Lille : Renato Sanches aurait dû signer au FC Barcelone...

Relancé par le LOSC, le milieu de terrain portugais pensait quitter le Nord de la France l'été dernier. Mais une blessure a tout gâché. Mais si une nouvelle occasion se présente cet hiver, il ne dira pas non.

Renato Sanches, sacrifié par le LOSC en janvier ?
Renato Sanches, sacrifié par le LOSC en janvier ? ©Maxppp
La suite après cette publicité

En perdition au Bayern Munich, Renato Sanches (24 ans) a retrouvé goût au football depuis 2019 et son arrivée au LOSC. Sous les ordres de Christophe Galtier, l’international portugais (32 sélections, 3 buts) est redevenu un joueur majeur et a décroché un titre de champion de France. Cependant, la réalité économique lilloise ne laissait guère de doutes sur l’avenir du Lusitanien.

Grâce à ses performances, Renato Sanches était l’une des plus grosses valeurs marchandes des Dogues. Et s’ils n’ont pas réussi à le vendre l’été dernier, les Nordistes sont clairement disposés à le céder en janvier. Mais avant, l’ancien prodige de Benfica est revenu sur son été 2021. Un été marqué par une immense déception liée à sa blessure au ménisque.

Sanches victime de sa blessure

« Cet été, beaucoup de clubs ont appelé Lille. Et puis, il y a eu cette blessure et j'ai compris que je resterais ici. Depuis, je suis focus sur Lille. Je suis content d'être là », a-t-il déclaré dans un entretien accordé à L’Équipe. Mais ce n’est pas tout. Renato Sanches a confié que ce pépin physique l’a empêché de signer au FC Barcelone. « Je pense que c'est la blessure. Au début, cela a été un choc, mais après tu relativises. »

Concentré sur le LOSC, le Portugais a tout de même confirmé la tendance pour le mercato d’hiver évoquée ci-dessus : si une belle offre arrive, il l’étudiera. « Peut-être que Milan et Arsenal sont intéressés, mais je ne sais pas. J'ai parlé avec mon agent, je sais quels clubs appellent ou pas, mais je ne peux pas le dire maintenant. Mais je sais que je suis prêt. Si une offre arrive, je verrai ce qu'il y a de mieux pour moi ». Le message est passé.

Plus d'infos

Commentaires