« On joue depuis 27 minutes et tu n’as pas passé un seul joueur ». On joue la 27e minute de Real Madrid-FC Valence (2-0, 14e journée de Liga) lorsque Marcelino perd patience et envoie, d’après les images de Movistar +, cette punchline à Gonçalo Guedes qui s’était approché de lui pour évoquer des difficultés tactiques. Cette missive symbolise la perte de patience de l’entraîneur du club ché face au début de saison poussif de son attaquant.

Recruté pour 40 M€ hors bonus cet été au Paris SG (17 M€ en incentives par ailleurs), au sortir d’un très long feuilleton, l’international portugais (14 sélections, 3 réalisations) peine en effet à afficher son meilleur visage. En l’espace de 13 apparitions toutes compétitions confondues (9 en Liga, 4 en Ligue des Champions), le Portugais de 22 ans n’a délivré qu’une seule petite passe décisive. Un rendement bien insuffisant au regard de l’investissement consenti lors du dernier mercato.

La presse locale commence à s’interroger...

Auteur de 5 buts et 9 passes décisives en 2017/18 en Liga, le natif de Benavente est méconnaissable et commence sérieusement à inquiéter les suiveurs des pensionnaires de Mestalla. « Mais pourquoi Guedes continue-t-il à jouer ? » se demande même Super Deporte, quotidien sportif local. L’ancien de Benfica, touché au pelvis, est en effet clairement diminué, comme l’avoue son entraîneur. « Il joue limité physiquement et le repos n’y fera rien. Si nous voyons qu’il n’a pas ce petit plus qui faisait la différence la saison passée, c’est parce qu’il n’est pas au mieux. Nous espérons que ses douleurs disparaîtront rapidement », a-t-il expliqué avouant que l’ex-Parisien se dit apte à jouer dans leurs discussions.

« C’est le joueur lui-même qui nous transmet ses sensations et si je joueur nous dit qu’il n’est pas au niveau pour jouer, nous ne l’utiliserons pas. C’est une blessure qui limite ses capacités physiques. (...) S’il a joué, c’est qu’il m’a dit qu’il était prêt », a poursuivi le coach valencian. Santiago Cañizares, ancienne gloire du club, résumait ainsi la situation. « Guedes n’a pas fait la préparation, il est arrivé touché. Marcelino lui demande beaucoup parce qu’il sait qu’il est le joueur qui peut faire la différence en attaque. Mais Guedes n’est pas apte à jouer 90 minutes, ni même 60 parfois », lançait-il au micro de Movistar +. En attendant, Valence pointe à une triste 14e place et son attaque tousse (11 buts marqués seulement en championnat)...