Une prestation étincelante. Trois semaines en arrière, le Paris Saint-Germain était allé s’imposer sur la pelouse d’Old Trafford face à Manchester United (0-2) dans le cadre des huitièmes de finale aller de Ligue des Champions. Après une première période sans un but, Kimpembe (53e) et Mbappé (60e) ont en effet offert la victoire au club de la capitale. De bon augure avant le match retour. Les Parisiens avaient justement rendez-vous avec les Red Devils ce mercredi soir au Parc des Princes pour valider leur billet pour les quarts de finale et ainsi rejoindre l’Ajax Amsterdam et Tottenham déjà qualifiés. Après la belle performance du match aller, Thomas Tuchel décidait d’aligner le même XI de départ qu’en Angleterre, avec notamment Buffon dans les cages et Mbappé en pointe. Côté mancunien, Ole Gunnar Solskjær alignait un 4-4-2 suite aux nombreuses absences, dont celle de Pogba (suspendu). Il ne fallait pas vraiment être en retard au Parc des Princes ce soir, car les Red Devils trouvaient rapidement la faille.

Pressé dans son couloir, Kehrer manquait sa passe en retrait vers Thiago Silva et Lukaku interceptait. L’attaquant belge éliminait alors Buffon pour conclure en bout de course (2e, 0-1). Surpris, les Parisiens s’installaient alors aux abords de la surface mancunienne. Très offensif, Bernat servait alors Mbappé qui manquait de peu le ballon devant le but de De Gea (7e). Mais sur l’action suivante, le club de la capitale égalisait. Auteur d’un appel dans le dos de la défense, Mbappé, servi par Dani Alves, centrait au deuxième poteau sur Bernat qui n’avait plus qu’à conclure (12e, 1-1). Les hommes de Thomas Tuchel ne s’arrêtaient pas là et poussaient pour prendre l’avantage, mais Dani Alves (14e) et Di Maria (21e) ne trouvaient pas le cadre alors que Bernat butait lui sur De Gea pour sa deuxième tentative (20e). Dans le dur, les Red Devils n’opéraient qu’en contre. Une solution payante finalement. Pas attaqué à environ 30 mètres du but parisien, Rashford déclenchait et Buffon relâchait le ballon, certainement surpris à cause du rebond. Lukaku, qui avait bien suivi, marquait alors un doublé (30e, 1-2).

Marcus Rashford envoie MU en quarts de finale !

Stupeur donc au Parc des Princes avec ce doublé de l’international belge suite à deux erreurs parisiennes. D’ailleurs, les joueurs d’Ole Gunnar Solskjær ne comptaient pas en rester là. Sur un coup-franc lointain, Rashford recevait le ballon mais croisait un peu trop sa frappe (37e). Un hors-jeu était cependant signalé. Et sur l’action suivante, Dalot éliminait facilement Bernat avant de centrer en force. Revenu défendre, Verratti repoussait sur Buffon qui captait (42e). À la pause, le PSG était donc mené (1-2). Au retour des vestiaires, les Parisiens conservaient la même envie et tentaient de rester, balle au pied, dans le camp mancunien. En face, les Red Devils se contentaient alors de défendre pour jouer ensuite une contre-attaque. Après un bon jeu devant la surface, Mbappé servait alors Di Maria dans la surface. Oublié par les Mancuniens, l’Argentin réalisait alors un magnifique ballon piqué pour égaliser, mais l’arbitre refusait son but pour un hors-jeu (56e).

« El Fideo » revenait cependant à la charge peu de temps après avec une frappe à l’entrée de la surface, captée par De Gea (60e). Le scénario de la rencontre ne changeait pas et le PSG ne lâchait plus les abords de la surface adverse. Le club de la capitale perdait ensuite Draxler, blessé à la cuisse et remplacé par Meunier (70e). Les changements s’enchaînaient alors au Parc des Princes, et Young sauvait une nouvelle fois MU devant son gardien en sortant un centre très dangereux de Mbappé (72e). Le gardien espagnol restait lui aussi vigilant sur un tir dans un angle fermé de Meunier (82e). Et lorsqu’il ne s’imposait pas, De Gea était sauvé par son poteau ! Lancé dans la profondeur, Mbappé glissait et ne pouvait passer le gardien mancunien. Smalling venait alors tacler dans sa surface et Bernat envoyait le ballon sur le poteau (84e). Mais la soirée se terminait très mal pour le PSG. Suite à une frappe de Dalot contrée de la main par Kimpembe, l’arbitre allait voir le ralenti et sifflait penalty pour MU ! Rashford transformait et qualifiait alors MU pour le prochain tour (90e+3, 1-3) ! Un véritable cauchemar pour le PSG, qui quitte donc la C1 dès les huitièmes de finale.

Revivez le film du match sur notre live commenté.

L’homme du match : Chris Smalling (7,5) fort de plus de 300 matches avec les Red Devils, l’international anglais a tenu la baraque. Il a réalisé un gros retour dans les pieds de Mbappé (10e), avant de prendre le natif de Bondy dans le duel aérien. Il a une nouvelle fois dégagé son camp sur une action chaude (59e), avant de sauver en taclant dans les pieds de Mbappé (84e). Dans les dernières secondes, il a été très costaud.

Paris Saint-Germain

- Buffon (2) : préféré à Areola pour cette rencontre, le gardien italien n’a pas eu le temps de rentrer dans son match. Suite à une incompréhension entre Kehrer et Thiago Silva, il a encaissé un premier but de la part de Lukaku, qui l’a dribblé (2e). Et sur la deuxième action anglaise, l’ancien portier de la Juve a relâché le ballon, sur une frappe de Rashford, devant Lukaku, auteur d’un doublé (30e). Il a finalement terminé son premier acte en restant vigilant sur une intervention de Verratti (42e). Sa deuxième période a ensuite été très tranquille, jusqu’à ce penalty de Rashford, qu’il n’a pas pu sortir (90e+4) !

- Kehrer (2) : l’international allemand a réalisé une rencontre catastrophique. Dès les premières minutes, il a réalisé une mauvaise passe en retrait vers Thiago Silva qui amène le but de Lukaku (2e). Précis sur ses relances, en jouant notamment sur Verratti et Dani Alves, il a ensuite glissé sur offensive mancunienne (29e), avant de laisser trop d’espaces à Rashford (30e) au moment du deuxième but adverse. Revenu sur la pelouse après la pause, il a touché peu de ballons avant de laisser sa place à Paredes (70e).

- T. Silva (3) : le capitaine parisien a mal débuté. Surpris par la mauvaise passe de Kehrer, il a laissé Lukaku venir dribbler Buffon et ouvrir le score (2e). Et sur le deuxième but, il a totalement oublié Lukaku (30e) avec Kimpembe. Cependant, il a toujours été intéressant dans la relance, jouant court mais aussi long notamment vers le côté gauche. Mais au final, en sachant qu’il n’a quasiment rien eu à faire du match, on retiendra ses deux petites erreurs sur les buts mancuniens, en dehors du penalty.

- Kimpembe (3) : impuissant sur l’ouverture du score mancunienne, l’international français n’a pas eu grand chose à faire si ce n’est une belle couverture face à Lukaku (10e). Mais sur une autre offensive adverse, il a laissé l’attaquant belge inscrire un doublé (30e). Il a ensuite été tranquille, comme toute sa défense, jusqu’au temps additionnel. Sur une frappe de Dalot, le champion du Monde a en effet touché le ballon de la main ! Rashford a alors transformé le penalty, envoyant MU en quarts de finale (90e+4). Cruel.

- Bernat (6) : plutôt performant lors des dernières rencontres, le latéral espagnol a remis ça ce soir au Parc des Princes. Très offensif face à des Mancuniens peu inspirés sur son côté, l’ancien joueur du Bayern Munich a commencé par un superbe centre vers Mbappé (7e), avant d’égaliser pour le PSG (12e). Souvent oublié par Bailly ou Young, il a même tenté sa chance une deuxième fois (20e). Et défensivement, il a pas vraiment tremblé sauf sur une percée de Dalot (42e). Avec autant d’espaces au retour des vestiaires, il aurait pu assurer une qualification au PSG mais a trouvé le poteau (84e). La suite, tout le monde la connaît. Mais Bernat n’y est quasiment pour rien dans ce résultat, lui qui a été le meilleur parisien ce soir.

- Marquinhos (3,5) : auteur d’une énorme prestation à Old Trafford, le milieu brésilien n’a pas eu le même rendement ce soir. Aligné une nouvelle fois devant sa défense, le joueur de 24 ans a été beaucoup moins en vue. Il s’est contenté de quelques transmissions en première période, avant de montrer un peu plus après la pause. Mais globalement, il a été trop timide.

- Verratti (5) : le « Petit Hibou » n’a pas arrêté de bouger dans cette rencontre. Véritable plaque tournante du PSG, le milieu italien a réellement organisé le jeu de son équipe, mettant alors Draxler totalement dans l’ombre. S’il a touché plusieurs ballons du début de la fin, il a en perdu beaucoup. Ces derniers choix n’ont cependant pas toujours été bon, notamment à l’entrée de la surface.

- D. Alves (3,5) : le Brésilien a encore pris position dans le couloir droit pour cette rencontre. Il a touché plusieurs ballons et a beaucoup combiné avec Mbappé devant, mais force est de constater qu’il n’a jamais vraiment sur tirer son épingle du jeu. Auteur d’une reprise de volée au-dessus (14e), il n’a rien montré de plus offensivement. Et défensivement, il n’a pas eu vraiment le temps de revenir quand on voit les buts mancuniens. Remplacé par Cavani (90e+5).

- Draxler (3) : positionné en numéro 10, l’international allemand n’a quasiment rien eu à se mettre sous la dent. Au match aller, il avait touché beaucoup plus de ballons en jouant un peu plus dans les couloirs mais ce soir, il n’a pas vraiment pu s’illustrer, les Parisiens passant énormément par les couloirs sans passer par lui. Sur un de ses seuls ballons offensifs, il a vu son centre être contré et s’est alors blessé à la cuisse gauche sur l’action. Remplacé par Meunier (70e), qui est bien monté et a même tiré sur De Gea (82e).

- Di Maria (4) : avec le bon travail de Bernat à ses côtés, l’ailier argentin a eu un peu moins de travail qu’habituellement. Après le temps-fort de son coéquipier, il a fait des misères dans son couloir (14e), et a réalisé unefrappe lointaine qui est passée de peu à côté (21e), ou encore une reprise finalement repoussée (33e). Au retour des vestiaires, on l’a beaucoup moins vu sur la pelouse, les Parisiens évoluant principalement de l’autre côté.

- Mbappé (3) : en l’absence de Cavani, il s’est encore chargé de l’attaque parisienne. Cependant, le natif de Bondy a beaucoup gâché ! Un peu trop court sur un centre devant le but de Bernat (7e), il a vu sa première frappe être contrée (7e). Actif dans la profondeur, il a ensuite réalisé un appel dans le dos pour servir Bernat sur un plateau lors de l’égalisation (12e). Et après sa frappe dans le petit filet extérieur dans un angle fermé (16e), il a peu disparu de la circulation, les Parisiens n’arrivant plus vraiment à le servir dans le bon tempo. En fin de match, il a cependant eu deux ballons intéressants dans le dos de la défense. Sur le premier, il a trop poussé le cuir, et sur le second, il a glissé au moment de passer De Gea (84e)...

Manchester United

- De Gea (6) : le portier espagnol a bien tenu la baraque. Il a été battu sur la première action parisienne, Bernat étant seul au second poteau (12e). Il s’est rattrapé en repoussant une nouvelle tentative de l’Espagnol (19e). Il a ensuite repoussé des frappes de Di Maria (60e) et Meunier (81e). En fin de match, il a bien repoussé du poing un centre dangereux (90e+7).

- Young (5) : le capitaine des Red Devils est monté en puissance. Il a été pris dans le dos à plusieurs reprises par l’association Bernat-Di Maria. Il a ensuite reculé après l’entrée de Dalot (35e), et s’est montré plus à l’aise, à l’image de nombreuses interventions dans le second acte, comme sur un centre dangereux de Mbappé (71e). Remplacé par Greenwood (87e).

- Bailly (non noté) : l’ancien défenseur de Villarreal n’a pas tenu une mi-temps, et ce n’est pas plus mal pour les siens. Après avoir pris le bouillon en début de match, il a couvert un hors-jeu sur l’égalisation parisienne (12e). Finalement touché, il a été remplacé par Dalot (35e, note : 4). Il a réalisé plusieurs montées à l’image d’un centre difficilement repoussé par le PSG (42e). En seconde période, il s’est positionné haut sur la pelouse pour apporter offensivement sans y parvenir. Et finalement, sa frappe a été contrée par la main de Kimpembe, entraînant le penalty transformé de Rashford (90e+2).

- Smalling (7,5) : voir ci-dessus

- Lindelof (5,5) : le défenseur international suédois n’a pas eu grand-chose à faire. Il s’est montré solide dans l’axe durant le premier acte, empêchant Mbappé d’exister dans le cœur du jeu et l’obligeant à décrocher. Il a réalisé une intervention salvatrice devant Alves (52e).

- Shaw (4) : le latéral gauche anglais a semblé peu serein dans le jeu. Il a bien contenu Draxler et Alves mais a réalisé plusieurs mauvais choix dans le premier acte. En seconde période, il est bien revenu sur Meunier, bien placé pour centrer (79e). Certaines fautes évitables auraient pu coûter cher aux siens.

- McTominay (5) : le milieu de terrain écossais a été intéressant. Solide défensivement, à l’image d’une intervention dans les pieds de Draxler dans la surface (11e), il a récupéré plusieurs ballons importants. Il n’a pas apporté offensivement mais il a bien remplacé Pogba, suspendu.

- Fred (6) : l’ancien milieu de terrain du Shakhtar Donetsk s’est montré costaud. Il a commencé à sortir de sa boîte au fil de la première période, et a récupéré des ballons face à Verratti. Il a également été rapide à relancer son camp, et a très bien défendu face au petit italien.

- Andreas Pereira (4) : le jeune milieu de 23 ans n’a pas existé dans le jeu mancunien. Il a connu une première période très compliquée où il ne s’est pas vraiment illustré dans le jeu, avant de réaliser quelques bonnes passes vers l’avant dans le second acte. Finalement, il n’a jamais apporté. Remplacé par Chong (80e).

- Rashford (6) : l’attaquant anglais s’est mué en héros des Red Devils. Malgré beaucoup de déchets, à l’image d’un coup-franc au milieu de terrain qu’il a directement envoyé en touche dans ses 22 mètres (27e), ou d’un centre totalement manqué sur un bon coup mancunien (29e), il a apporté petit à petit et a été décisif sur le deuxième but puisque Buffon repoussait mal sa frappe. En fin de match, il a transformé le penalty de la victoire (90e+3).

- Lukaku (7,5) : le meilleur buteur de l’histoire de la sélection belge a été un grand artisan de la victoire. Il a profité d’une énorme erreur de Kehrer pour filer conclure dès les premières secondes (2e), avant de profiter d’une mauvaise appréciation de Buffon (30e). Il a réalisé de très bons choix durant tout le match, se montrant très important pour les siens.