Si les supporters phocéens avaient l’habitude de pester contre leur direction ces derniers temps, l’arrivée de Frank McCourt mais surtout de Jacques-Henri Eyraud à la présidence ont semblé apporter un bon bol d’air frais chez les fans olympiens, déjà conquis. Le président de l’Olympique de Marseille était d’ailleurs à l’honneur ce soir dans le Canal Football Club, sur Canal +. Le dirigeant a abordé plusieurs sujets d’actualité, mais surtout celui qui passionne le plus les supporters, à savoir le mercato...

Avant de s’étendre sur ce sujet, le président a tenu à rappeler les jolis coups réalisés lors du mercato hivernal. « Ce que je veux rappeler, c’est que le mercato hiver a été intéressant, on a attiré un joueur de classe mondiale, top 15, Dimitri Payet, mais on a aussi voulu miser sur jeunes profils comme Sanson, un joueur formidable qui s’inscrit dans notre projet long terme et un Pat Evra qui apporte énormément dans le vestiaire de par son leadership. Sertic qui a gagné des titres et a une mentalité de combattant. C’est un bon signe par rapport à ce qu’on est capable de faire cet été », a ainsi expliqué Eyraud.

L’Atlético et Séville, les exemples à suivre ?

Pour lui, une chose est claire. Le modèle olympien se rapprochera plus de celui d’un Atlético de Madrid ou de Séville que de celui du Barça ou du Paris Saint-Germain. « C’est la grande question », a-t-il confié lorsqu’on lui a demandé si les 200 millions annoncés seraient suffisants pour bâtir une grande équipe, avant d’ajouter : « il y a des exemples passés et récents qui montrent qu’on peut atteindre un niveau de performance élevé avec un budget à notre protée comme Séville ou l’Atletico. On a donné ce budget pour montrer qu’on n’est pas dans la catégorie des PSG, Barça, Real etc... Nous sommes des entrepreneurs à long terme avec un budget limité. 200 millions c’est énormément d’argent. Si on fait les choses intelligemment on doit pouvoir afficher une ambition élevée. On connait le chemin à parcourir, ça ne va pas se faire en 6 mois ».

« Ce que je peux vous dire c’est que dès les premiers jours de mercato et même bien avant, Zubi m’a dit qu’il n’y a pas un agent qui ne regarde pas l’OM, on va montrer ce dont on est capable, on va montrer notre ambition ». Le président olympien a aussi fait le point sur les cas Bafé Gomis et Thauvin, prêtés par Swansea et Newcastle, affirmant que les dossiers seront gérés cet été et qu’il est satisfait du rendement des deux joueurs. L’été s’annonce plus agité que jamais sur la Canebière...