Après neuf années de bons et loyaux services, Laurent Koscielny est sur le départ à Arsenal. Alors que son contrat se termine en juin 2020, le défenseur français a pris la décision il y a quelques semaines de ne pas prendre part à la tournée estivale des Gunners suite à des problèmes autour de son bail. Alors qu’il souhaitait prolonger de deux ans, les dirigeants londoniens lui auraient demandé de revoir son salaire à la baisse selon la presse anglaise. Une situation qui n’a pas plu au principal concerné, demandant ensuite à être libéré de sa dernière année de contrat. Une demande que les Gunners ne semblent pas encore prêt à accepter, d’où ce clash.

Rapidement, des portes de sorties se sont ouvertes en France, son pays natal qu’il a quitté en 2010 pour rejoindre Arsenal, lui qui évoluait alors au FC Lorient. Le Stade Rennais, les Girondins de Bordeaux et même l’Olympique Lyonnais, comme nous vous le révélions le 21 juin dernier, étaient prêts à accueillir l’ancien international français (51 sélections, 1 but). Et finalement, alors qu’un retour dans l’Hexagone semblait s’éloigner selon ESPN, Laurent Koscielny se serait rapproché d’un de ces trois clubs.

Laurent Koscielny va devoir convaincre ses dirigeants

D’après les informations de RMC Sport dévoilées ce dimanche, le natif de Tulle aurait trouvé un accord contractuel avec... le Stade Rennais ! Dernièrement, les Girondins de Bordeaux étaient revenus à la charge mais le défenseur français serait donc bien plus proche des derniers huitièmes de finaliste de la Ligue Europa. Mais si un accord aurait été trouvé avec la direction bretonne, l’ancien Lorientais aurait désormais une autre mission bien plus difficile : convaincre Arsenal.

Alors qu’il essaye de se libérer de sa dernière année de contrat, Laurent Koscielny devrait avoir une discussion avec les dirigeants londoniens très prochainement. Problème, les Gunners aimeraient vendre le joueur de 33 ans et récupérer environ 10 millions d’euros, comme l’expliquait l’Evening Standard la semaine dernière. Il va donc falloir séduire les hommes forts d’Arsenal pour forcer un départ. À moins que les Gunners ne campent sur leur position, ce qui aggraverait un peu plus la situation du Français outre-Manche.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10