Les forfaits pleuvent pour cet Euro 2024

Par Maxime Barbaud
4 min.
Les forfaits pleuvent pour cet Euro 2024. @Maxppp

À quelques heures du début de l’Euro, les forfaits pleuvent dans tous les sens. Quasiment toutes les nations sont touchées par ce phénomène d’ampleur.

C’est vendredi que démarre l’Euro 2024, le 17e du nom. L’Allemagne inaugurera sa compétition à domicile avec une rencontre face à l’Écosse (21h). La Nationalmannschaft sera l’une des grandes prétendantes à la victoire finale, malgré les forfaits de Serge Gnabry, aussi irrégulier que touché aux ischio-jambiers, et surtout du jeune Aleksandar Pavlović, lequel va devoir se faire retirer les amygdales après une infection qu’il ne parvient pas à soigner. Comme lors de chaque grande compétition, les absents de dernière minute ne manquent pas et les adversaires de l’Allemagne ne sont pas en reste. L’Écosse par exemple a dû pallier le forfait de Ben Doak, remplacé par Tommy Conway.

La suite après cette publicité

Pour ce qui est du groupe B, l’Italie prend très cher. Alors qu’elle doit défendre son titre, la Squadra Azzurra déplore les absences de Nicolò Zaniolo, Destiny Udogie, Giorgio Scalvini, Domenico Berardi et Francesco Acerbi. Pour ne rien arranger, Luciano Spalletti n’est pas encore certain de pouvoir disposer de Nicolò Fagioli, Davide Frattesi et surtout de Nicolò Barella, homme clé du collectif transalpin. Toujours dans ce groupe et autre prétendant à la victoire, l’Espagne ne pourra pas compter sur Isco, victime d’une fracture du péroné gauche à la mi-mai, ni sur Gavi, toujours pas remis de sa rupture du ligament croisé en novembre. Ce jeudi, la presse espagnole indique, par ailleurs, qu’Aymeric Laporte souffrirait d’une gêne musculaire et aurait très peu de chances de débuter face à la Croatie.

À lire Euro, EdF : Didier Deschamps va déjà rencontrer Philippe Diallo

Les Bleus touchés, leurs adversaires encore plus

Dans le groupe C, les victimes sont, heureusement, moins nombreuses. Gareth Southgate a dû se résoudre à perdre Harry Maguire, blessé au mollet après l’avoir convoqué dans sa pré-liste. Du côté de la Slovénie et de la Serbie, rien à signaler mais le Danemark devra lui disputer cet Euro sans Mohamed Daramy, l’attaquant du Stade de Reims. Le groupe D, celui de l’équipe de France, n’échappe pas non plus aux absents de dernières minutes, et de plus longue date. Les Bleus sont d’ailleurs concernés puisque Boubacar Kamara, dont la place n’était pas assurée, s’est rompu un ligament au genou droit en février, comme Lucas Hernandez, au genou gauche en mai.

La suite après cette publicité

Les futurs adversaires des Tricolores ne sont pas vernis non plus, à commencer par l’Autriche qu’ils affrontent lundi prochain (21h) pour leur entrée en lice. Capitaine et taulier de l’équipe nationale depuis 10 ans, David Alaba est forfait. Il sera tout de même intégré au staff technique pour encadrer ses partenaires. La Pologne tremble quant à elle pour Robert Lewandowski, d’ores et déjà absent pour le premier match contre les Pays-Bas, alors que Karol Swiderski est incertain et qu’Arkadiusz Milik est lui forfait pour toute la durée de l’Euro. Et encore, ce n’est rien à côté des Néerlandais, lesquels sont maudits dans ces mois de préparation.

Les Pays-Bas enchaînent les mauvaises nouvelles

Lui aussi victime d’une rupture d’un ligament croisé antérieur, on savait Sven Botman out depuis le mois de mars mais depuis les blessures pleuvent. Marten de Roon avait été le premier à dire non suivi en quelques heures par deux cadres de la sélection : Frenkie de Jong et Teun Koopmeiners. Le Barcelonais est insuffisamment remis à la cheville tandis que le Bergamasque s’est blessé à l’aine lors de l’échauffement avant le match contre l’Islande lundi dernier. Vainqueurs de l’Euro en 1988, les Bataves vont également devoir trancher au sujet de Brian Brobbey. Si ce dernier n’a pas encore officiellement déclaré forfait, son état de forme reste plus que jamais incertain. Pour la Belgique, seul Thomas Meunier ne sera pas là. L’ancien Parisien s’est fait mal à l’ischio lors du succès en amical contre le Luxembourg. Il est le seul forfait d’envergure de cette poule E.

La suite après cette publicité

Dans le dernier groupe, celui du Portugal notamment, on dénombre plus de joueurs absents. La Seleçao jouera avec Cristiano Ronaldo, laissé au repos lors des deux premiers matchs de préparation, mais sans Raphaël Guerreiro sur «décision médicale» avait expliqué Roberto Martinez à l’annonce de sa liste. Depuis, le sélectionneur a également perdu Otavio sur déchirure musculaire lors de la finale de Coupe d’Arabie saoudite. Face aux Portugais, la Tchéquie fera sans Michal Sadilek, victime d’une lourde chute à vélo nécessitant des points de suture. Enfin, Çağlar Söyüncü ne pourra disputer cet Euro avec la Turquie, touché à la cuisse.

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité