A un point d’un 25e titre de Champion d’Espagne, le FC Barcelone s’avançait confiant au moment de se déplacer au Riazor. D’autant plus que le Deportivo La Corogne vit des heures sombres. Si les joueurs de Clarence Seedorf ne s’imposent pas, ils connaîtraient une troisième relégation en sept ans. Pour l’emporter, le FC Barcelone et Ernesto Valverde proposait un 4-4-2 très offensif avec Luis Suarez et Leo Messi dans l’axe. Coutinho et Dembélé étaient placés en tant qu’ailiers tandis que l’entrejeu était constitué de Sergio Busquets et Ivan Rakitic. Défensivement, pas de réelles surprises avec la titularisation d’Umtiti dans l’axe et celle de Nelson Semedo dans le couloir droit. De son côté, le Deportivo jouait dans un 4-4-2 losange avec Emre Çolak placé en meneur. Il était assisté par le Costaricien Celso Borges et le Danois Michael Krohn-Dehli. Le front de l’attaque étant partagé entre l’attaquant prêté par Arsenal, Lucas Perez et Borja Valle. Très vite, le FC Barcelone mettait le pied sur la rencontre et confisquait le ballon aux Galiciens.

Sans se montrer dangereux, les Catalans maintenaient une pression sur leurs adversaires. La sanction tombait rapidement et comme souvent Lionel Messi était à la baguette. L’Argentin décalait parfaitement Ousmane Dembélé qui repiquait dans la surface avant de transmettre la sphère à Philippe Coutinho. Le Brésilien enroulait le ballon qui se logeait dans la lucarne de Ruben (1-0, 7e). Déjà mené, le Deportivo ne se laissait pas faire pour autant et Marc-André Ter Stegen veillait au grain (9e). Évoluant dans un faux rythme, le FC Barcelone se faisait surprendre. Suite à un corner, Fabian Schär sautait plus haut que tout le monde et donnait un coup de casque que déviait Ter Stegen. L’Allemand ne pouvait cependant rien faire face à Lucas Perez qui était à l’affût. Toutefois le but était refusé par un hors-jeu logique (17e). Passé tout près de la punition, le FC Barcelone repartait de l’avant. Ivan Rakitic décochait d’ailleurs une banderille, mais le Croate était loin de trouver le cadre (22e).

Réveillés, les Blaugranas lançaient une parfaite séquence collective entre Coutinho, Suarez et Jordi Alba, la balle arrivait à destination de Lionel Messi. L’Argentin ne parvenait cependant pas à cadrer sa tête (28e). Il bottait un coup franc par la suite qui se dirigeait vers la lucarne de La Corogne, mais Ruben déviait le ballon en corner (29e). De nouveau dangereux, le FC Barcelone n’était pas encore protégé et Borja Valle manquait le but (32e). Le Turc Emre Çolak (33e) et le Suisse Fabian Schär (35e) passaient aussi tout proche de l’égalisation. Néanmoins Barcelone ne se laissait pas surprendre. Luis Suarez transmettait un centre de l’extérieur du pied pour Lionel Messi qui doublait la mise (2-0, 38e). Avec ce pion, Lionel Messi effectuait sa troisième saison avec au moins 30 buts en Liga. Un scénario cruel pour le Depor qui se ressaisissait immédiatement. Servi par Luisinho, Lucas Perez réduisait l’écart (2-1, 40e). Accroché par une belle équipe galicienne, le FC Barcelone rentrait aux vestiaires avec un léger avantage (2-1).

Messi donne le titre au FC Barcelone

Lors du second acte, le FC Barcelone acculait rapidement le Deportivo. Lancé par Luis Suarez, Lionel Messi se présentait face à Ruben, mais butait sur le portier de 33 ans (50e). Quelques secondes après, l’attaquant ne trouvait pas le cadre (52e). N’arrivant plus à se montrer dangereux, La Corogne repartait de l’avant et Lucas Perez tentait sa chance. L’ancien joueur du Karpaty Lviv butait sur un Marc-André Ter Stegen très serein (56e). Toutefois, le match devenait difficile pour le Deportivo qui était en difficulté face aux fulgurances de Lionel Messi (61e). Sur corner, Samuel Umtiti plaçait une tête au-dessus du cadre (62e). La pression était insoutenable pour les Blanquiazules. Ces derniers réalisaient pourtant l’impensable. Au terme d’un long rush, Borja Valle fixait Jordi Alba et adressait un amour de ballon latéral pour Celso Borges. Le natif de San José remisait immédiatement pour Emre Çolak qui remettait les deux équipes à égalité (2-2, 64e). Un but complètement inattendu par rapport à la physionomie de la seconde période, mais qui venait récompenser le Deportivo. Progressivement disparu du match Ousmane Dembélé laissait place à Denis Suarez (69e). Sur corner, Fabian Schär dominait à nouveau les airs et passait tout près de donner l’avantage à sa formation (70e).

Le scénario du match passait à l’avantage des Galiciens, mais Lionel Messi ne l’entendait pas de cette oreille. Sur une contre-attaque, l’Uruguayen venait mettre la pression à Ruben (73e). Voulant apporter du volume à son milieu de terrain, Ernesto Valverde effectuait un nouveau changement avec l’entrée de Paulinho en lieu et place de Philippe Coutinho (75e). Preuve d’un match équilibré, le Deportivo affichait 14 tirs à quinze minutes de la fin contre 13 tentatives pour les Barcelonais. Preuve des difficultés catalanes, Lionel Messi manquait une occasion franche (79e). Le lutin argentin lançait idéalement Luis Suarez qui mettait à contribution Ruben (81e). Finalement, les deux hommes échangeaient les rôles et Lionel Messi donnait un avantage décisif à son équipe (3-2, 82e). Complètement déconfits, les Blanquiazules baissaient les bras. Lionel Messi en profitait alors pour inscrire un triplé et valider le succès des Blaugranas (4-2, 85e). En fin de match, Gerard Pique passait tout près du but du chaos mais se heurtait au portier de La Corogne (90e). La dernière frayeur venait de l’entrant Florin Andone du côté du Deportivo (90e +2). Vainqueur, le FC Barcelone obtient le titre de champion d’Espagne et ne manquera pas de le fêter dimanche prochain contre le Real Madrid.

Revivez le film du match ici