La situation est de plus en plus tendue entre Marcelo Guedes et des supporters de l’OL, notamment les Bad Gones. Les scènes vues après la qualification des Rhodaniens en 8e de finale de Ligue des Champions durant la semaine témoignent du malaise qui s’est installé à propos de la situation du Brésilien. Le défenseur central aurait d’ores et déjà pris la décision de quitter le club cet hiver et même si certains de ses coéquipiers l’ont soutenu comme Memphis Depay, d’autres ne se sont pas précipités pour le défendre. Alors avant la rencontre entre l’OL et le Stade Rennais (match à suivre en live commenté sur notre à 17h), Marcelo Guedes a tenu à livrer un message sur les réseaux sociaux à ceux qui le critiquent. On verra bien quelle sera la réaction du public du Groupama Stadium après la lecture de ce mot.

« Le football est ma passion, ma vie et je vis cet amour avec une grande intensité. Je viens d’une famille humble, travailleuse et je remercie mes parents pour l’éducation qu’ils m’ont donnée (…) J’ai toujours honoré et respecté l’institution OL. Aucun joueur n’est au-dessus d’un club et il n’est pas question de ça mais j’ai toujours été un joueur qui donne tout sur le terrain. Et j’ai toujours attendu le respect de mes fans.
Je suis chanceux de jouer les matches et j’adore ça. Je sais que chaque pays a sa culture, ses traditions et ses coutumes, et chaque critiques sont les bienvenues qu’elles soient constructives ou négatives. Depuis l’année dernière, des membres des Bad Gones font campagne contre moi et j’ai été menacé par un membre de ce groupe après la rencontre de Ligue des Champions face à Benfica. Je ne suis pas le premier joueur à avoir un problème avec cette organisation. Je ne peux rester silencieux et traité de la sorte. Je suis contre tous types de d’insultes et formes de racisme. Je m’excuse si ma réaction a blessé quelqu’un après avoir vu la banderole qui m’était destinée comme c’était déjà le cas depuis quelques matches et après notre qualification pour le prochain tour de Ligue des Champions. Mais chaque chose a ses limites . Je voudrais remercier mes coéquipiers, spécialement ceux qui sont attentifs à cette situation. Ils me donnent de la force.
Je suis peut-être un rêveur mais j’attends encore beaucoup de ceux, qui de mon point de vue, pourraient continuer à me supporter. Mais, j’ai des différents points de vue de cette expérience que je traverse. J’attends encore tellement des supporters de Lyon et confesse que je fus surpris et déçu par cette organisation. J’ai été témoin du même problème avec des coéquipiers ici durant les deux dernières années et demi et depuis mon arrivée à Lyon. Je comprends que l’équipe n’a pas remporté le moindre titre depuis plusieurs années et les attentes sont toujours de gagner. Les clubs de football vivent pour les titres et Lyon n’est pas différent. Nous avons une bonne équipe, un groupe de gagnant et qui travaille dur pour que Lyon arrive là où il mérite d’être. »