Il voulait revenir, il y est parvenu. Hier, Diego Costa a constaté avec joie la communication conjointe de Chelsea et de l’Atlético Madrid. L’accord a été trouvé et il peut rallier Madrid pour passer sa visite médicale et signer son contrat au sein du club qui l’avait révélé aux yeux du monde entier. C’est la fin d’un long feuilleton, qui a connu moults rebondissements et coups de gueule.

On pourrait penser que l’Atlético Madrid a réalisé une belle affaire financière mais c’est loin d’être le cas. Chelsea a, selon divers médias, négocié un tarif particulièrement haut. Surprenant au regard de la gestion particulièrement dure d’Antonio Conte vis-à-vis du joueur, informé par texto qu’il n’entrait plus dans les plans pour la saison 2017-2018. C’est alors que le bras de fer a commencé. Diego Costa a fait savoir qu’il voulait uniquement rejoindre l’Atlético, quand Chelsea tentait de le vendre au plus offrant.

Malgré la volonté du joueur de partir et le peu de considération de Conte à son égard, les chiffres du transfert étonnent : 60 M€ pour la presse espagnole, 60 M€ + 10 M€ de bonus selon la Gazzetta dello Sport et carrément 76 M€ pour le Daily Star et le Daily Mirror ! Désormais âgé de 28 ans, Diego Costa avait été vendu à Chelsea en 2014 pour 40 M€. Il devient la recrue la plus chère de l’histoire des Colchoneros, devant Falcao (40 M€), Jackson Martinez (36,75 M€), Vitolo (36,5 M€), Gameiro (32 M€) et Griezmann (30 M€).