Maroc-Espagne : le choix de Brahim Diaz fait énormément parler

Par Max Franco Sanchez
2 min.
Brahim Díaz @Maxppp

Brahim Diaz devrait jouer avec le Maroc, comme l’annonce la presse espagnole de façon unanime ce lundi matin.

C’est une information que nous vous dévoilions sur Foot Mercato il y a quelques jours, et qui se confirme bel et bien ces dernières heures : Brahim Diaz, le milieu offensif du Real Madrid, devrait jouer avec le Maroc. Né en Espagne d’un père marocain et d’une mère espagnole, le joueur de 24 ans a choisi de défendre les couleurs du pays africain ces derniers jours.

La suite après cette publicité

C’est la fin d’un long dossier, et le Madrilène sera dans la liste du Maroc pour les rencontres amicales face à l’Angola et la Mauritanie lors de la prochaine trêve. Un choix marqué par l’insistance du Maroc, comme l’indique le quotidien Marca. Les Marocains ont ainsi tout fait pour convaincre et chouchouter le joueur, en plus de lui promettre un rôle important dans l’équipe, là où l’Espagne n’aurait accordé aucun traitement de faveur au joueur.

À lire Real Madrid : le plan d’Endrick pour tout écraser

Le cas Yamal l’a convaincu

Le journal rapporte que Luis de la Fuente, le sélectionneur espagnol, n’aurait même jamais contacté Diaz, tout comme il ne lui aurait jamais manifesté le moindre signe d’affect ou d’intérêt. De son côté, AS explique que la Fédération Espagnole a refusé de faire des faveurs au joueur. Ce dernier voulait notamment savoir, avant les autres joueurs, s’il allait être sélectionné pour les prochaines rencontres de la Roja. L’Espagne a refusé, et cela a aussi contribué au choix du joueur qui réalise une belle saison avec le Real Madrid et qui semblait d’abord plutôt chaud pour jouer pour le pays européen.

La suite après cette publicité

Relevo, pour sa part, explique que le joueur est particulièrement énervé contre la Fédération Espagnole. Notamment parce qu’il a vu comment cette dernière a fait des efforts pour Lamine Yamal, qui était dans une situation similaire à la sienne, pendant qu’elle n’a rien fait pour lui. La suite des évènements nous dira si les Espagnols ont eu raison ou non…

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité