LOSC : la belle revanche de Jocelyn Gourvennec

Pour son premier match officiel à la tête du LOSC, Jocelyn Gourvennec a remporté le premier Trophée des Champions de l'histoire du club face au Paris Saint-Germain ce dimanche (1-0). Une jolie riposte à ses détracteurs, nombreux à le critiquer depuis sa nomination sur le banc des Dogues.

Jocelyn Gourvennec sous les couleurs du LOSC Lille
Jocelyn Gourvennec sous les couleurs du LOSC Lille ©Maxppp
La suite après cette publicité

« Je respecte les positions de chacun. Je ne souhaite pas rentrer dans ces débats. L'essentiel, c'est d'assurer la transition. » Voilà la réponse de Jocelyn Gourvennec aux critiques et aux doutes émis sur sa personne le 7 juillet dernier, lors de sa présentation en tant qu'entraîneur du LOSC, deux jours après sa nomination officielle. Si le technicien de 49 ans a assuré à plusieurs reprises être concentré sur ses nouvelles fonctions très exigeantes à la tête du champion de France en titre, nombreux sont les sceptiques sur sa capacité à se montrer à la hauteur du job.

L'ancien entraîneur de l'EA Guingamp, avec qui il a remporté la Coupe de France en 2014, était forcément attendu sur le terrain, véritable juge de paix pour ses détracteurs. La préparation estivale de ses Dogues a d'ailleurs loin d'avoir été parfaite (1 victoire, 1 nul, 2 défaites), avec en prime une bagarre ayant opposé Tiago Djaló et Xeka face à Courtrai le 17 juillet dernier (1-1). Mais pour son premier vrai test, Jocelyn Gourvennec a répondu présent. Son Lille a triomphé du PSG lors du Trophée des Champions ce dimanche (1-0) à Tel-Aviv (Israël), adjugeant ce titre au club nordiste pour la première fois de son histoire au passage.

Jocelyn Gourvennec rend hommage à Christophe Galtier

Après la rencontre, la réaction du coach lillois se faisait ainsi attendre. Et il s'est évidemment montré très fier de ses joueurs et de la prestation solide qu'ont livré ces derniers. « Quand on joue un trophée comme ça, c'est le titre qui compte. On a fait une très bonne première période, on a souffert en deuxième sous la pression technique de Paris. Les joueurs ont été habitués à subir dans un bloc bas, ils sont bons dans ce domaine, et on est resté solides », a-t-il dans un premier temps lâché au micro de Prime Video après le coup de sifflet final. Et Jocelyn Gourvennec d'enchaîner, non sans sympathie envers son prédécesseur.

« Ce n'est pas facile de prendre la suite de Christophe (Galtier). Je partage ce titre avec lui par rapport à son travail fantastique de la saison dernière et celui de son staff. C'est aussi son titre », a expliqué l'entraîneur français, avant de poursuivre. « C’est bien de commencer sur un titre. On a un effectif qui a un peu changé, on a retrouvé des repères. Il y a des forces collectives et on a retrouvé ça ce soir, c'est ce qui a fait la force de ce groupe la saison dernière. »

« Olivier Létang ne fait pas des choix par défaut »

Enfin, Jocelyn Gourvennec est revenu sur les derniers mois qu'il a choisi de vivre loin des bancs des clubs de football, lui qui a officié en tant que consultant Canal + pendant plusieurs mois. « C’était un choix de carrière de faire un break pour prendre du recul sur mon métier et ma façon de voir le foot, pour voir le championnat et les étrangers. Ça a pris du temps, mais Olivier Létang (président du LOSC, NDLR) ne fait pas des choix par défauts et je lui fais confiance. » Le premier match officiel de la saison 2021-2022 donne en tout cas raison aux dirigeants lillois. Jocelyn Gourvennec est néanmoins conscient qu'il sera très observé en tant que numéro 1 du LOSC et que ses détracteurs ne manqueront pas de le critiquer si les résultats ne sont pas dignes d'un champion de France en titre.

Plus d'infos

Commentaires