C’est une histoire particulière qu’est en train de vivre l’AS Roma. Elle ressemble à s’y méprendre à la vraie fausse arrivée de Mario Jardel à l’Olympique de Marseille où les supporters espéraient le voir à l’aéroport. Mais finalement l’ailier brésilien des Girondins de Bordeaux ne verra jamais Fiumicino puisqu’il s’est officiellement - cette fois, c’est vrai - engagé avec le FC Barcelone. C’est en tout cas ce qui est annoncé en ce moment même par les clubs.

« Le Barça annonce un accord avec les Girondins pour le transfert de Malcom. Le joueur signera un contrat avec le club pour les cinq prochaines saisons, jusqu’en juin 2023 », peut-on ainsi lire sur le communiqué. Mais si on en parle autant depuis ce lundi c’est que finalement rien n’a été simple cet été pour les Girondins. Tout d’abord, nous imaginions que l’Inter Milan était en pole pour accueilli l’ailier, mais les négociations ne semblaient finalement pas avancer.

Le coup de Trafalgar

C’est finalement Everton qui s’est immiscé dans la brèche, mais selon nos informations, son arrivée chez les Toffees dépendait du départ, ou non, d’Ademola Lookman du côté du RB Leipzig. Ensuite, comme nous vous le révélions, Monaco s’était renseignée mais avait été obligée de laisser tomber l’affaire vu les exigences financières d’un tel dossier. C’est alors que la Louve a mis le pied dans la porte et a convaincu tout le monde.

Ainsi, hier, les Bordelais expliquaient que le joueur pouvait arriver à Rome afin de passer sa visite médicale et ainsi s’engager avec le club de Maxime Gonalons. Mais c’était sans compter sur le coup de Trafalgar du FC Barcelone. Le club blaugrana a annoncé avoir bouclé l’opération pour un prix de 41 millions d’euros plus 1 M€ de bonus, tandis que Monchi était tombé d’accord avec ses homologues pour un transfert à hauteur de 34 millions d’euros plus 2 de bonus. Espérons pour Malcom que cet été particulier ne lui joue pas un drôle de tour à l’avenir.