver les solutions pour pallier l’absence de Tanguy avec nous. » Cependant, si tout le monde se félicite de la convocation du Gone chez les A, cet appel laisse place à une interrogation.

Priorité aux Bleus mais...

Au cas où, et c’est tout le mal que l’on peut lui souhaiter, Tanguy Ndombélé se montre performant avec les Bleus et parvient à être convoqué à plusieurs reprises, quelle ligne de conduite Didier Deschamps et son staff adopteront-ils vis-à-vis de Sylvain Ripoll alors que se profile en juin 2019 l’Euro Espoirs ? Si le scénario a tout pour le moment d’une fiction, le patron des Bleuets a déjà les idées claires. « C’est une satisfaction de voir qu’il y a des joueurs qui viennent avec les Espoirs qui passent ensuite avec les A. La question n’est pas de savoir si ça m’embête ou pas. Il y a une priorité évidente qui est les A, donc je n’ai pas à avoir d’états d’âme là-dessus. Il est trop tôt pour répondre à quoi que ce soit. Quand on dit que la priorité c’est les A, c’est clair, net et précis. C’est une spécificité de cette sélection des Espoirs que d’être devant des cas de figure comme celui-ci », a-t-il déclaré en conférence de presse.

Faire de la sélection A une priorité, un constat confirmé par Deschamps, même si le Bayonnais a nuancé ses propos. « C’est encore trop tôt. Sylvain le sait, le fonctionnement est comme ça. La priorité est l’équipe de France A. J’ai été confronté à ça en 2013 quand il y avait la Coupe du Monde U20 en Turquie. Il y a pas mal de joueurs qui sont aujourd’hui avec moi (Pogba, Thauvin, Umtiti, Digne, Areola, Zouma). Je ne suis pas là pour l’amputer des joueurs qui sont importants pour lui. Maintenant, si j’ai le besoin par rapport au match que j’aurai, et que je ne peux pas faire autrement, je prendrai ces joueurs-là. Mais avant d’en arriver là, il me semble normal qu’il puisse disposer des joueurs qu’il a utilisés pendant toute la phase de qualification pour arriver dans cette compétition avec ses meilleurs joueurs. » A suivre...