Manchester City-PSG : les notes du match

Au terme d'un match agréable, Manchester City s'impose face au PSG (2-1) grâce à des buts de Sterling et Gabriel Jesus. Les Parisiens n'ont jamais su rivaliser collectivement avec leur adversaire du soir, et disent adieu à la première place du groupe.

Idrissa Gueye pris en tenaille par Gündogan et Bernardo Silva
Idrissa Gueye pris en tenaille par Gündogan et Bernardo Silva ©Maxppp
La suite après cette publicité

90 minutes pour valider son billet pour les huitièmes de finale de Ligue des Champions et prendre une belle option sur la première place de la poule A. Dans le cadre de la 5e journée de la phase de poules de C1, le Paris Saint-Germain se déplaçait ce mercredi soir à l'Etihad Stadium pour y affronter Manchester City. Presque deux mois en arrière, les Parisiens avaient disposé des Citizens au Parc des Princes mais dans la difficulté et l'objectif était bien évidemment encore la victoire ce soir pour remplir les objectifs mentionnés. Surtout qu'une contre-performance, et surtout une défaite, pouvait tout changer si le Club Bruges s'imposait dans le même temps contre le RB Leipzig. De son côté, le club anglais devait aussi l'emporter pour être tout simplement certain de finir en tête du groupe et donc d'être qualifié pour la phase finale. Pour revenir d'Angleterre avec une qualification, Mauricio Pochettino alignait un 4-3-3 avec le trio Messi-Mbappé-Neymar devant mais sans Verratti ou encore Wijnaldum dans l'entrejeu, touchés à l'entraînement et sur le banc au coup d'envoi. En face, Pep Guardiola partait sur le même schéma tactique avec Mahrez sur la droite notamment. Les Citizens démarraient très bien la partie avec rapidement cette tête de Rodri sortie sur sa ligne par Kimpembe, venu aider Keylor Navas (5e). Bousculés d'entrée, les Parisiens réagissaient timidement avec un tir contré de Neymar (9e) et ne rentraient pas dans leur match. Les hommes de Pep Guardiola, eux, jouaient haut et causaient beaucoup de problèmes aux visiteurs du jour.

Mahrez sur une frappe enroulée (18e) et Zinchenko qui était contré (28e) cherchaient la faille, tandis que Mendes avait lui eu une opportunité en contre pour le PSG (27e). A force de pousser, les Citizens se rapprochaient du but et la frappe de Gündogan terminait sur le poteau de Navas (33e)... Juste avant la pause, Mbappé voyait le cadre se dérober, encore sur une contre-attaque (44e) et la pause arrivait au bon moment pour l'équipe de Mauricio Pochettino, dans le dur pendant 45 minutes. Et au retour des vestiaires, les Parisiens frappaient directement. Après un beau mouvement, Messi voyait son centre contré arriver sur Mbappé au second poteau qui, d'une frappe entre les jambes d'Ederson, ouvrait la marque (50e, 0-1). Du coup, Pep Guardiola revoyait aussitôt ses plans en lançant Gabriel Jesus à la place de Zinchenko. Le club de la capitale perdait lui Herrera sur blessure, remplacé par Danilo. Et juste derrière, le PSG craquait. Après un premier arrêt, Navas ne pouvait rien faire sur l'égalisation de Sterling après un centre de Walker dévié par Jesus (63e, 1-1). Un but qui redonnait confiance aux locaux puisque sans une nouvelle parade de Navas, Jesus allait donner l'avantage aux siens (70e). Mais après un premier échec, le Brésilien trouvait la faille ensuite. Trouvé sur la gauche, Bernardo Silva remisait sur Jesus qui, d'un plat du pied, faisait le boulot pour permettre à City de passer devant (76e, 2-1). Derrière, Messi et ses partenaires ne revenaient pas. Le PSG s'inclinait 2-1 mais validait tout de même son billet pour la phase finale grâce à la défaite du FC Bruges contre Leipzig. Mais les Parisiens termineront dans tous les cas deuxièmes de la poule, derrière les Citizens.

L'homme du match : Mahrez (7,5) : le Fennec s'est très vite engagé dans cette rencontre, défendant bien sur Mbappé (2e) et servant Rodri sur le coup-franc dangereux (5e). Il a réussi à bien combiner avec Silva pour tenter sa chance au but, mais sa frappe est sauvée in extremis par Hakimi (18e). Beaucoup sollicité par ses coéquipiers, l'international algérien a continuer à apporter des frayeurs à Mendes et Navas (13e, 32e, 61e). Peu attaqué sur les transitions rapides, il a souvent été seul pour envoyer des centres intéressants (4 réussis sur 7), mais aussi pour servir Bernardo au second poteau sur l'avantage des Skyblues. Malgré du déchet, il a toujours remuant sur son flanc droit (4 fautes subies). Un vrai cauchemar pour l'arrière-garde parisienne.

Manchester City

  • Ederson (5) : comme à son habitude, le gardien de but brésilien s'est montré très à l'aise dans ses premières relances, restant vigilant sur la frappe de Nuno Mendes. Au retour du vestiaire, il est surpris par le ballon de Mbappé, le ballon passant entre ses jambes (50e). Il est néanmoins bien sorti dans les pieds de Neymar sur sa tentative à côté (74e).

  • Walker (6) : dès qu'il reçoit le ballon, l'international des Three Lions n'a pas hésité à vite servir son coéquipier algérien pour des offensives rapides. Défensivement, il a su contenir Nuno Mendes, qui a cependant pu solliciter Ederson (26e). Sans le vouloir, il a détourné le centre Messi qui a permis à Mbappé, seul au second poteau, d'ouvrir le score. En seconde période, il s'est plus projeté dans la défense adverse, profitant du retrait de Mahrez, et ainsi remettre les deux équipes à égalité.

  • Stones (5) : le central anglais a eu la vie tranquille, profitant de la grosse domination de ses coéquipiers pour reculer le bloc parisien et avancer haut avec le ballon. Parfois trop tranquille, l'ex-Toffee s'est fait surprendre par la récupération de Neymar dans le rond central, ce qui a amené l'opportunité de Mbappé (43e). Il s'est bien repris face à Messi, clouant son ballon sur sa tentative (58e).

  • Dias (6) : ménagé face à Everton le week-end dernier, le défenseur portugais n'a pas eu beaucoup de travail dans une entame de match maîtrisée, contrant bien la tentative de Neymar (10e). Il a néanmoins été moins vigilant dans les pieds de Neymar (15e). Bien présent pour contenir le trident adverse (8 ballons récupérés), il a réalisé le sale boulot pour épargner son dernier rempart.

  • Cancelo (5,5) : comme tous les latéraux de Pep Guardiola, le Lusitanien a su déjouer les combinaisons adverses en s'incrustant dans l'axe dans les deux camps. Présent défensivement sur les contres parisiens, il a été en retard sur Messi, un tacle qui a valu une biscotte en fin de match (80e). Habitué à approcher le rond central pour anticiper (4 interceptions), l'ancien Bianconero a failli être décisif sur sa passe en profondeur pour Jesus, qui s'est emmêlé les pinceaux (84e).

  • Zinchenko (5) : comme avec la sélection ukrainienne, le numéro 11 cityzen n'a pas su dégainer rapidement à l'entrée de la zone de vérité (8e). L'Ukrainien est plus vif sur la remise de Sterling, contrée par Marquinhos (28e). Souvent très haut sur le terrain pour servir le secteur offensif, il est beaucoup moins en vue en fin de première période. Faisant les frais des changements tactiques de Guardiola, il a laissé sa place à Gabriel Jesus (54e), qui aspire bien la charnière centrale pour libérer Sterling sur son but. Le Brésilien a été bien placé pour tromper Navas à l'entrée de la surface de but (2-1, 76e). Obligé de tenir le bras sur la course de Neymar, il a été averti (90e+3).

  • Rodri (7) : la sentinelle mancunienne a failli tromper la défense parisienne au second poteau sans l'intervention de Kimpembe (5e). Plaque tournante du milieu de terrain, il a su rapidement orienter le jeu dans la moitié de terrain adverse et faire circuler le ballon dans l'entrejeu. De plus en plus proche des 30 derniers mètres (74 passes dans le camp adverse), la très belle ouverture sur Walker dans la surface a entraîné le but égalisateur. Averti (55e).

  • Gündogan (6) : venant soutenir Mahrez sur le côté droit, le capitaine a bien trouvé Sterling au côté opposé sur l'occasion de Zinchenko. Malheureux, il a trouvé le poteau extérieur gauche de Navas sur le centre mal dégagé par Mendes (31e). Sur le deuxième but, il a bien travaillé Danilo sur le couloir droit avant de servir en retrait Mahrez. Après le 2e but, l'Allemand s'est contenté de bien faire circuler le ballon pour garder la possession dans l'entrejeu.

  • Mahrez (7,5) : voir ci dessus.

  • Silva (7,5) : positionné dans l'axe de l'attaque, l'ancien Monégasque a eu pour tâche en début de rencontre de presser la défense, qui aurait pu payer sans l'attentisme de Zinchenko (7e). Son pressing constant tout au long de la rencontre a complètement brouillé l'entente parisienne au milieu de terrain, permettant aux siens d'aller vite vers l'avant et s'immiscer dans la surface. D'une technique simple mais efficace (100% de passes réussies), il a bien remisé sur Jesus pour le deuxième but des locaux.

  • Sterling (5,5) : l'ailier anglais n'a pas eu le réflexe de l'attaquant, contrôlant un superbe centre de Mahrez qui l'a empêché d'enchaîner (10e). S'il est peu sevré en ballons par rapport à ses compères du trio offensif, il a réalisé peu de différence balle au pied, ne réalisant que très peu les bons choix. Il s'est bien repris après l'heure de jeu, participant bien plus au jeu (3 passes clés) et mettant son pointu pour tromper Navas au second poteau (1-0, 63e).

PSG

  • Navas (5,5) : le portier costaricien toujours vigilant sur les centres mancuniens, est sauvé par son poteau sur une frappe de Gündogan (33e). Le dernier rempart parisien se détend bien sur une frappe de Mahrez (34e). L'international costaricien doit s'employer sur une lourde frappe de Mahrez (61e). L'ancien gardien du Real Madrid ne peut rien faire sur l'égalisation de près de Sterling (1-1, 63e). Il ne peut que constater les dégâts sur le deuxième but de Gabriel Jesus (2-1, 76e).

  • Hakimi (3,5) : le latéral droit marocain se fait surprendre au marquage sur la tête de Rodri (3e). L'ancien joueur de l'Inter Milan n'a pas hésité à prendre son couloir offensivement. Il sauve les siens en déviant de la tête en, corner une frappe de Mahrez (17e). L'international marocain a éprouvé des difficultés défensivement face à Sterling ou Cancelo. Pris dans son dos par une superbe ouverture de Mahrez pour Bernardo Silva qui amène le deuxième but de Gabriel Jesus (2-1, 76e).

  • Marquinhos (6) : le capitaine parisien s'est évertué à relancer proprement malgré le pressing exercé par les Cityzens. Le défenseur central défend toujours debout et analyse souvent très bien les situations. Son intervention sur une frappe de Zinchenko est décisive (28e), tout comme son anticipation face à Sterling (29e). L'international auriverde se fait surprendre sur le centre de Walker qui amène l'égalisation de Sterling (1-1, 63e). Le numéro cinq parisien ne peut intervenir sur la remise de Bernardo Silva qui provoque le but de Gabriel Jesus (2-1, 76e). L'intéressé a souvent sauvé les siens par sa lecture du jeu, ce qui s'est traduit par des gestes défensifs bien sentis.

  • Kimpembe (5) : le défenseur central parisien ne met pas longtemps à entrer dans son match en sauvant sur sa ligne une tête de Rodri (3e). Auteur de belles interventions défensives dans sa surface, que cela soit dans le domaine aérien pour couper des centrer ou à terre pour contrer les tentatives des Cityzens. Le champion du monde se fait surprendre par le centre de Walker qui amène l'égalisation de Sterling (1-1, 63e). Malgré cela, le titi parisien a essayé de serrer les dents jusqu'au bout et n'a pas rendu les armes notamment dans les duels.

  • Nuno Mendes (4) : le jeune latéral gauche portugais avait de sacrés clients devant lui avec Mahrez et Bernardo Silva. Le joueur prêté par le Sporting CP a bénéficié de l'aide de Gueye dans son couloir pour le soulager. Sa première percée du match aboutit sur une frappe captée par Ederson (27e). Le Lusitanien se troue sur le centre de Cancelo qui provoque la frappe de Gündogan (33e). Impliqué sur l'ouverture du score parisienne avec une montée dans son couloir gauche (0-1, 50e). Aux abonnés absent sur l'ouverture de Rodri pour Walker qui amène l'égalisation (1-1, 63e). Remplacé à la 67e par Kehrer

  • Herrera (4) : l'ancien milieu de Manchester United s'est évertué à jouer simple et à se sacrifier pour ses partenaires. L'Espagnol parait souvent pris de vitesse sur les mouvements des Cityzens. Il sert de poids d'appui à Messi sur l'ouverture du score parisienne (0-1, 50e). Remplacé à la 60e par Danilo qui a souffert face à la vivacité mancunienne dans les enchaînements.

  • Paredes (5) : le milieu argentin titularisé dans un milieu à trois avec Gueye et Herrera, réalise une intervention décisive devant sa surface dans les pieds de Zinchenko (8e). L'ancien joueur du Zenit s'est positionné proche de sa défense et s'est retrouvé souvent acculé devant sa surface. La faute aux vagues mancuniennes qui ont mis le PSG dans le dur en première mi-temps. Très présent à la récupération du ballon après l'ouverture du score, il a reculé après l'égalisation des Cityzens et a essayé d'orienter le jeu de son équipe.

  • Gueye (4) : le milieu sénégalais n'a pas rechigné aux tâches défensives en aidant Nuno Mendes dans son couloir gauche. Son volume de jeu lui permet d'enchaîner les efforts. En difficulté sur la récupération du ballon, l'ancien joueur d'Everton a eu du mal à exister dans l'entrejeu parisien ce soir. Il ne parvient pas à compenser l'absence de Mendes sur l'ouverture de Rodri qui amène l'égalisation de City (1-1, 63e). Remplacé à la 67e par Di Maria qui n'a rien apporté.

  • Messi (3) : la Pulga a clairement dézoné en début de match, n'hésitant pas à redescendre pour toucher le ballon et organiser le jeu. Le numéro 30 parisien est à la baguette suer l'ouverture du score. Au début de l'action puis à la finition avec un centre dévié pour Mbappé, l'international argentin a été décisif (0-1, 50e). Positionné en meneur de jeu après l'égalisation de City, l'ancien joueur du Barça a essayé de combiner avec ses partenaires. Malheureusement trop par intermittence. Son travail défensif est proche du néant. Décevant.

  • Neymar (3,5) : le numéro dix parisien s'est positionné côté gauche de l'attaque parisienne et a essayé de combiner avec Messi et Mbappé sans grand succès dans la première demi-heure de jeu. Il aura fallu attendre la 43e pour voir l'artiste brésilien servir Mbappé mais l'attaquant français voit le cadre se dérober (43e). Impliqué sur l'ouverture du score parisienne avec son décalage pour Nuno Mendes (0-1, 50e). L'intéressé a essayé de se montrer un peu plus par la suite, mais n'a pas trop influé sur les événements. Bien servi par Di Maria, l'ancien Barcelonais manque la cible (74e).

  • Mbappé (4) : le génie français n'a pas souvent été trouvé par ses partenaires en première mi-temps. Ces derniers n'ont donc pas pu profiter de sa percussion et de sa vitesse dans la profondeur. Touché par Neymar dans la profondeur, sa frappe enroulée passe largement au dessus (43e). Le champion du monde ne manque pas sa première opportunité sur un centre de Messi dévié par un défenseur de City. L'international tricolore ne tremble pas et ajuste de près Ederson (0-1, 50e). L'ancien Monégasque a tenté de profiter du moindre espace qui s'offrait à lui, sans réussite cependant.

Plus d'infos

Commentaires