La presse européenne s'enflamme pour le recrutement XXL du PSG

Après Georginio Wijnaldum, le PSG s'apprête à accueillir Achraf Hakimi, Sergio Ramos et Gianluigi Donnarumma. Un mercato qui impressionne à l'étranger.

Après Wijnaldum, le PSG attend Hakimi, Donnarumma et Ramos
Après Wijnaldum, le PSG attend Hakimi, Donnarumma et Ramos ©Maxppp
La suite après cette publicité

«Ce mercato sera plus actif que les précédents. On sera présents, on a des ambitions pour cet été». Il y a quelques semaines, Nasser Al-Khelaïfi annonçait un marché très animé du côté du Paris SG. Et comme le souligne La Dernière Heure en Belgique, le patron du club de la capitale «n'a visiblement pas menti». Georginio Wijnaldum (30 ans) s'est déjà engagé pour quatre ans, arrivé libre en provenance de Liverpool. Sergio Ramos (35 ans), non retenu par le Real Madrid à l'issue de son contrat, et Achraf Hakimi (22 ans), pioché à l'Inter pour près de 70 M€, devraient suivre dans les toutes prochaines heures, tandis que Gianluigi Donnarumma (22 ans), libre depuis son départ de l'AC Milan, s'engagera définitivement avec les Rouge-et-Bleu une fois son Euro avec l'Italie terminé.

Une telle force de frappe ne laisse personne indifférent en Europe. Sport voit le PSG comme le nouveau Galactique, référence au Real Madrid du début des années 2000, adepte du recrutement de stars. «L'effectif du PSG pour cette nouvelle saison 2021/22 fait peur. Leonardo s'active fortement sur le marché et, avec des idées et des chèques, il a réussi à boucler des recrues pour confectionner un onze de rêve pour Nasser Al-Khelaïfi pour atteindre le grand objectif du patron qatari : décrocher, finalement la Ligue des Champions», écrit le quotidien sportif espagnol pro FC Barcelone, imaginant un 3-5-2.

Un projet galactique qui fait peur

Du côté de Madrid, aussi, les pensionnaires du Parc des Princes commencent à faire peur. «Le nouveau projet du PSG diffuse la peur», décrit ABC. «Les arrivées de Donnarumma, Sergio Ramos, Achraf et Wijnaldum apportent un plus à une équipe remplie de stars. Dans sa quête incessante de régner sur l'Europe, le PSG s'est mis en tête de construire cet été une équipe qui inspire encore plus la peur que ces dernières saisons. À un effectif déjà plein de stars, il a prévu d'ajouter de nouveaux grands noms qui, à coup sûr, offriront encore plus de compétitivité au groupe de Pochettino. Alors que de nombreux clubs européens se serrent la ceinture à cause du coronavirus, le PSG lui insiste», analyse le journal.

Sky Sport en Italie est également impressionné. «Avec Sergio Ramos, c'est une équipe de star», s'enflamme la chaîne de télévision italienne. «Une constellation qui cherchera à gagner à nouveau en France mais surtout à atteindre l'objectif qui se refuse à elle depuis des années : la conquête de la Champions». Le média transalpin s'amuse déjà à imaginer un onze probable, avec un 4-2-3-1 devant Gianluigi Donnarumma, l'enfant du pays, propulsé titulaire alors que Keylor Navas (34 ans), n° 1 depuis deux saisons, n'est pas encore complètement hors course et Marco Verratti, l'autre régional de l'étape, lui aussi titulaire dans l'entrejeu. Évidemment.

Avec CR7 ou Messi en plus ?

En Angleterre aussi, on souligne le début de mercato parisien. «Un été ambitieux s'organise à moindre frais dans la capitale française avec les agents libres Georginio Wijnaldum, Gianluigi Donnarumma et Sergio Ramos. Les géants français n'ont pas perdu de temps pour améliorer leur équipe cet été avec des renforts de grande qualité», juge le Sun. Le tabloïd anglais n'en reste pas là. Ayant eu vent de nos informations au sujet de l'intérêt parisien pour Paul Pogba et Cristiano Ronaldo, il a imaginé un 4-2-3-1 de luxe. «Qui pourrait arrêter cette équipe ? Un onze de rêve pour Mauricio Pochettino et n'importe quel autre entraîneur», ajoute Record au Portugal, toujours attentif aux informations concernant la star nationale.

Et ce n'est peut-être pas terminé, puisque Mundo Deportivo assure ce mardi, comme nous vous le laissions déjà entendre ces derniers jours, que le PSG n'a pas totalement tiré un trait sur Lionel Messi (34 ans), actuellement à la Copa América avec l'Argentine et libre de tout contrat depuis quelques jours et l'échéance de son précédent bail avec le FC Barcelone. Tant qu'il n'aura rien signé avec le Barça, les vainqueurs de la Coupe de France continueront à tenter leur chance. Déjà effrayant en l'état pour une bonne partie des médias européens, le PSG pourrait bien l'être encore davantage avec CR7 ou la Pulga dans sa ligne d'attaque. Nasser Al-Khelaïfi avait prévenu.

Plus d'infos

Commentaires