Crystal Palace : Patrick Vieira couve sa pépite franco-algérienne Michael Olise

Recruté cet été par Crystal Palace alors que de nombreux cadors lui faisaient les yeux doux, Michael Olise découvre doucement la Premier League. Le milieu offensif de 19 ans qui s'était révélé à Reading a frappé fort en marquant son premier but sous ses nouvelles couleurs contre Leicester. Une manière de s'affirmer pour le joueur qui est suivi par quatre sélections dont la France et l'Algérie.

Michael Olise (Crystal Palace) célèbre son but contre Leicester
Michael Olise (Crystal Palace) célèbre son but contre Leicester ©Maxppp
La suite après cette publicité

Petit phénomène du football anglais, Michael Olise a été lancé dans le grand bain en Championship en mars 2019 alors qu'il n'avait que 17 ans. Sous le maillot de Reading, le natif de Londres qui avait auparavant évolué en jeune avec Manchester City et Chelsea a fait des ravages dans l'antichambre de la Premier League. Après deux saisons pleines avec les Royals dont un exercice 2020/2021 où il aura inscrit 7 buts et délivré 12 passes décisives en 44 matches, il était dans le viseur de grosses écuries comme l'AC Milan, Arsenal, Chelsea, Leeds, Liverpool et Wolverhampton. Finalement, c'est du côté de Crystal Palace qu'il s'est engagé moyennant un chèque de 9,3 millions d'euros. Un choix judicieux puisque le joueur prenait ainsi le chemin d'une formation capable de lui octroyer du temps de jeu rapidement.

S'engageant jusqu'en juin 2026 avec les Eagles alors qu'il était auréolé d'une place dans le onze type de la Championship, Michael Olise a néanmoins dû ronger son frein. Touché au dos, il a manqué les trois premiers matches de la saison. Il n'a donc pas eu la possibilité de participer au début d'exercice compliqué du club londonien. Lancé quelques minutes face à Tottenham (3-0) lors de la toute première victoire de Crystal Palace, il a pu enchaîner avec la réserve en délivrant une offrande contre Leicester (victoire 6-1) deux jours plus tard. Un lent démarrage loin d'être inquiétant au sein du club, car il est vu comme un grand talent à long terme. «Nous avons les outils dans notre club pour faire de lui un meilleur joueur, et nous le connaissons assez bien parce que c'est un joueur que le club suit depuis longtemps. Je pense qu'il est important de rafraîchir l'équipe, d'amener de nouveaux visages, d'amener de jeunes talents ici, et c'est une très bonne signature pour nous» avait notamment déclaré son coach Patrick Vieira à son sujet.

Quatre sélections se battent pour lui

Entré en jeu huit minutes contre Liverpool (défaite 3-0), il était aussi sur le banc contre Leicester ce dimanche. Alors que les Foxes menaient 2-0, il a pris la place de Jordan Ayew en début de seconde période. Profitant d'un bon travail sur la gauche de Tyrick Mitchell qui a centré pour lui au second poteau, il s'est adonné à une double tentative pour réduire le score et relancer son équipe. Finalement, Crystal Palace a arraché un point (2-2) et Michael Olise y est pour beaucoup. Considéré comme le premier adolescent à marquer un but pour les Eagles au 21e siècle (moins de 20 ans), Michael Olise a agréablement surpris son coach Patrick Vieira. Ce dernier reste néanmoins prudent : «je pense que nous sommes tous très excités par son talent. Nous devons comprendre qu'il lui faudra du temps pour être un joueur de Premier League. Il travaille bien et dur et dans un bon club de football où nous le soutenons pour s'améliorer. Il se débrouille bien à l'entraînement, il peut marquer des buts et il l'a montré. Nous devons continuer à le soutenir pour qu'il continue à se développer. C'est une longue saison donc il va certainement jouer quelques matchs, il faut lui laisser du temps.»

Pourtant difficile de ne pas s'emballer pour un joueur aussi prometteur, surtout que Patrick Vieira a estimé que Michael Olise n'était pas encore en pleine mesure de ses capacités physiques. Si bien que quatre sélections lui font déjà du pied. S'il a déjà connu deux capes avec l'équipe de France U18 en 2019, il s'est laissé le temps de faire son choix. Né en Angleterre, il peut aussi jouer pour les Three Lions ce qui ne serait pas surprenant vu qu'il a vécu toute sa vie dans la Perfide Albion. Oui mais voilà, il peut aussi prendre le chemin du Nigéria dont son père en est originaire. Sa mère qui est franco-algérienne lui permet aussi de pouvoir rallier les Bleus ou bien les Fennecs. Un véritable casse-tête s'offre à lui et cela provoque une lutte entre les quatre fédérations. Peu importe son choix, cela dépendra de ses performances en club et nul doute que sa réalisation inscrite à Selhurst Park va lui donner de la confiance pour la suite de la saison. L'Eagle ne demande qu'à prendre son envol.

Plus d'infos

Commentaires