« Ce n’est pas difficile, c’est très simple. Je me concentre sur mon travail. Je sais que l’ont doit progresser, car on prend trop de buts, mais on est encore sur tous les tableaux, on verra ce qui se passe en deuxième partie de saison ». Dans des propos relayés cette semaine par le Daily Telegraph, Manuel Pellegrini assurait bien vivre les rumeurs sur l’arrivée de Pep Guardiola sur le banc de touche de Manchester City, préférant se concentrer sur le rectangle vert et la passe difficile traversée par son équipe.

Et pourtant, le fin tacticien va devoir se faire une raison, ses jours à la tête du club anglais sont comptés. Et pour cause, des sources anglaises ont confirmé la nouvelle aux très sérieux Kicker et Bild : Guardiola sera bel et bien le prochain manager de la formation mancunienne. Cela ne fait plus guère de doute, celui qui a confirmé dimanche dernier son départ du Bayern Munich va accepter de relever le défi proposé par les Skyblues, et succéder ainsi à un Pellegrini dont le bail à l’Etihad Stadium expire en 2017. Cette arrivée n’est en réalité pas une surprise, puisque l’ancien coach du Barça est depuis un long moment dans les petits papiers de Man City.

En effet, le club anglais avait déjà tenté de la séduire il y a un an et demi, sans pour autant parvenir à ses fins. Il faut dire que la connexion entre l’ancien maître à jouer et l’écurie anglaise est évidente, puisque Ferran Soriano et Txiki Begiristain, anciens membres de la maison barcelonaise, figurent aujourd’hui dans l’organigramme de l’équipe mancunienne, et sont des proches de Guardiola. Sauf revirement qui apparaît désormais bien invraisemblable, l’entraîneur espagnol va donc devenir le prochain entraîneur des Citizens. Qu’on se le dise, Man City frappe là un énorme coup.