FC Barcelone - Real Madrid : Vinicius Junior a remporté son duel face à Ansu Fati !

Le duel entre les deux pépites de la Liga a été remporté par le joueur du Real Madrid, dimanche après-midi sur la pelouse du Camp Nou.

Vinicius Junior au Camp Nou
Vinicius Junior au Camp Nou ©Maxppp
La suite après cette publicité

« Zidane était un poids pour Vini ». Au lendemain de la victoire du Real Madrid en terres barcelonaises, les phrases choc et les punchlines s'enchaînent de l'autre côté des Pyrénées. Et un lundi encore, Vinicius Junior reçoit les éloges d'une bonne partie des médias ibériques. Lors du Clasico de dimanche après-midi, le Brésilien a encore impressionné. Surtout en première période, où il a fait des dégâts sur son côté gauche, étant à l'origine de toutes les situations chaudes de son équipe.

Et en Espagne, il était attendu de pied ferme. Pour cause, depuis plusieurs semaines déjà, les médias avaient axé ce duel entre les frères ennemis du foot espagnol autour du duel entre le Brésilien et Ansu Fati, les deux attaquants les plus prometteurs de chaque côté. Deux joueurs que les journalistes espagnols imaginent bien lutter pour le Ballon d'Or dans un avenir proche. Force est de constater que dimanche soir, c'est le Merengue qui l'a emporté. Un peu emprunté en première période, l'Espagnol s'est un peu réveillé au retour des vestiaires, mais n'a pas réussi à faire des différences balle au pied.

Pas de doutes pour les médias

Vinicius a démontré être en pleine forme sur le plan physique, ce qui n'est pas le cas d'Ansu Fati, a-t-on entendu du côté de la Cadena SER, où la phrase citée en début d'article a aussi été prononcée par un consultant. Vinicius les a rendus fous. Il est, sans aucun doute, le vainqueur de son duel avec Ansu Fati, l'autre grosse pépite qui suscite le même enthousiasme parmi ses fans mais qui n'a pas pu faire mal à la muraille blanche. Vini lui a tout bien fait, il ne lui a manqué que le but, peut-on lire dans Marca.

« Vinicius, le nouveau roi du Clasico : il triomphe dans la maison d'Ansu Fati », résume El Español. Et les commentaires sont globalement assez mesurés, dans la mesure où Ansu Fati reste globalement assez apprécié par les fans du Real Madrid, de par sa nationalité et sa présence en équipe nationale forcément, mais aussi à cause de sa personnalité et sa façon de se comporter. Dans la course au prestige et à la gloire, s'il devait y en avoir une, Vinicius Junior a donc pris les devants...

Plus d'infos

Commentaires