OM : Jacques-Henri Eyraud a menacé certains joueurs

Très énervé après la défaite de son équipe face à Nîmes samedi, le président phocéen a poussé une énorme gueulante ce dimanche, et a notamment menacé les joueurs en fin de contrat.

Jacques-Henri Eyraud, le président de l'Olympique de Marseille
Jacques-Henri Eyraud, le président de l'Olympique de Marseille ©Maxppp
La suite après cette publicité

Samedi après-midi, l'Olympique de Marseille s'est incliné sur ses terres face à la lanterne rouge du championnat, le Nîmes Olympique (1-2). Au-delà du résultat, le contenu produit par les troupes d'André Villas-Boas a été clairement insuffisant, et l'attitude de certains joueurs n'a pas plu aux supporters. Après la rencontre, le coach portugais a demandé pardon aux fans, alors qu'Alvaro Gonzalez a lui poussé un coup de gueule.

« On ne peut pas faire la merde qu'on a faite aujourd'hui, il faut respecter le maillot. Le moins qu'on puisse faire, c'est courir, se battre sur le terrain, on n'a rien fait aujourd'hui. On parle du coach tous les jours, mais c'est nous, c'est ça la vérité. Nous, on fait de la merde, c'était de la merde aujourd'hui », avait lancé l'Espagnol. Et ce n'est pas tout, puisque comme l'explique RMC Sport, Jacques-Henri Eyraud a pris la parole devant l'effectif phocéen ce dimanche, avant la séance d'entraînement.

Eyraud a fait redescendre certains cadres sur terre

Comme l'explique la radio, qui s'appuie sur des sources du vestiaire, le président marseillais était remonté à bloc, allant jusqu'à affirmer que les joueurs n'étaient pas dignes de porter la tunique phocéenne. Il a fait savoir que certains cadres du vestiaire se voyaient trop beaux, et qu'aucun n'avait le niveau pour prétendre à une place dans un gros club du Vieux Continent.

Il a ensuite posé des ultimatums. D'abord aux joueurs en fin de contrat, type Florian Thauvin ou Jordan Amavi. Eyraud leur a ainsi demandé de parler avec Pablo Longoria et AVB afin de leur faire savoir qu'ils resteraient professionnels jusqu'au bout, même en cas de départ déjà prévu. Si les joueurs concernés ne le font pas, ils devraient se trouver un nouveau club dès maintenant et la fin du mercato hivernal. Il a ensuite posé un deuxième ultimatum, cette fois aux joueurs étrangers de l'effectif, qui vont devoir accélérer leur apprentissage de la langue pour être mieux intégrés à l'équipe. Bonne ambiance à Marseille...

Plus d'infos

Commentaires