Pourquoi le PSG n'a pas craqué dans le dossier Mbappé

Sauf énorme rebondissement, Kylian Mbappé ne quittera pas le PSG cet été. Au final, le club de la capitale ne s'est pas laissé déstabilisé par tout cet emballement espagnol.

Leonardo et Nasser Al-Khelaïfi au camp des Loges
Leonardo et Nasser Al-Khelaïfi au camp des Loges ©Maxppp
La suite après cette publicité

La nouvelle est donc tombée hier, en début de soirée. Après des semaines agitées qui ont vu le Real Madrid débarquer en force dans le dossier Mbappé avec une offre de 160 M€ puis une deuxième de 170 M€ plus 10 M€ de bonus, le Paris Saint-Germain a forcé la Casa Blanca à se retirer des négociations pour le natif de Bondy. Une tendance confirmée aussi bien en France qu’en Espagne, même s’il convient toujours de rester prudent avec les fins de mercato.

Si rien ne bouge d’ici ce soir, Paris se sera donc offert le luxe de refuser 180 M€ pour un joueur dont le contrat expire dans un an. Pour la plupart des clubs, notamment en ces temps de crise financière, un tel scénario est inimaginable. À Madrid, les observateurs espéraient pourtant une issue positive pour Kylian Mbappé. Un sentiment renforcé par la dernière sortie médiatique de Leonardo, le directeur sportif des Rouge-et-Bleu. « Kylian Mbappé a envie de partir, ça me semble clair. Si le Real Madrid fait une offre, ça me semble clair… (…) Si quelqu’un veut partir et que nos conditions sont satisfaites, on verra. »

En réalité, le PSG n’a jamais cherché à étudier la vente de son prodige. L’Équipe indique en effet que depuis jeudi, date à laquelle le club a reçu la deuxième offre madrilène, les Rouge-et-Bleu font le mort. Aucune communication avec le Real Madrid. Un silence assourdissant qui s’expliquerait pour trois raisons. La première, c’est tout simplement parce que Paris considère Kylian Mbappé comme un joyau inestimable, et ce, malgré sa situation contractuelle.

180 M€, ce n'est rien pour le Qatar

Paris n’a pas abandonné l’espoir de le prolonger et veut plus que jamais aligner le trio Messi-Mbappé-Neymar pour se donner le maximum de chance de remporter la Ligue des Champions. Quitte à perdre gratuitement un joueur qui aurait pu rapporter 180 M€ cet été ? « Quand on sait que, depuis deux ans, l'État dépense 500 M€ par semaine en infrastructures, qu'est-ce que représentent 180 ou 200 M€ ? Rien », explique un connaisseur du Qatar au quotidien sportif.

Deuxièmement, au PSG, on croit toujours, comme l’avait indiqué Leonardo, que l’approche madrilène n’était qu’une stratégie de communication de la part de Florentino Pérez vis-à-vis de Mbappé et des fans merengues. Enfin, AS, qui se demande toujours comment le PSG a pu refuser une telle offre, explique que les relations entre le PSG et Madrid se sont quelque peu détériorées depuis l’épisode de la Super League. Même au plus haut niveau. Annoncé comme l’unique interlocuteur de Pérez, l’Émir du Qatar ne serait ainsi jamais entré en scène. Sur le papier, tout semble donc réglé. Les dernières heures du mercato vont-elles changer la donne ?

Plus d'infos

Commentaires