« Naples a décidé de reporter la vente de Marek Hamsik aux Chinois puisque les modalités de paiement du montant convenu ne coïncident pas avec les accords précédemment conclus ». Hier soir, les Partenopei l’avaient mauvaise. Alors qu’un transfert de son illustre capitaine au Dalian Yifang était censé rapporter 20 M€ dans les caisses du club, le Napoli a été obligé d’arrêter le processus de vente, faute de garanties financières.

Un couac qui a mis en rogne les Italiens qui n’ont pas vraiment fait preuve de classe dans leur communiqué en ne parlant que "de Chinois", sans même citer une fois le Dalian Yifang. La nouvelle a en tout cas pris Naples par surprise, et Hamsik aussi. Ce dernier avait d’ailleurs préparé son voyage à Madrid où il était censé passer sa visite médicale. Un faux départ qui met une drôle d’ambiance au sein de l’équipe entraînée par Carlo Ancelotti. Hamsik avait en effet salué tout le vestiaire napolitain, une fête surprise avait même été organisée pour le Slovaque.

Hamsik espère toujours rallier la Chine

Moins de 24 heures plus tard, Hamsik est toujours avec ses coéquipiers. Et l’ancien pensionnaire de Brescia serait d’ailleurs, selon la Gazzetta delà Sport, très énervé par cette volte-face. Et on peut le comprendre puisqu’un salaire annuel de 9 M€ l’attendait en Chine. Pour expliquer plus en détail ce qui a poussé le Napoli à retenir son joueur, le quotidien transalpin indique que le club asiatique aurait demandé à étaler le paiement. Une requête qu’aurait acceptée le président De Laurentiis en échange de garanties financières. Mais ces garanties ne sont donc jamais arrivées.

De son côté, Il Corriere dello Sport ajoute que le Dalian aurait bien réclamé un paiement en deux fois, mais également un prêt avec option d’achat à verser (en deux fois donc) à partir de la fin de la saison. C’en était trop pour les Partenopei. Hier, l’un des avocats du joueur était cependant toujours en compagnie des dirigeants napolitains. Car le but du clan Hamsik est clair : tout faire pour que cette affaire ne capote pas définitivement. Attendu ce matin à l’entraînement, le milieu était absent et ne devrait pas être de la partie contre la Fiorentina. Pour rappel, il reste encore trois semaines au Slovaque pour tenter de convaincre les deux formations de trouver un arrangement, le mercato hivernal ferme le 28 février en Chine.