Auteur d’un bon début de saison (une défaite, trois victoires), le Toulouse FC avait bien débuté en Ligue 1. Mais la formation d’Alain Casanova a ensuite levé le pied et les Violets n’ont, depuis le 1er septembre, plus gagné en match officiel, restant sur une série de quatre matches sans succès (trois nuls, une défaite). Pour tenter de mettre fin à cette série, le Téfécé (7e, 12 points) accueillait ce vendredi soir l’OGC Nice (13e, 10 pts) au Stadium en ouverture de la 9e journée. Des Aiglons qui restaient sur deux défaites lors de leurs trois dernières rencontres. Pour cette rencontre, Alain Casanova gardait son 4-2-3-1 mais titularisait Moreira, Durmaz et Mubele. Côté niçois, Patrick Vieira optait pour un 3-4-3 avec comme seul changement Srarfi à la place de Makengo.

Dès le début de la partie, les Toulousains s’installaient dans le camp niçois et tentaient de passer côté droit avec notamment Moreira, auteur de plusieurs montées. Les joueurs d’Alain Casanova poussaient et Jullien se procurait la première opportunité sur un coup franc côté gauche. La tête du défenseur français n’inquiétait pas Benitez (11e). Les Aiglons ne se laissaient pas faire mais Saint-Maximin trouvait Reynet sur sa route (16e) alors que la reprise de volée d’Atal fuyait le cadre (18e). Finalement, les visiteurs ouvraient le score quelques minutes plus tard. Sur une contre-attaque, Maolida fixait deux défenseurs et décalait Srarfi dans la surface. L’ailier tunisien se mettait sur son pied gauche et glissait le ballon entre les jambes de Reynet (29e, 0-1). Juste avant la pause, Mubele pensait égaliser pour le Téfécé mais c’était sans compter sur Benitez, auteur d’une belle sortie (45e+1). L’OGCN était donc devant à la mi-temps.

Un raté incroyable côté niçois !

Au retour des vestiaires, les deux entraîneurs faisaient confiance aux mêmes joueurs et Lees-Melou allumait la première mèche du deuxième acte mais c’était au-dessus (50e). Et les Violets égalisaient derrière. Après un coup franc renvoyé, Garcia ajustait son centre pour trouver Dossevi au deuxième poteau. L’ancien Messin, oublier par la défense niçoise, terminait le travail d’un plat du pied (54e, 1-1). La réaction niçoise arrivait juste derrière. Moubandje manquait sa passe en retrait de la tête vers Reynet et Saint-Maximin en profitait pour devancer le gardien du Téfécé et allait marquer. Le numéro 7 niçois temporisait finalement et sevrait Srarfi derrière qui transmettait à Maolida. De retour dans ses cages, Reynet voyait Moreira le sauver en écartant le danger suite à un mauvais contrôle de l’ancien Lyonnais (58e) ! Un véritable raté des Aiglons qui rendait fou Patrick Vieira sur son banc.

Sans solutions, Alain Casanova et Patrick Vieira effectuaient petit à petit leurs changements mais le score ne bougeait plus. À une vingtaine de minutes du terme de la rencontre, Dossevi était tout proche du doublé. Gradel, trouvé sur une touche côté gauche, centrait vers son buteur dont le tir passait au-dessus (72e). Les Violets poussaient de plus en plus pour tenter d’arracher cette victoire. Le capitaine du Téfécé Gradel profitait d’une glissade de Hérelle pour rentrer dans la surface et croiser sa frappe, mais sa tentative était finalement contrée devant Benitez (85e). De leur côté, les Aiglons conservaient le ballon et semblaient se contenter de ce point. Après trois minutes de temps additionnel, les deux formations se quittaient donc sur ce score de 1-1 au Stadium.