L’Olympique Lyonnais voulait y croire. D’autant plus que lors du match aller, les Rhodaniens avaient montré de belles choses face aux Catalans. Mais mercredi soir, la bande de Lionel Messi a vite ramené l’OL à la réalité, avec cette victoire conséquente et confortable du leader du championnat espagnol (5-1), qualifié pour les quarts de finale. Une rencontre difficile pour les Lyonnais, entre blessures, frustration et parfois humiliations. Bruno Genesio et Tanguy Ndombele étaient présents en conférence de presse ce samedi, et ils ont notamment expliqué comment le groupe avait vécu les jours suivant la défaite au Camp Nou.

« Le score est lourd. On ne sort jamais indemne d’un match où l’on prend cinq buts. Comme à Paris, il y a eu des faits de jeu contraires. On a été affectés mais j’aimerais qu’on ait la même réaction qu’après Paris. Cela montre qu’on sait réagir après un échec. On sent qu’on est tout près de faire un exploit à 2-1 et ensuite il y a quatre buts d’écart. On est passé par un sentiment d’espoir à une grosse désillusion. Je n’ai pas le souvenir d’avoir subi une telle pression par un adversaire depuis que je suis entraîneur. On a senti le doute chez eux. Le troisième but fait énormément mal dans les têtes », a d’abord lancé l’entraîneur.

« On a tourné la page »

« On a été trop inhibé face à l’enjeu, aux individualités adverses et au contexte. Le deuxième aspect c’est la différence de maîtrise collective technique entre les deux équipes. C’est là où on doit progresser. Je reste persuadé que c’était le bon système pour les embêter. Il faut positiver par rapport à ce qui a fonctionné », a ajouté Genesio. Tanguy Ndombele veut lui se projeter vers l’avenir, et a notamment expliqué qu’une telle défaite est plus facile à digérer lorsque c’est face à un adversaire d’un tel niveau.

« On a tourné la page. On est obligés de regarder vers l’avant. Il reste deux compétitions mais on est d’abord focalisés sur Montpellier. Ils sont compliqués à jouer. Ils jouent bien en équipe. On va essayer de faire ce que l’on sait faire de mieux. Il faut gagner avant la trêve pour être bien dans la tête. On a l’occasion de revenir à quatre points. Il faut se mettre la tête à l’endroit », a-t-il ensuite lancé. C’est plutôt clair, du côté de Lyon on veut vite passer à autre chose, d’autant plus que derrière, l’OM arrive lancé. L’OL aura la possibilité de se refaire dimanche après-midi à la maison face à Montpellier.