Kingsley Coman veut quitter le Bayern Munich

Par Aurélien Léger-Moëc
1 min.
Kingsley Coman en action avec le Bayern Munich. @Maxppp

Ce qui se pressentait depuis plusieurs mois est aujourd’hui une information révélée en Allemagne. Kingsley Coman souhaite quitter le Bayern Munich, qui ne fera rien pour le retenir.

Neuf ans. Voilà désormais neuf saisons que Kingsley Coman gambade sur les terrains de Bundesliga sous les couleurs du Bayern Munich. Avec deux constantes : ses débordements et ses blessures. L’ailier français a beau avoir gagné un statut de titulaire au fil des saisons, il a souvent été freiné par une forme de fragilité musculaire.

La suite après cette publicité

Pourtant, il a fréquemment été un élément décisif du club bavarois, et principalement lors de la finale de la Ligue des Champions 2020 remportée face au Paris Saint-Germain, son club formateur. Mais désormais, le Bayern veut changer d’ère. Avec une nouvelle direction sportive, incarnée par Max Eberl, et un nouveau coach, Vincent Kompany, le club bavarois veut impulser un nouveau cycle.

À lire Bayern Munich : Joshua Kimmich répond à l’intérêt du PSG

Coman dans le viseur de plusieurs clubs

De nouveaux ailiers sont attendus, à commencer par le Français Michael Olise, attendu rapidement à Munich. Coman va faire les frais de ce renouvellement, tout comme Serge Gnabry ou Leroy Sané, qui risquent de perdre leur place. Comme l’a affirmé le journal Bild, via son podcast Bayern Insider, Kingsley Coman souhaite quitter le Bayern et le club est également ouvert à ce départ.

La suite après cette publicité

Il faudra toutefois débourser 40 à 50 M€ pour racheter les dernières années de contrat du Français de 28 ans, lié jusqu’en 2027. Plusieurs clubs seraient à l’affût, dont le FC Barcelone et… le PSG, qui avait perdu contre son gré Coman en 2014, parti à la Juventus. Le club de la capitale pourrait donc ainsi réunir Coman et Dembélé en club, alors que les deux joueurs se partagent déjà le côté droit en sélection française.

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité