Lazio-OM : Dimitri Payet, un soir sans

Dimitri Payet est époustouflant depuis le début de saison avec l'OM. Ce n'est pas étonnant donc que l'OM soit sur le podium de Ligue 1. En Ligue Europa, c'est plus compliqué. Et la prestation du Réunionnais contre la Lazio, ce jeudi soir, ne restera pas gravée dans les mémoires.

Dimitri Payet lors de la rencontre face à la Lazio Rome
Dimitri Payet lors de la rencontre face à la Lazio Rome ©Maxppp
La suite après cette publicité

S'il est un homme dont on parle beaucoup du côté de l'Olympique de Marseille en ce début de saison, c'est bien Dimitri Payet. Il faut dire qu'il a connu un triste épisode lors de la rencontre face à l'OGC Nice, qui sera à rejouer dans une semaine au Stade de l'Aube de Troyes. Mais ce n'est pas du tout pour cela qu'on a le nom du Réunionnais sur le bout des lèvres depuis des semaines.

Buteur, passeur, dribbleur, il est clairement l'atout numéro un de l'OM. Jorge Sampaoli l'avait d'ailleurs expliqué en conférence de presse : « je considère que Dimitri joue à un très haut niveau. Dans ma carrière, c'est l'un des meilleurs joueurs avec qui j'ai travaillé. J'espère qu'il soit toujours sur le terrain. Il peut y avoir un coup, une blessure ou la fatigue, je ne le laisserais jamais en dehors du terrain. C'est le leader technique technique de cette équipe de par ses qualités et par ses étincelles lors des matches. Il se met des défis très haut et il y arrive. L'équipe, une équipe si jeune avec une idée en cours de compréhension, a besoin de lui. On ne prend pas de précautions particulières avec lui. Pour moi, c'est le joueur clé de cette équipe jeune et à la recherche de consolidation de cette idée qu'on essaye d'inculquer ».

Quand Payet ne va pas, l'OM ne va pas

Ce soir, il était donc très attendu à l'Olimpico quelques jours seulement après avoir été impliqué sur les quatre buts de la rencontre face à Lorient. Pourtant, on a été extrêmement déçu par sa prestation. Au-delà de son incapacité à créer le danger, il a surtout été particulièrement dangereux pour sa défense. Sur la frappe sur la barre de Ciro Immobile (70e), c'est lui qui remet le cuir derrière de façon totalement incontrôlée.

Mais ce n'est pas la seule erreur qui aurait pu coûter cher. Sur la seule véritable occasion des Italiens en toute fin de première période, il perd un ballon au niveau du flanc droit. Ce jeudi soir, Dimitri Payet n'avait pas les jambes, ni l'étincelle à laquelle il nous a habituée. Quand le meneur de jeu n'est pas dedans, l'OM a beaucoup de mal, cela s'est encore vérifié contre la Lazio.

Plus d'infos

Commentaires