Coup d’envoi des quarts de finale de la Ligue des Champions ce mardi avec deux rencontres : Liverpool-Porto et surtout Tottenham-City. Un duel entre cadors du championnat anglais dans le tout nouveau stade des Spurs, avec des Londoniens qui font plutôt office d’outsider alors que les Mancuniens sont eux vus comme de potentiels favoris. Tottenham a facilement sorti le Borussia Dortmund lors des huitièmes de finale, alors que City en avait fait de même avec Schalke 04. Pour ce match, Mauricio Pochettino sortait un onze assez classique, dans lequel on retrouvait forcément Harry Kane, Dele Alli, Son ou Eriksen. En face, Pep Guardiola innovait un peu plus et misait notamment sur Riyad Mahrez, laissant Kevin de Bruyne ou Leroy Sané sur le banc de touche d’entrée. Bernardo Silva n’était lui même pas dans le groupe pour cause de pépins physiques. Au final, c’est Tottenham qui a pris le meilleur sur son rival avec ce succès 1-0.

Les deux équipes démarraient la partie avec un round d’observation conséquent. Seule vraie opportunité à signaler en début de rencontre : cette reprise de volée de Dele Alli qui est passée au-dessus de la barre des cages défendues par Ederson (8e). Mais sur une frappe de Sterling dans la surface des Lillywhites, Danny Rose allait toucher le cuir de la main en taclant. L’arbitre ne tremblait pas et indiquait le point de penalty. Seulement, Hugo Lloris allait briller et stopper le tir du Kun Agüero (12e). Sonnés, les Citizens peinaient ensuite à réagir, mais restaient au moins solides dans leur camp, ne laissant que très peu d’opportunités aux locaux. Jusqu’à cette belle parade d’Ederson devant Harry Kane, qui avait réalisé une belle frappe en pivot dans la surface des Skyblues (24e) ! Peu à peu, les Londoniens commençaient à mettre le pied sur le ballon, mais les situations de but restaient rares des deux côtés.

Manchester City déçoit encore en Europe

Les troupes de Mauricio Pochettino ne profitaient pas de leurs nombreux coups de pied arrêtés aux abords de la surface, alors que côté citizen, on envoyait bien plus de longs ballons devant que d’habitude. Agüero tentait notamment sa chance de loin à plusieurs reprises, avec des frappes qui semblaient parfois désespérées. Ce résultat de 0-0 à la pause semblait donc plutôt logique, et malgré une légère domination des locaux, la partie était assez équilibrée. Au retour des vestiaires, David Silva trouvait Sterling qui, au deuxième poteau, frappait. Mais Lloris était sur la trajectoire du ballon (47e). Son répondait immédiatement avec un enroulé lointain qui frôlait le poteau droit d’Ederson (48e).

La deuxième période démarrait sur un rythme élevé, et avec plus d’espaces des deux côtés. Son sollicitait encore Ederson qui attrapait bien le cuir (50e). Harry Kane devait lui laisser sa place après une grosse semelle de Delph au niveau de la cheville (55e). Mais le déchet technique était trop important des deux côtés pour que l’on assiste à une rencontre riche en occasions. Les équipes étaient en place tactiquement, mais peinaient à faire mal à leur adversaire. C’est Eriksen et Son qui allaient faire la différence. Le Danois servait le Coréen qui, après avoir pris le meilleur sur plusieurs défenseurs mancuniens, crucifiait Ederson (1-0, 78e). La formation de Pep Guardiola n’a pas su réagir, et Tottenham prend donc un petit avantage en vue de la qualification pour les demies.

Revivez le film de la rencontre sur notre live commenté.

L’homme du match : Sissoko (7,5) : le Tricolore a été en jambes ce soir, où il n’a pas ménagé ses efforts, usant souvent de son physique dans ses duels. Il s’est d’abord illustré en débordant bien sur l’aile gauche pour servir Dele Alli dans la surface mancunienne, mais l’Anglais n’a pas réussi à bien rabattre le ballon pour cadrer sa reprise (8e). Également présent défensivement, il fait une bonne intervention sur Sterling qui entrait à toute allure dans la surface (35e).

Tottenham

- Lloris (7,5) : le Français n’a pas eu beaucoup d’arrêts à faire, puisque les Mancuniens n’ont pas cadré beaucoup de frappes (deux seulement). Mais sa parade sur le penalty d’Agüero (13e), où il plonge bien sur sa gauche, a été déterminante pour son équipe. Il a ensuite été vigilant sur une tête d’Otamendi (31e), a bien repoussé une reprise de Sterling (47e), est sorti au bon moment dans les pieds de Silva (63e) et a bien capté un centre dangereux de Kevin De Bruyne (90+4e).

- Trippier (6) : l’Anglais a bien repoussé les assauts de Sterling, qui a été l’attaquant des Citizens qui a le plus tenté ce soir. Il a été moins en vue offensivement que son homologue du côté gauche, Danny Rose, qui en même temps a eu moins de travail avec un Mahrez complètement invisible ce soir.

- Alderweireld (6,5) : il a bien tenu sa zone et a empêché les Skyblues de pénétrer dans la surface gardée par Lloris. Présent dans les duels aériens, il a totalement muselé Sergio Agüero, et il intervient bien de la tête devant Gabriel Jesus (75e).

- Vertonghen (6,5) : le Belge a une fois de plus tenu son rôle dans la défense centrale, en étant solidaire avec Alderweireld pour contrer les offensives mancuniennes, comme sur cette bonne intervention de la tête, où il repousse un ballon dangereux dans sa surface (89e). Il a gagné la plupart de ses duels et a permis aux siens de garder leur cage inviolée, pour croire à une qualification en demi-finale de C1.

- Rose (6,5) : il a bien mal débuté la rencontre en prenant un carton jaune pour avoir contré de la main un tir de Sterling dans sa surface, ce qui a provoqué un penalty, heureusement pour lui arrêté par Lloris (13e). Il s’est bien repris par la suite, en empêchant Mahrez de développer son jeu, et en étant ultra présent offensivement, où il a donné le tournis à Walker sur son aile gauche. Il réussit à cadrer son coup franc, mais il était trop centré pour inquiéter Ederson (42e).

- Winks (6,5) : il a bien participé à la domination des Spurs au milieu de terrain, où il a tout simplement remporté cinq duels sur cinq. Plus discret que Sissoko, il a toutefois fait beaucoup de travail en tant que relayeur, et n’est pas étranger à la mauvaise prestation de Gündoğan. Remplacé par Victor Wanyama (81e), qui a contribué aux efforts des siens pour conserver l’avantage.

- Sissoko (7,5) : voir ci-dessus.

- Eriksen (6,5) : le Danois a, comme souvent, distribué des bons ballons à ses coéquipiers, comme lorsqu’il décale bien Kane en retrait dans la surface (24e). Il n’a toutefois pas toujours su être très précis, et a été plus discret en seconde période. Mais c’est lui qui sert parfaitement Son sur le but du Sud-Coréen (1-0, 78e), d’un bon ballon dans la surface, avant de lui distiller une autre belle transversale, malheureusement pas concrétisée (87e).

- Dele Alli (4,5) : il a été à l’origine et à la conclusion de la première occasion des Spurs, lorsqu’il a lancé Sissoko, qui a remisé pour lui dans la surface, où sa reprise de volée est passée au-dessus des cages d’Ederson (8e). S’il a réalisé plusieurs jolis gestes techniques, comme ce grand pont sur Otamendi (24e), il s’est éteint au fur et à mesure du match, où on l’a très peu vu en seconde période. Blessé à la main gauche, il a été remplacé par Fernando Llorente (84e).

- Son (7) : on n’a pas beaucoup vu le Sud-Coréen en première période, où ses compères d’attaque ont plus répondu présent. Il est toutefois progressivement monté en puissance, et sa frappe lointaine, qui a flirté avec le poteau droit d’Ederson (48e), a montré qu’il avait pris ses marques dans cette rencontre. Sa frappe croisée est ensuite captée par le portier brésilien (50e), et c’est lui qui délivre Totttenham en fin de rencontre, en effectuant un joli numéro dans la surface des visiteurs, avant de glisser sa frappe sous Ederson (1-0, 78e).

- Kane (5,5) : comme d’habitude, le numéro 9 a répondu présent dans les duels aériens, où il a fait mal à la défense de City. Également utile pour créer des décalages, il a raté une grosse occasion dans la surface, sûrement surpris par le fait que l’arbitre lui donne l’avantage, lorsqu’il a vu sa tentative être arrêtée par Ederson (24e). Mais son match a pris fin à la 55e, où il semble se tordre la cheville après un duel avec Delph. Il est directement rentré aux vestiaires, sans attendre d’être remplacé. C’est Lucas Moura (58e) qui a finalement pris sa place. Sur son premier ballon, le Brésilien a mis le feu dans le camp mancunien en dribblant plusieurs joueurs, obligeant Mahrez à faire faute sur lui (59e). Il a ensuite été très intéressant en fin de match, où c’est souvent de lui que venait le danger du côté des Spurs.

Manchester City

- Ederson (5) : le portier brésilien a rendu une copie mitigée sur la pelouse du New White Hart Lane. Il a par exemple sorti un bel arrêt sur une frappe de Harry Kane (24e), comme il a bien capté ce coup franc botté par Danny Rose (42e). Globalement, il a répondu présent dès qu’il a été sollicité. Mais sur le but de Son, certes à bout portant, il aurait pu faire bien mieux, avec une sortie un peu hasardeuse puis une frappe qui passe juste à côté de son pied droit.

- Walker (4) : le latéral droit a vécu une soirée pour le moins compliquée. Et pour cause, son duo avec Mahrez sur le côté droit des Citizens a été plus que médiocre, avec un apport offensif frôlant le zéro. Défensivement, il a aussi eu quelques problèmes face aux joueurs offensifs des Spurs.

- Laporte (5) : On ne l’a pas toujours senti très serein, ayant rapidement pris un jaune et ayant souvent protesté auprès de l’arbitre. Mais sur l’ensemble du match, le défenseur français n’a finalement pas commis d’erreur et n’a jamais vraiment été pris à défaut par les attaquants de Tottenham.

- Otamendi (4,5) : le défenseur argentin a lui aussi été un peu en dessous de ce qu’on a l’habitude de voir en Premier League. Alli l’a notamment mis en difficulté avant d’offrir un caviar à Kane (24e). Le joueur de l’Albiceleste s’est montré assez agressif dans ses interventions, et on a aussi vu du déchet dans la relance lorsqu’il a tenté de jouer vers l’avant. Pas catastrophique non plus, mais pas au niveau.

- Delph (2,5) : comme c’est souvent le cas, le joueur des Three Lions a été en difficulté lorsque l’équipe adverse attaquait. La preuve, il est complètement à la ramasse sur le but de Son, étant bien trop attentiste au marquage, puis, laissant l’attaquant des Spurs frapper. Offensivement, il n’a tout simplement rien apporté. À se demander comment il est toujours aussi régulièrement aligné par Pep Guardiola.

- Fernandinho (5) : comme à son habitude, le milieu de terrain brésilien s’est montré très dur sur les séquences défensives. Il a mis de l’intensité, parfois été à la limite, mais quand il a fallu créer du jeu, ça a forcément été plus compliqué. La première rampe de lancement n’a pas été au niveau. Gündoğan et Silva ont souvent dû descendre assez bas pour prendre le jeu à leur compte.

- Gündoğan (4) : dans l’entrejeu, l’Allemand a souvent eu du mal à peser dans l’élaboration des attaques et n’a eu que très peu d’influence lors des premières quarante-cinq minutes de la partie. Comme plusieurs de ses partenaires, il a montré un visage un peu plus intéressant lors des 45 dernières minutes de la partie, mais c’était trop insuffisant pour un match d’un tel niveau. Pratiquement aucune passe vers l’avant réussie, très peu de lignes brisées, bref, à oublier.

- David Silva (5) : l’international espagnol n’a pas réussi à trouver ses marques en première période, et forcément, l’équipe l’a senti dans son animation offensive. L’ancien joueur de Valence a cependant su hausser le niveau au retour des vestiaires, participant bien plus au jeu et étant à l’origine de la plupart des situations intéressantes de son équipe. Il a laissé sa place à Kevin de Bruyne (89e).

- Mahrez (3) : une fois de plus, l’international algérien a laissé filer une bonne opportunité de montrer à Pep Guardiola qu’il a une place dans le onze titulaire. En première période, on ne l’a pratiquement pas vu, même s’il faut signaler quelques efforts défensifs utiles. Plus actif en deuxième période, mais toujours aussi brouillon balle au pied. Où est le Mahrez de Leicester ? Remplacé par Sané en toute fin de match (89e).

- Sterling (6) : l’attaquant anglais s’est montré remuant dans les derniers mètres des Londoniens, et a été l’un des Citizens les plus en vue lors de la première période. C’est d’ailleurs lui qui provoque le penalty que va manquer le Kun. Il a beaucoup combiné avec David Silva, provoquant plusieurs frayeurs dans la défense des Spurs en deuxième période. Un peu trop imprécis dans le dernier geste et clairement pas son meilleur match, mais c’est peut-être le seul joueur offensif de City qui n’a pas grand chose à se reprocher.

- Agüero (3) : la rencontre démarrait bien mal avec ce penalty manqué, bien stoppé par Hugo Lloris. Il faut dire que la tentative de l’Argentin n’était pas spécialement bien tirée. Un raté dont il a eu énormément de mal à se relever, puisqu’on ne l’a ensuite pratiquement pas vu, perdu entre les défenseurs des Lillywhites. Il faut dire que son équipe a eu du mal à s’approcher de la surface rivale régulièrement. Gabriel Jesus a pris sa place à la 70e minute mais il n’a pas eu énormément d’opportunités pour faire la différence.