Un ovni. L’été dernier, Tottenham a adopté une posture très claire lors du mercato. Les Spurs ont décidé de ne pas recruter de joueurs. De quoi surprendre dans une Premier League où les clubs ont la fièvre acheteuse et dépensent sans compter. Pour exemple, Fulham, promu la saison dernière, a dépensé 113,7 M€. Ce qui n’a pas été forcément un gage de réussite puisque les Cottagers sont relégués en Championship. Une stratégie radicalement opposée donc à celle de Tottenham. En août dernier, Mauricio Pochettino avait expliqué les dessous d’une telle méthode. « Ce que le club fait est très courageux, entre la construction d’un nouveau terrain d’entraînement et l’achèvement du centre réservé aux joueurs. Il y a aussi la construction du nouveau stade qui coûte presque 1,1 milliard d’euros. C’est la vérité, ne croyez pas qu’il ne coûte que 450 millions d’euros. Avec le Brexit, c’est plus cher, car le prix a augmenté de 30%. C’est un drame, je suis désolé pour les Anglais. Tottenham n’a pas recruté, mais le mieux, c’est de garder ses meilleurs joueurs ».

Malgré les sollicitations, Harry Kane, Moussa Sissoko ou encore Christian Eriksen étaient restés dans la capitale anglaise. Quelques mois plus tard, les Anglais ont décidé de rester sur la même ligne de conduite lors du marché des transferts hivernal. Alors que des éléments comme Dele Alli ou Kane étaient blessés, Tottenham n’a pas accueilli de renforts. Cela n’a pas empêché l’équipe de réaliser une belle saison. Quatrièmes de Premier League avec 71 points, les Spurs, qui ont pris quartiers dans leur nouveau stade cette saison, sont finalistes de la Ligue des Champions. Ils joueront la finale le 1er juin prochain à Madrid face à Liverpool. Un groupe dont Mauricio Pochettino a su tirer le meilleur, mais qui devrait pas mal changer durant l’intersaison comme l’a avoué l’Argentin à la BBC. « On a besoin de reconstruire, ça va être douloureux. Tout le monde dit que Tottenham a une maison merveilleuse, mais si tu veux une maison chaleureuse tu as peut-être aussi besoin de meilleurs meubles. Et ça dépend de ton budget, de si tu vas dépenser de l’argent ».

Des moyens pour recruter cet été

Il avait ajouté : « Nous ne pouvons pas vivre comme nous avons vécu ces cinq dernières années. Nous avons réussi beaucoup de choses, au-dessus de nos moyens peut-être, je ne sais pas. Nous avons besoin de nous battre pour des grandes choses, nous comporter comme un gros club et faire les choses bien ». Et le coach devrait avoir les moyens de ses ambitions puisque l’on parle d’une enveloppe de 100 millions d’euros destinée au mercato. Tout cela sans compter les ventes éventuelles. Car plusieurs joueurs sont d’ores et déjà sollicités en vue du mercato estival. C’est le cas de Christian Eriksen, dont le nom revient avec insistance du côté du Real Madrid. AS parlait même d’un accord entre le Danois et les Merengues. La presse ibérique parlait d’un montant de 150 millions d’euros réclamé par Tottenham. Les Madrilènes voudraient payer beaucoup moins pour un élément en fin de contrat en 2020. D’autres joueurs comme Serge Aurier ou Danny Rose pourraient être concernés par un départ tout comme des éléments prêtés à l’image de Georges-Kevin Nkoudou.

Des dossiers qui seront liés directement à l’avenir de Mauricio Pochettino. Le technicien argentin n’a pas exclu un départ en fin de saison. Beaucoup y voient un coup de pression à sa direction, mais tout est envisageable. Quoi qu’il en soit, les Londoniens planchent déjà sur le prochain mercato. Suivi depuis un bon moment, Ryan Sessegnon est toujours très apprécié. Alors que son club, Fulham, est relégué en deuxième division, l’Anglais de 18 ans est courtisé par le PSG, la Juventus, le Borussia Dortmund et Manchester United. Mais le footballeur veut poursuivre sa carrière à Londres. Une bonne nouvelle pour Tottenham, en pole sur ce dossier. Une somme de 30 millions d’euros est avancée. Le club de la capitale veut aussi piocher à Everton. Auteur d’une année pleine en Angleterre, Lucas Digne, qui a retrouvé l’équipe de France, est ciblé. Selon la presse britannique, le club de Daniel Levy serait prêt à sacrifier Danny Rose dans l’opération. Autre joueur suivi : André Gomes. Ce dernier va faire l’objet d’une offre de 30 millions d’euros de la part de Tottenham assure Sport.

Plusieurs pistes sont suivies par les Spurs

Prêté par le Barça, le Portugais réalise une belle saison chez des Toffees qui veulent le conserver. Toujours au milieu de terrain. Les noms de Giovani Lo Celso (Betis), Adrien Rabiot (PSG, libre), Youri Tielemans (Monaco, en prêt à Leicester) ou de Gedson Fernandez (Benfica) sont avancés. Concernant ce dernier, la concurrence est féroce puisque Manchester United comme Liverpool sont intéressés. Alors que sa clause libératoire est fixée à 120 M€, une somme de 40 M€ pourrait convaincre le club lusitanien de le laisser filer. Enfin, les Spurs pourraient rapatrier Gareth Bale. Ce n’est plus un secret, Zinedine Zidane ne compte absolument pas sur le Gallois la saison prochaine. Le technicien français lui a d’ailleurs signifié. Si l’agent du joueur a déclaré que son poulain voulait rester à Madrid, les Merengues seraient même prêts à l’envoyer avec la réserve pour le forcer à partir. Ainsi, The Sun a révélé que les Londoniens seraient disposés à lui offrir une porte de sortie en proposant un prêt payant de 11 millions d’euros.

Il reste à savoir si cette solution conviendrait au Real Madrid, qui privilégie un transfert sec. Après s’être serré la ceinture, Tottenham devrait repasser à l’offensive sur le marché, tout en essayant d’éviter les folies comme nous l’a expliqué Ed Aarons, journaliste pour le Guardian. « Cela pourrait être un été vraiment très intéressant pour les Spurs après leurs débuts dans leur nouveau stade et la qualification en finale de la Ligue des Champions. Il faut aussi se rappeler que Tottenham a atteint ce stade en n’ayant pas recruté de nouveaux joueurs l’été dernier. C’est miraculeux. Mauricio Pochettino a clairement dit qu’il aurait besoin de renforts pour aider l’équipe. Le problème est que le stade a coûté cher et cela rend difficile le fait de faire venir un joueur comme Wilfried Zaha, que Pochettino admire depuis longtemps. Le club va devoir être malin et inspiré sur le mercato ». Un mercato que Mauricio Pochettino et les Spurs attendent avec impatience !