L’Atlético de Madrid réalise certainement l’un des mercatos les plus intéressants de l’été. En plus d’avoir réussi à conserver ses meilleurs joueurs, le club de la capitale s’est offert la pépite espagnole Rodri, a réussi le gros coup Thomas Lemar et a également attiré Gelson Martins, la pépite portugaise, pour un montant total de... 0€. Une opération qui peut sembler merveilleuse sur le papier, mais qui pourrait avoir des conséquences néfastes pour l’Atlético, qui a pour le moins joué avec le feu dans ce dossier très compliqué qui remonte au début du mois de juin.

Des problèmes avec le président Bruno De Carvalho et des soucis avec les supporters ont débouché sur la résiliation de contrat de plusieurs joueurs majeurs du Sporting Portugal. Des résiliations unilatérales - via des courriers envoyés à la fédération portugaise - et non "reconnues" par le club de la capitale lisboète. William Carvalho, qui faisait partie de ces joueurs, a lui rejoint le Betis par exemple. Mais les Espagnols, pour éviter tout problème potentiel avec le Sporting et la FIFA, ont préféré assurer le coup, tombant d’accord avec le club portugais autour d’un montant de 15 millions d’euros, plutôt que de l’attirer gratuitement et risquer des sanctions derrière.

Le Sporting revoit ses prétentions à la baisse

L’Atlético de Madrid semblait également prêt à trouver un accord avec le club lusitanien pour ne rien risquer. Mais face aux refus répétitifs de la part des Lisboètes, qui n’ont pas accepté des propositions atteignant les 30 millions d’euros, les Colchoneros ont donc décidé de l’enrôler sans passer par le Sporting. Résultat : les dirigeants portugais ont déposé une plainte contre leurs homologues espagnols auprès de la FIFA. Ils réclament notamment 100 millions d’euros aux Colchoneros !

« Compte tenu du comportement inacceptable de l’Atlético de Madrid dans le cas Gelson Batalla Martins, que nous condamnons, le Conseil d’Administration du Sporting Clube de Portugal Futebol SAD, qui dans cette négociation défend les intérêts du club et non celui d’autres, a décidé à l’unanimité de déposer une plainte auprès de la FIFA en sollicitant une indemnisation de la part du joueur et du club et des sanctions sportives pour les deux », précise le communiqué du club. Si on ne sait pas encore quelle est la position de l’institution qui régit le football mondial sur ce dossier plutôt complexe, A Bola dévoile aujourd’hui de nouvelles informations sur ce dossier. Ainsi, le Sporting est prêt à retirer sa plainte à une condition : que l’Atlético de Madrid débourse 40 millions d’euros. Des conditions revues à la baisse donc. Le Sporting sent-il le vent tourner en faveur des Espagnols ? Ce feuilleton est loin d’être terminé !