Nantes-Equipe de France Espoirs : Alban Lafont taille patron

Alors que le FC Nantes peine à convaincre, le portier des Canaris affiche une belle forme. Idem avec les Bleuets.

Alban Lafont à la parade contre l'ASSE
Alban Lafont à la parade contre l'ASSE ©Maxppp

Dimanche dernier, le FC Nantes a retrouvé le sourire et s’est donné un peu d’air en s’imposant sur le terrain de Lorient. Une victoire deux buts à zéro qui n’est que la troisième depuis le début de la saison de Ligue 1. Quatorzièmes du classement avec trois petits points d’avance sur la zone rouge, les Canaris peuvent une nouvelle fois remercier leur dernier rempart, Alban Lafont. A 21 ans, l’ancien gardien de Toulouse vit sa deuxième année sur les bords de l’Erdre (il est prêté par la Fiorentina) et le moins que l’on puisse dire, c’est que les performances du FCN ne reflètent pas vraiment les siennes. Face aux Merlus, Lafont a encore multiplié les arrêts décisifs (29e, 36e, 40e) pour permettre aux siens de ne pas être menés au score.

La suite après cette publicité

Une nouvelle copie qui lui a valu d’être considéré comme l’homme du match. Pas une première pour l’international Espoirs (9 sélections). Cette saison, Lafont a déjà reçu cet honneur à trois reprises de la part de son club. Et ce n’est pas tout. Alors que son équipe se bat dans les bas-fonds du championnat, Lafont affiche des statistiques pas vraiment mises en valeur par les résultats des Jaune-et-Vert. Septième portier de L1 au nombre d’arrêts (16), troisième dans les catégories « ballons détournés » (21) et « sauvetages » (30), Lafont peut-être satisfait de son rendement alors qu’il est le cinquième gardien à subir le plus de tirs cadrés du championnat (44).

Nantes peut lui dire (souvent) merci

De quoi satisfaire le FCN, même si tous les regards commencent doucement à se porter vers les bureaux de la Jonelière. Les Canaris feront-ils le nécessaire pour recruter définitivement un gardien donnant entière satisfaction ? Interrogé à ce sujet le mois dernier, le principal intéressé avait clairement fait savoir que cela dépendait surtout de ses dirigeants. « Malheureusement, la balle n’est pas vraiment dans mon camp. Je me sens vraiment très bien à Nantes mais ça va dépendre du club et du projet sportif à long terme ». Et il faudra suivre ce dossier avec attention.

Les Kita ont souvent animé le mercato et pour ce qui est du projet, il convient de rappeler que le contrat de Christian Gourcuff court jusqu’en juin prochain et que le club est encore loin d’être sauvé. De son côté, Lafont n’a pas encore le temps de tergiverser, préférant resté concentré sur son domaine de prédilection : le terrain. Performant avec Nantes, le natif de Ouagadougou l’est aussi avec les Espoirs, et ce, alors que le jeune Illan Meslier (Leeds) pousse derrière. Mais pour l’instant, le rempart Lafont ne cède pas.

Performant en octobre face à la Slovaquie (1-0, élu homme du match par notre rédaction), Lafont devrait être à nouveau titularisé contre le Liechtenstein ce jeudi, dans le cadre des qualifications pour l’Euro Espoirs. L’occasion pour le Nantais de rappeler à Meslier qui est le patron et de continuer à enchaîner les bonnes prestations. Car Alban Lafont veut désormais de la continuité dans ses performances s’il veut réaliser un jour l’un de ses plus beaux rêves : l’équipe de France A. « Oui bien sûr c’est un objectif, j’aimerais y arriver dans les prochaines années. Pendant le dernier rassemblement, j’ai participé à une séance, donc ça donne envie. J’espère que j’y arriverai un jour ». A suivre…

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires