Sa parole dans les médias français reste très rare. Ce jeudi soir, Karim Benzema a choisi l’émission « Quotidien » sur TMC pour se livrer. Si l’attaquant du Real Madrid a bien sûr évoqué sa saison madrilène, mais aussi sa relation si particulière avec son entraîneur Zinedine Zidane, l’ancien Lyonnais s’est également confié sur l’équipe de France. Un sujet que l’on pensait sensible pour le buteur des Merengues.

Absent des listes de Didier Deschamps pour l’Euro 2016 en France et la Coupe du Monde 2018 en Russie, Benzema a accepté de juger la performance des Bleus au Mondial russe. Et si on pouvait s’attendre à une intervention teintée d’amertume, le numéro neuf madrilène a adressé un message rempli de respect mais aussi d’une certaine maturité. Oui, le principal protagoniste a vécu une idylle contrariée avec la sélection nationale (81 sélections, 27 buts), mais il a laissé cette déception de côté aujourd’hui.

Karim Benzema n’éprouve aucune rancœur envers les Bleus

« L’équipe de France a un nouveau groupe, une nouvelle génération. Ils sont champions du monde, c’est comme ça, il faut respecter. J’ai regardé la finale à Lyon chez ma mère, en famille. Comme je suis proche de Raphaël Varane, j’étais heureux. J’aurais aimé y être, ce qui est normal pour tout footballeur, passionné de foot. J’ai eu des grands moments à Madrid, c’était bien aussi qu’ils gagnent cette Coupe du Monde, je n’ai aucun regret, » a ainsi révélé KB9.

Un discours qui laisse transparaître une évidence : Karim Benzema reste attaché à l’équipe de France et ne lui tournera jamais le dos. Auteur de vingt et une réalisations en trente-cinq matchs de Liga cette saison avec le Real Madrid, le natif de Lyon paraît transfiguré, comme apaisé et surtout épanoui. Aux antipodes de l’image négative souvent diffusée en France. Suffisant pour convaincre Didier Deschamps de retourner sa veste et le convoquer à nouveau en équipe de France ? Affaire à suivre...