Un chantier prioritaire. Cet été, l’Olympique Lyonnais souhaitait absolument se renforcer en défense centrale. Après plusieurs semaines de négociations avec la Sampdoria, les Gones ont finalement misé 24 millions d’euros (+6 millions d’euros de bonus) sur le très courtisé Joachim Andersen. Le Danois de 23 ans va donc amener de la concurrence dans un secteur de jeu où les Lyonnais ont déjà pas mal de monde comme l’a rappelé Juninho lors de la présentation du joueur vendredi dernier. « La saison dernière, il y avait peut-être un peu trop de responsabilités sur Jason et Marcelo. Avec Joachim, les responsabilités sont partagées (...) On a déjà Jason (Denayer), Marcelo, Mapou (Yanga-Mbiwa) et Oumar (Solet) mais le recrutement de Joachim s’inscrit dans l’idée d’instaurer une concurrence ». On peut également rajouter Kenny Tete. Le latéral droit est capable de glisser dans l’axe. Il l’a déjà prouvé avec succès l’an dernier et il pourrait être une solution de plus à ce poste notamment en cas de départ de Marcelo.

Quatrième dans la hiérarchie des défenseurs axiaux l’an dernier, Oumar Solet (19 ans) va donc devoir composer avec une concurrence de plus en plus féroce. Mais c’est le lot des jeunes joueurs comme l’a rappelé le directeur sportif de l’OL. « C’est toujours compliqué le passage entre les jeunes et les pros. C’est la première étape à réussir. La deuxième étape la plus difficile dans la carrière d’un jeune joueur est de s’installer dans le groupe pro. Il y a certains qui ont déjà réussi à monter et à passer la première étape. C’est vrai que chaque saison ça change un peu. Il y a quelques années, il y avait une équipe quasiment qu’avec des joueurs formés à la maison. Maintenant, on a eu la possibilité d’acheter d’autres joueurs. La concurrence augmente. C’est plus difficile pour les jeunes. Mais en même temps, il faut en profiter pour apprendre. Ils vont être aux côtés de grands joueurs. C’est sûr que c’est un petit peu plus difficile pour eux mentalement. Mais celui qui méritera de jouer jouera, l’entraîneur ne regardera pas l’âge. Il lui donnera la chance de démontrer ses capacités sur le terrain ».

Oumar Solet veut rester et s’imposer à l’OL

Le natif de Melun devra attendre son retour à Lyon pour montrer à son nouvel entraîneur Sylvinho ce qu’il est capable d’apporter. En effet, Oumar Solet est actuellement en équipe de France U19. Une sélection avec laquelle il dispute le championnat d’Europe en Arménie. Lors du premier match face à la République tchèque lundi (victoire 3-0), l’ancien défenseur de Laval s’est plutôt montré solide et à son avantage. Il devrait être aligné de nouveau face à l’Irlande ce jeudi à 19 heures. Une compétition où il pourra continuer à engranger du temps de jeu, de l’expérience et de la confiance avant de revenir chez les Lyonnais. Des Lyonnais qu’il avait rejoint en janvier 2018 sous la forme d’un prêt, avant d’être définitivement recruté six mois plus tard pour 0,55 M€ auxquels s’ajoutent 2 M€ de bonus et 20% sur une future vente.

Ce puissant défenseur sous contrat jusqu’en 2022 est un pari sur l’avenir. La saison passée, il avait principalement évolué avec l’équipe réserve des Gones en National 2. Mais il est aussi apparu à quelques reprises dans l’équipe chapeautée alors par Bruno Genesio (1 match de Ligue 1, 1 match de Coupe de la Ligue, 1 match de Coupe de France). Cette année, avec une concurrence encore plus féroce, Oumar Solet devra encore plus se battre pour se faire une place, lui qui est toujours en apprentissage. Sa situation n’a d’ailleurs pas échappé à quelques clubs. D’après nos informations, des clubs français (Amiens, Caen) et des écuries étrangères (Angleterre, Italie) suivent son cas. Mais la volonté d’Oumar Solet est de rester et de s’imposer chez les pensionnaires du Groupama Stadium nous a-t-on fait savoir. À lui de jouer pour convaincre Sylvinho !

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10