Il y a déjà deux mois, c’était annoncé : Antonio Conte va quitter Chelsea, et Maurizio Sarri va le remplacer. Aujourd’hui 10 juillet, cette phrase est toujours d’actualité et rien n’a bougé. Mieux, Antonio Conte a même dirigé la reprise de l’entraînement hier à Cobham, entouré de son staff et bien décidé à communiquer sur le sujet. Son frère a ainsi posté la photo d’Antonio, tout sourire, accueillant ses joueurs. La donne est simple : Chelsea ne veut plus de Conte, usé par ses critiques à l’égard de la direction et conscient que plusieurs joueurs ne veulent plus travailler avec lui. Mais Roman Abramovitch ne veut pas lui payer d’indemnités.

Alors la direction du club londonien a espéré que la valse des entraîneurs sur les bancs européens aboutisse à une offre alléchante pour son coach. Cela n’a pas été le cas. En Parallèle, Chelsea a travaillé sur le nom de son successeur, Maurizio Sarri avec lequel un contrat sur trois ans, avec un salaire annuel de 6 M€, aurait été conclu. Sarri est pour l’instant toujours sous contrat avec Naples, qui a anticipé la suite il y a plusieurs semaines en nommant Carlo Ancelotti. Voilà donc Naples qui a deux entraîneurs principaux sous contrat, et Chelsea qui en rêve d’un nouveau tout en ayant déjà un sous la main. Une situation assez incroyable alors que la Premier League reprend dans 32 jours exactement.

Les joueurs dans le flou

Surtout, cela paralyse bien des mouvements sur le marché des transferts. Pendant que la concurrence se renforce, les Blues n’ont toujours pas attiré le moindre joueur dans leurs filets. La faute à cette incertitude sur le nom de l’entraîneur. Et cela commence par les joueurs déjà présents. « On a repris l’entraînement. Antonio Conte est toujours là, il gère les entraînements, mais pour le moment nous les joueurs, on n’a pas d’infos, c’est un peu le flou », nous a affirmé l’un d’eux. Pour certains, le maintien d’Antonio Conte, bon gré mal gré, serait un argument pour réclamer un départ, comme Thibaut Courtois par exemple, à qui il ne reste qu’un an de contrat.

Du côté des arrivées, les médias italiens expliquent que les potentielles recrues sont validées par Sarri. Daniele Rugani et Gonzalo Higuain (Juventus) sont espérés, tout comme le milieu russe Aleksandr Golovin (CSKA Moscou) ou plus récemment le milieu international italien de Naples Jorginho. Ce dernier était annoncé avec insistance du côté de Manchester City, mais Chelsea s’est inséré dans le dossier grâce à Sarri. Jorginho apprécie énormément son ancien coach à Naples, qui lui a fait confiance et en a fait un titulaire indiscutable. Chelsea aurait désormais l’avantage pour le recruter. Mais encore faut-il qu’il règle enfin son histoire d’entraîneurs.