Le 23 janvier dernier, Lassana Diarra devenait officiellement un joueur du Paris Saint-Germain, après de longues semaines de discussions et de réflexion. Le milieu de terrain de 32 ans a vite été mis dans le bain par Unai Emery, qui, face aux médias, évoquait plusieurs semaines de préparation avant de l’intégrer dans le groupe. Au final, dès le 30 janvier, il était lancé en fin de rencontre, à Rennes.

Puis il a obtenu ses premières titularisations, laissant croire à une participation en Ligue des Champions face au Real Madrid. Unai Emery en a décidé autrement, en installant Lo Celso en sentinelle. Contre Strasbourg samedi en Ligue 1, Diarra a retrouvé le onze de départ et a eu droit à une heure de jeu, plus convaincante que sa sortie précédente, à Toulouse. En zone mixte après la rencontre, il a évoqué son intégration au PSG et ses sensations physiques.

« Ça va venir »

« Petit à petit ça revient. Il faut respecter le processus, j’arrive en milieu d’année, le train est déjà en marche. C’est à moi de m’adapter. Le club fait en sorte que je m’intègre le plus rapidement possible, on me donne du temps de jeu. Je continue à travailler et ça va venir », a-t-il expliqué. Mais Diarra ne se presse pas inutilement.

« Je retrouve des sensations, je suis à la disposition du coach. Il ne faut pas mettre la charrue avant les bœufs. Je ne suis pas arrivé il y a très longtemps, donc aujourd’hui, je suis content de ce que je fais pour l’instant », a-t-il assuré. Diarra a, comme Thiago Motta, digéré sa non-participation au match aller contre le Real Madrid et semble en bonne voie pour participer au retour.