La Juventus retient son souffle. Après l’ouverture d’une enquête de l’UEFA suite à la célébration controversée de Cristiano Ronaldo face à l’Atlético de Madrid en huitième de finale de Ligue des Champions (le Portugais avait imité Diego Simeone avec une célébration jugée un peu trop virile), la Vieille Dame espère que l’instance dirigeante du football européen sera clémente. Et dans son édition du jour, la Gazzetta dello Sport se veut rassurante.

En effet, alors qu’une sanction est attendue jeudi prochain, le quotidien transalpin indique que le rapport qualifiait le geste de « conduite inappropriée ». En revanche, la Gazza précise que le rapport ne ferait pas mention de l’article 15 du règlement. Un article qui prévoit une suspension automatique d’un match, ce qui aurait privé à coup sûr CR7 du quart de finale aller à Amsterdam. Le journal ajoute qu’une suspension n’est pas à exclure, mais que l’UEFA pourrait se servir des cas précédents pour infliger seulement une amende au Lusitanien. Sanctionné pour avoir fait le même geste, Simeone avait ainsi écopé de 20 000€ d’amende. ce qui conviendrait parfaitement à Ronaldo.